6 Nations 2024 - "Les mots peuvent être aussi forts que des coups de poing", Fabien Galthié répond aux critiques sur sa communication

Par Arnaud Beurdeley
  • Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France.
    Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Vivement critiqué sur sa communication à l’issue de la victoire en Ecosse, le sélectionneur du XV de France a profité de l’annonce de la composition de l’équipe de France qui affrontera l’Italie dimanche à Lille (16h00) pour clarifier ses propos.

"Un contenu parfait", voilà ce qu’avait déclaré le sélectionneur Fabien Galthié à l’issue de la victoire laborieuse de son équipe à Murrayfield face à l’Ecosse. Des propos qui avaient suscité de nombreuses critiques de la part des observateurs mais aussi de certains supporters des Bleus. Jeudi, interrogé sur le sujet, le patron des Bleus s’est arrêté très longuement pour expliciter sa position. "J’entends ce qu’on dit de bien ou de mal, a-t-il débuté. Nous sommes dans la lumière, tout ce qu’on fait est commenté. C’est normal. Chacun est responsable de ses pensées, de ses mots. Mais les mots ont un sens, ils sont très importants. Quand on les emploie, ils peuvent parfois être très positifs, parfois faire très mal. Les mots peuvent être aussi forts que des coups de poing. Mais je le répète, chacun est responsable de ce qu’il dit."

Il a poursuivi : "À propos de ma façon de m’exprimer ou de commenter les matchs et de répondre aux questions, j’essaie simplement de faire le mieux possible, d’apporter une vision, une objectivité. J’essaie de comprendre les questions qui se posent et je fais attention à mon interlocuteur. Lors du dernier match, je le répète car je l’avais dit ici même avant de partir en Ecosse, à ce niveau-là, on doit être en capacité de supporter les grands moments comme les moments plus difficiles, plus douloureux. L’enchaînement quarts de finale de Coupe du monde, fin de la compétition, match à Marseille face à l’Irlande, défaite lors de cette rencontre, a été douloureux pour nous, pour nos supporters. Je vous avais dit à l’époque que nous allions nous recentrer sur l’essentiel, sur les hommes, le cœur des hommes. Toute la préparation de cette rencontre face à l’Ecosse s’est concentrée sur la façon de se relever après cette douleur. Comment faire pour prendre l’avion, aller en Ecosse et représenter dignement le maillot bleu ? Cette équipe, depuis cinq ans a montré – et va encore le faire – que les joueurs qui composent ce groupe ont des vertus. Des vertus qu’on a appris à l’école de rugby : solidarité, courage et engagent. La douleur vécue durant cette semaine de préparation a été aussi un grand moment de bonheur. Je l’ai dit aux joueurs. Se rassembler pour préparer un match du XV de France, c’est toujours un grand bonheur. Et nous l’avons vécu de cette façon."

Galthié revient longuement sur la victoire contre l'Écosse

Dans un débit très lent comme pou bien peser chaque mot employé afin de parfaitement clarifier son sentiment, Fabien Galthié est ensuite revenu sur le scénario de la victoire en Ecosse. "Le déroulé du match a été très complexe. Jouer sous la pluie en Ecosse n’est pas simple. Jouer face à une équipe qui est une des quatre ou cinq meilleures équipes au monde, c’est complexe. Cette formation venait de gagner au pays de Galles, nous venions de perdre lourdement en infériorité numérique contre l’Irldande. Nous avions un effectif à remobiliser en raison de blessures et suspension. Et dans cette rencontre, nous sommes menés jusqu’à 69e minute or nous avions coaché quasiment toute l’équipe et nous avions perdu notre capitaine sur blessure. Rentrent alors des joueurs comme Nolan Le Garrec, Posolo Tuilagi, Sébastien Taofifenua, Alexandre Roumat, Paul Boudehent. Des joueurs avec peu d’expérience et beaucoup de jeunesse. Des joueurs ayant vécu avec nous cette préparation de match. Et nous reprenons l’avantage au score à la 60e minute. Nous avons senti que l’énergie était là, que la résilience était en cours. Parce que nous sommes dans une période de résilience. Dans cette période, il y a le cœur des hommes, la capacité de se transcender, de visualiser et se projeter sur la suite. Nous sommes alors loin de la data, de la stratégie, de la tactique, mais nous sommes au plus profond des valeurs du rugby que nous voulons montrer. Et malgré les erreurs commises, malgré cette fragilité défensive, quand Greg dit que c’est une de ses plus belles victoires avec l’équipe de France et que je dis que je suis heureux du contenu, c’est sincère. Notre bonheur, il est dans la victoire. Parfois, à juste titre, on peut critiquer le coaching. Mais là, personne n’a souligné le travail des finisseurs. Nous, en interne, on l’a fait. C’est ça qui est magnifique. Ces jeunes joueurs, qui sont entrés dans ce vestiaire qui les fait rêver depuis longtemps, ont montré qu’ils étaient capables de porter le maillot et de faire ce que nous avons fait depuis quatre ans. Et c’est un grand bonheur." 

Fabien Galthié, avec un argumentaire qui peut s’entendre, a donc répondu aux critiques et autres interrogations. Sincère, il semble comprendre les critiques lorsqu’il dit : "Il y a effectivement plusieurs lectures sur le contenu de notre jeu, mais celle-ci (celle qu’il venait d’énumérer) est sûrement la plus belle. Dans la difficulté, on garde la tête haute même si on courbe l’échine. C’est ce qu’a fait l’équipe de France à Edimbourg." Et de conclure avec un petit sourire malicieux : "J’ai été un peu long mais c’était nécessaire."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (22)
Djive-ST Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 00:47

Gageons que ce dimanche 25 février Galthié aura les yeux au beurre noir ! Car les mots finissent par faire mouche !

MerciGuy Il y a 1 mois Le 24/02/2024 à 23:01

Pitoyable? c est l arbitre qui fait que c est l un des meilleurs matchs de l EDF en ne sifflant pas l essai flagrant pour tous sauf pour lui !

Clemdu22 Il y a 1 mois Le 24/02/2024 à 23:31

Reste à ta place d'amateur, tu n'est sûrement pas arbitre international.
Va supporter ton équipe écossaise et laisse nous apprécier la France se relever tranquillement et faire tordre la langue à tout ses faux supporters

Rcv5656 Il y a 1 mois Le 24/02/2024 à 10:21

Sincèrement vous êtes pitoyable , ce mec est le meilleur entraîneur que nous ayons eu dans notre sport . La critique est facile mais l'art est difficile.!! Certains disent : on en a marre de l'écouter , vous êtes tous collés sur vos réseaux sociaux comme des moutons. La moitié des gens qui laissent des commentaires n'y comprennent rien et n'ont jamais joué ou entraîné dans un club. Les matchs perdus ne sont pas de sa faute. Quand tu vois l'équipe de France.. par moment, les joueurs font pitié, ils n'ont pas envie de jouer.. contre l'Irlande on avait l'impression qu'ils sortaient d'un gueuleton, avec le ventre plein . Que veux tu faire en tant qu'entraîneur si les mecs ne veulent pas jouer, tu as bien beau les remonter à la mi-temps ... en Écosse ça passe juste. Tout le monde les voyait champion du monde , et tout le monde avait son équipe parfaite, Tous des entraîneurs internationaux... hi hi hi .. et ce sui devait arriver, arriva.. c'est les Bokcs en face , les mecs ont faim. Tous vous aviez la solution, il fallait mettre celui-ci à la place de machin... c'est l'arbitrage... bref , c'est terminé. La France a perdu , ils se sont fait trouer deux fois en première mi-temps, ce n'est pas Galthié qui était sur le terrain, idem contre l'Irlande qui merite largement sa victoire à marseille. Restez chez vous a refaire le monde derrière votre téléphone portable ou postulez pour être entraîneur d'un petit club amateur et vous verrez.

Clemdu22 Il y a 1 mois Le 24/02/2024 à 23:24

Carrément, de pouvoir donner son avis à tout bout de champ ça a mis en roue libre les grandes bouches de canapé