Coupe du monde de rugby 2023 - Les notes de l'Argentine face au pays de Galles : Emiliano Boffelli a enquillé, Facundo Isa a répondu présent

Par Tristan Failler et Vincent Franco
  • Emiliano Boffelli a été impérial face aux poteaux avec un seul échec en début de match.
    Emiliano Boffelli a été impérial face aux poteaux avec un seul échec en début de match. PA Images / Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Ce samedi, l'Argentine a battu le pays de Galles 29-17 pour se qualifier en demi-finale de cette Coupe du monde 2023. Dans cette partie, les Pumas ont pu compter sur un Emiliano Boffelli précis, et un Facundo Isa impactant. Voici toutes les notes !

1. Thomas Gallo : 5/10

En souffrance en mêlée, il a pourtant réussi à ne pas se faire sanctionner. Néanmoins, il a été pris par la patrouille à la 20ème minute pour hors-jeu. Dans le second acte, il a tenté à plusieurs reprises de faire reculer la défense du XV du Poireau, en vain. Son 6 sur 9 en défense ne sauve pas une prestation mitigée dans l’ensemble.

2. Julian Montoya : 7/10

La capitaine exemplaire par excellence. Touché durant le second acte, il a serré les dents pour ne sortir qu’à la 66ème minute. En défense, il a fait le travail en terminant avec un 8 sur 9. Et bien évidemment, il n’a pas manqué un seul de ses lancers avec un huit sur huit avant d’être remplacé.

3. Francisco Gomez Kodela : 7/10

Le pilier de 38 ans fait encore le boulot. Actif dans le jeu et agile avec ses mains, il a récompensé ses coéquipiers en récupérant une pénalité à la 36ème minute en mêlée fermée. En défense, il est à créditer d’un 1 sur 2. Par rapport aux phases offensives des siens, on retiendra ses 17 mètres parcourus.

4. Guido Petti : 6,5/10

Le joueur de l’UBB est passé proche de la correctionnelle à la 65ème minute. Pour un déblayage directement à la tête sur Tompkins, Petti a bien failli laisser les siens à 14. La frayeur passée, il a volé dans le ciel de Marseille pour réceptionner les lancers de ses talonneurs. Son 9 sur 10 au plaquage donne encore un peu plus de relief à son match.

Guido Petti est passé proche de la correctionnelle mais a fait le boulot.
Guido Petti est passé proche de la correctionnelle mais a fait le boulot. PA Images / Icon Sport

5. Tomas Lavanini : 5,5/10

Dès les premières secondes, il a commis une erreur en s’isolant après une bonne séquence des siens, ce qui lui a fait perdre le ballon. À la 26ème minute, il a été sanctionné pour un plaquage sans ballon largement évitable. Il s’est rattrapé quelques instants plus tard en volant une touche adverse. Remplacé à la 53ème, le Clermontois n’a manqué aucune intervention défensive en quatre tentatives.

6. Juan Martin Gonzalez : 5/10

Étincelant lors de la phase de poules, le flanker a été plutôt discret ce samedi après-midi. En début de match, il s’est distingué par une belle course, tout en oubliant un partenaire sur sa gauche… Le futur joueur des Saracens a réussi a gratter un ballon important à la 47ème minute, ce qui a permis a Boffelli d’inscrire trois points.

7. Marcos Kremer : 6/10

Habituellement intraitable en défense, il s’est manqué dans le premier acte en manquant 3 plaquages en 7 tentatives. Au retour des vestiaires, il a complètement changé de visage, en retrouvant sa redoutable férocité. À six minutes de la fin du match, il est parvenu à sortir de son en-but et sauver une mêlée à cinq mètres de sa ligne pour les Gallois. Un Kremer à deux visages, mais qui a suffi.

8. Facundo Isa : 7,5/10

Dans une première partie de rencontre dominée par le XV du Poireau, le Toulonnais a été le seul Puma à exister physiquement. En deux percussions, il a laissé 4 défenseurs sur le carreau et parcouru 66 mètres ballon en main. À la 28ème, il a néanmoins manqué son déblayage, ce qui a permis à Morgan de gratter le cuir. Sorti dès la 53ème minute, il a terminé la rencontre avec 6 défenseurs battus et 3 plaquages (pour deux manqués).

9. Tomas Cubelli : 6/10

Le demi de mêlée argentin s’est montré coupable de la brêche galloise sur l’essai de Biggar (14’). Il a montré énormément de vivacité et des libérations rapides, ce qui a permis à l’Argentine de developper son rugby. Défensivement, il a réussi 6 plaquages mais en a manqué 3. Juste avant la pause, c’est lui qui provoque la pénalité d’Adams, celle qui offre aux siens l’occasion de revenir à 10-6. Il a cédé sa place à Velez à la 55’.

10. Santiago Carreras : 6/10

Il a été peu inspiré dans son jeu au pied en première période avec plusieurs tentatives de renversement manquées et des ballons rendus aux Gallois. Mais c’est aussi lui qui a montré la voie sur la dernière action avant la pause avec une relance bien inspirée dans laquelle il a battu quatre défenseurs. Et niveau statistique, il a réussi à franchir deux fois.

11. Mateo Carreras : 5/10

Il a été l’homme du match contre le Japon mais a eu plus de mal dans cette partie. Notamment d’entrée de jeu où il manque sa montée et laisse la porte à Rees-Zammit sans danger derrière. Trés peu servi en munitions, il a tenté quelques relances mais n’avait pas les mêmes espaces qu’à Nantes.

12. Matias Moroni : 6/10

Il est entré tôt dans la rencontre à la place de Chocobares blessé à la 27ème minute. Assez discret balle en main, il n’a pas fait d’étincelles dans la défense adverse mais a tout de même réussi une passe après contact. Défensivement, c’est un match assez neutre pour le joueur de Newcastle avec un plaquage réussi pour zéro manqué. Il est auteur d'un sauvetage exceptionnel en fin de rencontre sur Rees-Zammit. Les Pumas peuvent lui dire merci.

13. Lucio Cinti : 6,5/10

Le trois quart centre des Pumas, à l’image de sa ligne arrière, n’a pas forcément pu s’exprimer offensivement. Il a en revanche été plaqué et a pu offrir une pénalité galloise dans les cordes de Dan Biggar en première période. En défense, il compte cinq plaquages pour 1 manqué mais surtout il a été pénalisé à deux reprises. Dans le jeu au pied, sa puissance a permis a l’Argentine de se donner de l’air. 

Lucio Cinti a été important pour les Pumas dans le jeu au pied.
Lucio Cinti a été important pour les Pumas dans le jeu au pied. PA Images / Icon Sport

14. Emiliano Boffelli 7,5/10

Emiliano Boffelli a fait ce qu’on lui a demandé : inscrire des points au pied et être intelligent dans la lecture du jeu et celle de ses partenaires. Il l’a fait brillamment. Avec un 5/6 au pied, et notamment une longue pénalité à la 50ème minute, il a permis à l’Argentine de doubler les Gallois au score. Dans ses attaques aussi, il s’est montré tranchant en battant deux défenseurs dans la rencontre. Deux erreurs de main pour lui viennent ternir le bilan.

15. Juan Cruz Mallia 6/10

C’est un match correct de la part de l’arrière toulousain qui a parcouru 52 mètres balle en main et a réalisé un franchissement. Propre sous les ballons haut, il a essayé de se greffer aux différentes attaques argentines notamment en deuxième période. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
pasali Il y a 4 mois Le 14/10/2023 à 19:28

perso très content de cette victoire méritée des argentins ^^

ALEX92 Il y a 4 mois Le 14/10/2023 à 19:25

Amplement mérité face à une équipe qui n'avait rien à faire en 1/4

ALEX92 Il y a 4 mois Le 14/10/2023 à 19:25

Je ne comprends pas pq Isa n'est pas plus utilisé