Icon Sport

Les All Blacks se défont difficilement des Springboks

Les All Blacks se défont difficilement des Springboks
Par Rugbyrama

Le 25/09/2021 à 11:06Mis à jour Le 25/09/2021 à 11:47

RUGBY CHAMPIONSHIP - Dans un match fermé et rythmé par les jeux au pied à répétition des Sud-Africains, les Néo-Zélandais ont eu tout le mal du monde à arracher la victoire. Une ultime pénalité de Jordie Barrett - l'homme du match - a offert le succès aux Kiwis. Les Blacks remportent haut la main ce Rugby Championship.

Les amateurs de jeu enlevé n’ont pas forcément commencé le week-end de la meilleure des manières ! Sur le papier, ce centième affrontement entre Néo-Zélandais et Sud-Africains faisait saliver la planète entière du ballon ovale, sur le terrain la réalité a été toute autre. Pourtant, les premières minutes laissaient espère un match d’anthologie. Dès la deuxième minute, les All Blacks ont trouvé la faille dans une défense sud-africaine pas encore totalement réveillée. Codie Taylor a percé puis servi Will Jordan qui est allé plonger en terre promise. La réponse des Springboks ne s’est pas faite attendre puisque trois minutes plus tard, l’ailier S’bosisu Nkosi a profité d’une grossière erreur de son vis-à-vis George Bridge pour ramener les siens à deux points des joueurs à la fougère. Deux essais en un peu plus de cinq minutes, les naïfs ont pu espérer une partie à rebondissements.

Le reste de la rencontre s’est résumée a un combat d’échecs entre les deux formations. Avec d’un côté des Blacks maladroits et pris au piège par la défense sud-africaine, et de l’autre des Champions du monde « pragmatiques » dirons-nous. Des coups de pied de pression et un jeu à une passe, voilà le résumé du jeu pratiqué par les Springboks. Frustrant parfois, efficace la plupart du temps. Une prestation qui permet à l’Afrique du Sud de rester au contact de son adversaire à la pause avec un score de 13-11.

Jordie Barrett, nerfs d'acier

Un homme a été dans tous les bons coups ce samedi matin, c’est l’arrière kiwi Jordie Barrett. Toujours bien entouré par ses deux frangins sur la pelouse, il n’a cessé de s’envoler pour tenter de réceptionner les dizaines et dizaines de chandelles effectuées par les Springboks. Au-delà de s’être montré efficace sur les ballons hauts, il a réalisé un 100% face aux perches malgré un vent parfois puissant.

Mais l’action du match est bel et bien cette pénalité à la soixante-dix-huitième minute de jeu pour refaire passer les siens devant (19-17). Une frappe de mammouth a plus de cinquante mètres en coin qui offre la victoire aux All Blacks. Qui pendant longtemps en seconde période ont senti au-dessus de leur tête le spectre du match piège par excellence face à un adversaire qui ne voulait pas jouer, seulement contrer et se nourrir des erreurs de main ou autre des joueurs de Ian Foster. Au final, les Néo-Zélandais s’imposent, remportent ce Rugby Championship et sauront désormais à quoi s’attendre la semaine prochaine au moment de retrouver les Champions du monde. À moins que les Sud-Africains décident de changer leur fusil d’épaule… Rien n’est moins sûr.

Contenus sponsorisés