Coupe du monde de rugby 2023 - Semesa Rokoduguni avant Angleterre - Fidji : "Je vais supporter les deux !"

  • Semesa Rokoduguni avec l'Angleterre
    Semesa Rokoduguni avec l'Angleterre PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Fidjien d'origine, Semesa Rokoduguni a porté le maillot du XV de la Rose à quatre reprises. Il évoque le duel entre les Fidji et l'Angleterre qui se jouera dimanche à l'occasion des quarts de finale de la Coupe du monde.

Vous êtes Fidjien et international anglais. La question se pose donc : pour ce quart déchirant pour vous, quelle équipe allez-vous supporter ?

Je vais prier pour les deux ! Je viens des Fidji, donc je vais supporter les Fidji mais j'ai joué avec l'Angleterre donc je vais supporter l'Angleterre aussi ! C'est un match très spécial et important pour moi. Que la meilleure équipe gagne. En fait, j'ai toujours du mal à choisir parce que lorsque les Fidji ont joué contre le Portugal, j'avais une partie de moi qui était pour les Portugais car il y avait David Gérard, qui est la raison pour laquelle je suis venu en France. Je suis pour les Fidji, l'Angleterre et le Portugal !

Avez-vous des connaissances parmi les deux équipes ?

Oui, j'ai des amis dans l'équipe des Fidji. Il y a aussi des joueurs contre qui j'ai joué en Premiership du côté des Anglais. Nous sommes des bons copains en-dehors du rugby et ça va être intéressant de les voir se jouer.

Vous avez déjà joué contre les Fidji avec l'Angleterre, c'était le 19 novembre 2019 et vous aviez inscrit un doublé. Quel souvenir en gardez-vous ?

Oui... C'était un match très spécial car j'ai joué contre mon pays mais aussi contre certains de mes amis qui jouaient en faveur des Fidji. Ça fait peur, c'est un arrachement mais c'est aussi un match à part. C'était un honneur et un privilège de jouer pour l'Angleterre contre les Fidji.

Semesa Rokoduguni avec l'Angleterre contre les Fidji
Semesa Rokoduguni avec l'Angleterre contre les Fidji PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport

Ce match entre Fidjien et Anglais semble être un duel entre deux équipes réellement opposées dans leur jeu. Vous partagez cet avis ? 

Complètement. L'Angleterre a une très bonne structure et sont au point au niveau du jeu au pied. Vous avez différentes options pour jouer au pied dans cette équipe avec Farrell, Smith et aussi Alex Mitchell. C'est une de leurs armes principales dans le jeu alors que c'est une des faiblesses du jeu fidjien. Mais les Flying Fijians compensent grâce aux passes après contact. Les Fidji jouent un jeu très enthousiasmant mais face au jeu clinique des Anglais, ça va être un match à voir. 

Caleb Muntz était censé être l'ouvreur qui apportait ce jeu au pied pour les Fidji mais il s'est blessé. Comment cela a changé le jeu fidjien ? 

Il y a plusieurs garçons qui peuvent assumer à l'ouverture, surtout depuis que Botitu a été appelé. Le demi de mêlée Frank Lomani a un bon coup de pied et c'est par le jeu au pied que les Fidjiens ont réussi à s'imposer contre l'Australie en phase de poules. 

Pour l'Angleterre, George Ford semblait être au sommet de son art mais il a été placé sur le banc par Steve Borthwick. Comment jugez-vous ce choix ?

Tous les gars de l'équipe d'Angleterre peuvent faire le travail. Donc je ne vois pas forcément de problème. Cela va être un match très physique dimanche donc je peux comprendre le choix. 

Côté Fidji, la ligne arrière est-elle une des meilleures du monde ?

Oui, il y a de grands joueurs. Cela vous permet de créer des opportunités incroyables sur le terrain. Il y a aussi un super pack d'avant avec des joueurs comme Viliame Mata. L'équipe des Fidji est dangereuse du numéro 1 au 15. Je rajoute même le banc ! Ils peuvent être inarrêtables. 

Il y a eu plusieurs maheurs chez les Fidjiens, notamment la perte du fils de Tuisova et du père de Matavesi. Cela peut jouer sportivement ?

Émotionnellement, ce sont de grosses choses à encaisser. La perte d'un membre de sa famille, c'est très dur. Ça peut causer des dommages dans l'équipe mais aussi ça peut être positif sportivement. Ils peuvent jouer pour eux. Regardez Tuisova. Il a perdu son fils mais il a bien joué ensuite. Après le match, il a dit qu'il jouait pour son fils. 

Nous avons l'habitude de dire que l'approche de la mort est différente chez les Fidjiens. Pourquoi ?

Nous sommes chrétiens, nous croyons en Dieu. Nous ne savons pas ce qu'il est. Parfois, des gens proches meurent et souvent c'est douloureux. Mais Dieu est le seul qui nous voit et qui sait ce qu'il est le mieux pour nous. Pour nous, Fidjiens, croire en Dieu est ce qui nous réconforte dans ces moments. 

Vous avez un pronostic pour dimanche ?

Ça va être dur mais je pense (il reflechit)... 31-27 pour les Fidji !

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
JiaimeP Il y a 4 mois Le 15/10/2023 à 12:07

Eh ben voilà un gars qui ne sera pas déçu !

Lecauseur Il y a 4 mois Le 15/10/2023 à 11:08

Allez Sapiac