Top 14 - Baptiste Jauneau (Clermont) : "Nous étions dans le match, mais nous avons perdu notre sang-froid"

  • Le numéro neuf Baptiste Jauneau n'avait plus été titulaire depuis un mois.
    Le numéro neuf Baptiste Jauneau n'avait plus été titulaire depuis un mois. - Pablo Ordas - Midi Olympique
Publié le
Partager :

Forcément frustré après la défaite à Bayonne (21-13), le numéro neuf de Clermont, Baptiste Jauneau, a regretté la mauvaise gestion des vingt dernières minutes et l'indiscipline de son équipe. D’un point de vue beaucoup plus personnel, pour sa première titularisation depuis un mois, il a aussi reconnu que tout n’avait pas été parfait.

Qu’est-ce qui vous a manqué, dans ce dernier quart d’heure, alors qu’à l’heure de jeu, vous étiez encore à la lutte ?
La discipline nous a coûté cher. C’est souvent comme ça à l’extérieur. Ici, comme Frédéric (Charrier, NDLR) l’avait dit, Bayonne fait souvent un grand pas vers la victoire dans les dix dernières minutes, avec le public qui pousse derrière. C’est comme ça. Nous revenons sans rien. Je pense que nous avons les boules, mais il faut continuer à travailler et ne surtout pas baisser la tête.

Selon vous, y a-t-il eu des faits de match, sur la première heure de jeu, qui expliquent ce résultat ?
Oui, il y a eu des faits de match dans les deux sens. Nous n’avons pas réussi à prendre le score et à passer devant à certains moments où nous aurions dû le faire. Il faut analyser tout ça et repartir de l’avant.

On a l’impression de revoir l’ASM version 2023, sur les matchs à l’extérieur, puisque ça a senti le manque de maîtrise…
Nous n’avons pas réussi à concrétiser dans les périodes qu’il fallait. Du début de match à la 65e, nous étions dans le match, mais nous avons perdu notre sang-froid. La lucidité nous a fait plonger. Nous avons été pénalisés et avec un pied comme celui de Camille Lopez, ça fait mouche.

Malgré tout, vous avez fait une grosse entame de match…
Oui, nous avions dit qu’il fallait faire une grosse entame de match pour montrer que nous étions présents. Je pense que c’est ce qui a été fait. Nous avons toujours été dans la course jusqu’à la soixante ou soixante-cinquième minute. Mais après, comme je l’ai dit, la discipline nous a coûté le match.

À chaud, parvenez-vous à expliquer pourquoi votre équipe a fait autant de fautes, sur ces vingt dernières minutes ?
Je pense qu'on s’est agacé un peu tout seul. Les Bayonnais nous ont un peu cherché mais, je pense, comme toutes les équipes. Nous sommes rentrés dedans comme des “bêtassous”. Ce sont des choses à ne pas faire. Il faut rester lucide jusqu’à la quatre-vingtième minute et nous avons un peu de mal en ce moment. C’est comme ça. Je ne peux pas dire autre chose…

La sortie prématurée de Kilian Tixeront (22e) a-t-elle perturbé l’alignement ?
Non, je pense que nous avons assez de leaders et de sauteurs en touche, pour ne pas que ça gêne, même si je ne suis pas dans la touche.

Sur la mêlée, vous avez été plutôt bien et après le coaching, il y a eu des difficultés. L’avez-vous aussi ressenti ?
Oui, ce moment correspond encore au passage entre la 60e et la 80e minute, comme on ne fait que le dire depuis le début de la saison…

À titre personnel, vous n’aviez plus débuté un match depuis un mois. Quelles furent vos sensations ?
J’ai eu des bonnes sensations. Pour une fois, je n’ai pas eu de crampes. C’est déjà bon signe. Après, oui, ça faisait longtemps et quand on m’appelle, il faut que je sois au rendez-vous. Ce soir, je ne suis pas sûr de l’avoir été. Je dois me remettre au boulot.

Quid de votre association avec Benjamin Urdapilleta, avec qui vous n’aviez pas beaucoup joué ?
Oui, après, on s’entraîne et il faut qu’on y arrive. Nous sommes des joueurs professionnels, il faut y arriver et se mettre dans le bain pour le match pour lequel on nous appelle.

Quelles ont été vos sensations, en rejouant dans le 64 ?
C’est magnifique ! J’ai joué pour le BO pendant trois ans, ce sont toujours de belles rencontres face à Bayonne. Tous mes amis sont ici, entre le Béarn et le Pays basque. Ça fait toujours plaisir de rentrer et de pouvoir jouer.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Philippe64 Il y a 1 mois Le 18/02/2024 à 10:53

c'est bête de de perdre ce genre de match

Zaintza Il y a 1 mois Le 18/02/2024 à 12:26

C'est surtout bête pour ton prono hein Phiphi ? Toujours aussi difficile de dire bravo l'aviron...allez bon courage à Colomiers vendredi, ça serait bête de perdre ce genre de match !