Midi Olympique

Les infos du Japon du vendredi 20 septembre

Les infos du Japon du vendredi 20 septembre
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 20/09/2019 à 07:44Mis à jour Le 20/09/2019 à 07:48

COUPE DU MONDE 2019 - Notre envoyé spécial à Tokyo, Arnaud Beurdeley, entre la moiteur ambiante et la climatisation des hotels ou du métro, a perdu sa voix, mais il nous donne des nouvelles du Mondial japonais.

C'est parti !

20 septembre 2019, la date tant attendue est enfin arrivée. C'est le début aujourd'hui de la Coupe du monde au Japon. Le Japon affronte aujourd'hui en match d'ouverture la Russie. Une affiche exotique en guise d'amuse-bouche ! Les Braves Blossoms – c'est le surnom des Japonais - n'ont pas le droit à l'erreur. Ils seront 50 000 au stade Ajinomoto ce soir à 19h45 heure locale à pousser derrière les joueurs du sélectionneur Jamie Joseph.

Face à eux, une équipe russe qui ne doit sa présence au Japon qu'en raison des disqualifications de l'Espagne et de la Roumanie. Deux nations qui avaient alignées durant la phase qualificative des joueurs non éligibles.

La Russie, avec son statut de 20e nation mondiale, en a donc profité. Mais cette équipe n'a participé qu'à une seule coupe du monde. C'était en 2011. Et ne compte aucune victoire dans la compétition. Son sélectionneur, le gallois Lym Jones croit à une victoire aujourd'hui. Il a rappelé la performance de son équipe l'an passé. En effet, la Russie avait concédé une courte défaite 32-27 face au Japon. Seulement, cette fois-ci le contexte est différent. Le Japon doit impérativement s'imposer pour rêver ensuite à d'une première qualification historique pour les quarts de finales. Mais ça, ce sera une autre histoire et on en reparlera.

Pendant ce temps-là, le XV de France poursuit sa préparation

Aujourd'hui, un léger entraînement est prévu sur un terrain annexe du stade Ajinomoto, match d'ouverture oblige. Jacques Brunel et son staff, eux, sont constamment les yeux dirigés vers le ciel. La pluie va-t-elle s'inviter samedi à l'heure du match. Le patron des Bleus a évoqué cette possibilité. Lui qui a composé une équipe pour la vitesse, les passes et le jeu de mouvement, il l'a juré : l'équipe de France a un plan B si toutefois la pluie était de la partie. A noter toutefois que le règlement de World Rugby interdit toute modification de la composition d'une équipe une fois que celle-ci a été annoncée. Sauf évidemment en cas de blessure.

Et puis un mot de Bernard Laporte qui est aussi à Tokyo

Le président de la FFR a assisté hier à l'entraînement du capitaine. Décontracté, le patron du rugby français s'est même transformé en « water boy ». C'est lui qui a porté les pack d'eau à l'arrivée au stade. Plus sérieusement, selon nos informations, Laporte a pris la parole jeudi soir devant les joueurs de l'équipe de France. Il les a encouragés à croire en eux. Et leur a apporté tout son soutien. En revanche, promis, il n'a pas lu la lettre de Guy Moquet.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0