Champions Cup - Le baromètre de Bristol - Lyon : Callum Sheedy décisif, Martin Page-Relo maladroit

Par Marc Duzan
  • Martin Page-Relo ne s'est pas montré à son avantage face à Bristol.
    Martin Page-Relo ne s'est pas montré à son avantage face à Bristol. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

À Bristol, les Lyonnais ont longtemps éprouvé des difficultés à mettre les Anglai en danger. Martin Page-Relo fut maladroit face aux perches et, côté britannique, l’ouvreur Callum Sheedy, plein de sang-froid, a offert la victoire aux siens d’un drop-goal à la 85 ème minute…

Les tops

Callum Sheedy : S’il n’est pas le meilleur animateur du vieux continent, l’ouvreur de Bristol Calum Sheedy a en revanche un sacré sang-froid : c’est donc lui qui, d’un drop ajusté face aux perches à la 85 ème minute, offrit la victoire aux Anglais samedi soir

Pour son entrée en lice en Champions Cup, Lyon n'a pas réussi à s'imposer sur la pelouse de Bristol (36-34). Les coéquipiers d'Ethan Dumortier se sont inclinés sur la sirène malgré une belle remontée.

Le fil du match > https://t.co/dSVZsEEbIL pic.twitter.com/BMxuRD6CLb

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 9, 2023

Max Malins : Dans un match ouvert, voire parfois totalement débridé, l’international anglais Max Malins (22 sélections) relança les ballons avec beaucoup d’élégance et renversa bien la pression, au pied, lorsque les circonstances l’exigeaient. Face au Lou, l’ancien attaquant des Saracens a donc bel et bien prouvé qu’il était l’un des meilleurs arrières du Premiership. À quelques semaines du Tournoi, le sélectionneur anglais Steve Borthwick a dû s’en réjouir…

Steven Luatua : A 32 ans, le All Black (15 sélections de 2013 à 2016) n’est probablement plus le joueur spectaculaire qu’il était lorsqu’il débarqua aux Auckland Blues il y a dix ans. Mais précieux en défense, systématiquement bien placé en attaque et toujours aussi à l’aise dans l’alignement, Steven Luatua fait aujourd’hui bel et bien partie des cadres de Pat Lam, à Bristol.

Harry Thacker : Le talonneur de Bristol Bears n’est certes pas le joueur le plus connu de l’effectif de Pat Lam, où Virimi Vakatawa, Ellis Genge et Kyle Sinckler absorbent généralement toute la lumière. Mais de toute évidence, Harry Tacker (29 ans) est un des meilleurs spécialistes du poste outre-Manche et le prouva une nouvelle fois, samedi soir. Très propre dans ses lancers en touche, Thacker fut surtout le parfait cornac du paquet d’avants britannique, lorsque celui-ci déroula ses mauls pénétrants souvent meurtriers.

Les flops

Joel Kpoku : L’ancien joueur des Saracens attendait forcément ce premier match de Champions Cup avec appétit. Hélas, Joel Kopku n’eut pas son rendement habituel au sein du paquet d’avants lyonnais et fut logiquement remplacé à la mi-temps par Alban Roussel, aussitôt puni d’un carton jaune par l’arbitre gallois, M. Evans.

Martin Page-Relo : Si sa passe laser, en première période, a bel et bien permis à Ethan Dumorthier d’aplatir le premier essai lyonnais, Martin Page-Relo a globalement perdu son duel face à Harry Randall, qui fit ce qu’il voulut autour des regroupements. En première période, Page-Relo manqua aussi plusieurs tirs au but importants.

A lire aussi : Bristol - Lyon : le résumé de la défaite lyonnaise

Fletcher Smith : Le demi d’ouverture néo-zélandais du Lou eut du mal à imprimer le bon tempo dans ce match et pour tout dire, l’absence de Paddy Jackson, habituel titulaire de l’équipe lyonnaise, se fit, samedi soir, cruellement sentir.  

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?