Midi Olympique

Cros : "Il y avait la place pour faire mieux"

Cros : "Il y avait la place pour faire mieux"

Le 26/09/2020 à 19:55Mis à jour Le 26/09/2020 à 20:19

CHAMPIONS CUP - Le troisième ligne toulousain François Cros était forcément déçu après la défaite de son équipe sur la pelouse d’Exeter (18-28), notamment car le Stade toulousain a eu des occasions sans pouvoir les concrétiser.

Quel est votre sentiment après cette défaite alors que vous aviez parfaitement entamé la rencontre ?

Nous sommes déçus. Nous avions moyen de faire mieux. Nous réalisons une bonne entame mais nous avons eu du mal à scorer. Nous n’avons pas réussi à valider nos actions franches contrairement aux joueurs d’Exeter qui ont réussi à marquer à chaque fois qu’ils sont venus chez nous. L’essai avant la mi-temps aussi nous fait du mal. C’est vraiment dur à avaler. Autant la saison dernière au Leinster, il n’y avait pas eu photo, autant nous avons réussi de bonnes choses cette fois, mais nous avons été trop fébriles quand nous avons été proches des lignes et en demi-finale, ça ne passe pas.

L’essai encaissé avant la mi-temps est-il le tournant du match ?

Ce n’est pas le tournant. Il y avait encore quarante minutes à jouer et nous n’étions qu’à trois points alors que nous avions évolué avec le vent contre. Je pense surtout que cet essai a été bénéfique aux Anglais qui ont retrouvé le moral, plus qu’il ne nous a fait mal. A la pause, on s’est dit que la première mi-temps avait été bonne même si c’est dommageable de prendre cet essai avant la pause. Mais il y avait moyen en seconde période de trouver des solutions notamment avec l’appui du vent. Mais si on ne prend pas cet essai avant la pause, je pense que dans leurs têtes, ça aurait été plus compliqué. La blessure de Rory Arnold nous a aussi fait mal car c’était notre leader de touche et celle d’Exeter est redoutable.

La préparation particulière de ce match a-t-elle joué aujourd’hui ?

C’est possible… Tout a été particulier jusqu’à aujourd’hui, mais c’est trop facile de trouver ça comme excuse. On savait que le contexte serait compliqué dès le début de la semaine. C’était aussi le premier match à huis-clos que nous jouions. Sur le terrain, il y avait néanmoins la place pour faire mieux.

Comment expliquez-vous votre incapacité à scorer dans vos temps forts ?

À chaud, c’est compliqué, mais je pense que nous avons souffert d’un petit peu d’impatience et nous sommes tombés sur une belle équipe d’Exeter car elle a rarement lâché près de sa ligne. Nous avons manqué de patience dans les zones clés et nous n’avons pas réussi à scorer contrairement à eux. C’est la leçon qu’il faut retenir de ce match.

Craignez-vous les prochaines semaines après cette défaite en demi-finale, notamment sur le plan mental ?

Non je n’ai pas peur, si cette défaite laisse des traces, elles seront physiques et se verront sur les joueurs, notamment sur Rory Arnold qui ne sera pas là pendant un moment. Nous n’avons joué que quatre matchs depuis la reprise, nous sommes concentrés sur le Top 14 et la nouvelle coupe d’Europe à jouer. Ce n’est pas un coup d’arrêt mais il faut tirer les enseignements de ce match pour rebondir le plus vite possible.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés