Rugbyrama

Entre les lignes #19 - HIS-TO-RIQUE !!!

Entre les lignes #19 - HIS-TO-RIQUE !!!

Le 14/10/2019 à 07:45Mis à jour Le 15/10/2019 à 07:22

COUPE DU MONDE 2019 - Chaque jour, nous vous proposons une revue de presse des médias japonais, histoire de vous faire vivre au plus près cet événement majeur de notre sport.

Même si le pays est encore sous le coup de nombreuses inondations, les médias japonais ont voulu saluer comme il se devait cette fantastique performance que les Brave Blossoms ont réalisés en se qualifiant au dépens de l'Ecosse, le tout au terme d'un match sublime disputé dans une stade gigantesque et chauffé à blanc. Le Manaichi, qui a visiblement eut quelques difficultés à envisager tous les cas de figure de la qualifications, écrivait ceci : "Face à tous ces calculs mathématiques qui détermineraient qui rejoindrait l'Irlande en finale, les Japonais ont décidé de faire les choses simples : marquer le plus rapidement possible quatre essais pour mettre le plus de chance de leurs côtés." Tout en reconnaissant toutefois que l'Ecosse a vendu chèrement sa peau : "L'Ecosse nous a pris d'entrée et nous a même dominé dans plusieurs secteurs de jeu en début de match", reconnaissait le sélectionneur japonais Jamie Joseph en conférence de presse, "Mais la ténacité de notre équipe, sa persistance, sa confiance dans son jeu a fait ensuite la différence."

En face, l'Ecosse ne constestait pas la défaite. Et le Nikkan Sports rapportait les propos du sélectionneur écossais Greg Townsend : "D'abord et avant toute chose, il faut rendre hommage au Japon car ils ont très bien tenu le ballon lors de la première mi-temps et marqué de très beaux essais."

La presse nippone a aussi tenu à relater toute l'immense émotion qui s'est dégagée de ce match, disputé au lendemain du passage du typhon Hagibis qui a fait des dizaines de morts sur l'archipel japonais. L'Asahi Shimbun relaie ainsi les propos du capitaine Michael Leitch en conférence d'après match : "Avant que le match ne commence, les joueurs savaient que ce match serait beaucoup plus qu'un simple match de rugby, parce qu'autour de nous, des milliers de personnes souffraient. Et puis beaucoup de personnes ont travaillé très dur pour rendre ce match possible. La veille au soir, des mecs épongeaient le terrain pour que l'on puisse jouer. Nous avions donc 80 minutes pour inspirer le Japon, et lui redonner un peu le sourire en ces temps diffciles." Ils l'ont fait. Et de quelle manière...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0