Coupe du monde de rugby 2023 - "Les choix butés d'Eddie Jones", "une étrange ligne de trois-quarts" : la revue de presse australienne

  • Les échecs au pied de Carter Gordon ont inquiété la presse australienne.
    Les échecs au pied de Carter Gordon ont inquiété la presse australienne. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Après la lourde défaite australienne face au XV de France (41-17), la presse locale n'a pas manqué le tir pour égratigner les Wallabies. Les critiques convergent une nouvelle fois vers les choix d'Eddie Jones et la prestation noircie de Carter Gordon, le numéro 10 australien.

Les Australiens ont le chapeau bien enfoncé sur leur tête, ce lundi matin. Les Wallabies n'ont jamais été en mesure d'inquiéter le XV de France et se sont inclinés 41-17 à Saint-Denis. Une performance indigente largement critiquée par la presse australienne. The Roar a réglé la mire sur Eddie Jones. "Je pense qu’une grande partie du jeu a souffert des sélections d’Eddie Jones. Ses choix sont butés et cela s'est vu exactement dans ce match. Vont-ils se montrer au niveau contre la Géorgie ou d'autres équipes ? Non, mais contre les grands, avoir un meneur de jeu naïf ne fonctionnera pas. Vous regardez le 29-30 contre la France il y a un an par Dave Rennie et c'était la façon de jouer". 

"While Eddie Jones continues to talk positively about his team’s chances when the Cup starts on September 9, his selection decisions – opting for youth over experience – are looking tough to justify." \ud83d\ude2c

Who fired and who fell for the Wallabies? \ud83d\udc47https://t.co/DmRmvvZYh5

— The Roar (@TheRoarSports) August 27, 2023

Le sélectionneur des Wallabies n'a pas été épargné par les médias locaux, lui qui avait sévèrement critiqué ces derniers juste avant d'arriver en France. The Herald Sun, l'un des journaux les plus emblématiques du pays, n'hésite à qualifier les choix de Jones de "paris inconscients". Parmi les moutons noirs de la sélection australienne, Carter Gordon a rendu une pâle copie au stade de France. Choisi à la place de Quade Cooper, le numéro 10 de 22 ans n'a pas été à la hauteur face aux perches, avec quatre échecs en cinq tentatives.

Un plan de jeu "mystérieux"

Alors qu'Eddie Jones a expliqué que Gordon était "à 100% une préoccupation", The Roar a davantage pris la défense de l'ouvreur, tout en critiquant la ligne de trois-quarts australienne. "Le gars frappe magnifiquement le ballon. Ce n’est donc pas le problème. Je ne le dénigre pas, c’est si tôt dans sa carrière. On ne s’attenda pas à ce qu’il fasse ce genre de coups de pied, mais il faut vite rectifier le tir. Le milieu de terrain australien manquait de cohésion. McDermott, Gordon, Foketi, Petaia, c'est un quatuor étrange. Et je voyais que ça ne marchait pas. L'obstruction de McDermott qui a fait tomber Kellaway dans les airs était un geste incroyablement stupide".

Andrew Kellaway est mal retombé suite à une obstruction involontaire de son coéquipier Tate McDermott.
Andrew Kellaway est mal retombé suite à une obstruction involontaire de son coéquipier Tate McDermott. Icon Sport - Icon Sport

Les coups de pied australiens "étaient une préoccupation, ce sont maintenant un problème" écrit le Sydney Morning Herald, ce lundi. "Cela a permis à la France de mettre l'Australie sous pression au tableau d'affichage et un score qu'elle ne méritait pas en première mi-temps. Les Wallabies étaient clairement dans le match, mais cette pression a semblé ronger le niveau de confiance global de Gordon".

Tom Decent, un autre journaliste du Sydney Morning Herald, estime enfin que le plan de jeu australien demeure "mystérieux" après les propos étranges de Taniela Tupou. "Nous ne voulions pas trop en montrer avant la Coupe du monde. Nous avons abordé ce match contre la France avec un plan de jeu différent, rien que pour ce match. Nous n'avons eu qu'une semaine pour l'examiner. À l'entraînement, nous avons travaillé sur notre plan de match pour la Coupe du Monde. Ce sera intéressant de jouer contre la Géorgie avec un plan de match différent" a déclaré le pilier des Wallabies. Mais avec une cinquième défaite de suite, les Australiens continuent d'inquiéter.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (6)
PA1954 Il y a 6 mois Le 30/08/2023 à 10:59

Sans les échecs de l' ouvreur aux tirs au but, l'Australie aurait été au même niveau que l' EDF à la fin de la première mi-temps. Par ailleurs leur mêlée m' a paru très correcte et les 2 ailiers 11 et 14 de grande taille sont de grande classe. Ne pas les enterrer trop vite...

1999Twickenham Il y a 6 mois Le 29/08/2023 à 00:09

C'est ça le plan génial d'Eddie Jones : à la CDM ils vont faire exprès de perdre leurs 4 premiers matchs, comme ça tout le monde va les croire nuls, et leurs futurs adversaires ne vont pas se méfier. Et là, pour le 5° match, ils sortent le grand jeu ! Bon, y a juste un détail : le 5° match, ça sera dans 4 ans...

MerleBleu Il y a 6 mois Le 28/08/2023 à 22:06

Les Aussies ont joué un jeu très anglo-saxon, prévisible, sans imagination et en plus,, lourdaud : aucune vitesse collective. Ces pauvres wallabies avaient l'air perdu, de s'ennuyer à réaliser un plan de jeu auquel ils ne comprennent rien et ne semblent pas adhérer...