• Mohamed Haouas repassera devant la justice pour "violences volontaires en réunion avec arme"
    Mohamed Haouas repassera devant la justice pour "violences volontaires en réunion avec arme" Icon Sport - Icon Sport

Faits divers - Mohamed Haouas jugé ce vendredi pour des faits de "violences volontaires en réunion avec arme"

Le | Mis à jour

FAITS DIVERS - Le pilier international de Montpellier va repasser devant la justice ce vendredi matin pour "violences volontaires en réunion avec arme" qui auraient eu lieu en 2014. Pour rappel, en février dernier, Mohamed Haouas a déjà été condamné à 18 mois de sursis pour des faits de cambriolages. 

Mohamed Haouas n'en a pas fini avec la justice. Déjà condamné pour des faits de cambriolages qui avaient eu lieu en 2014, le pilier du MHR est cette fois convoqué devant la justice pour "violences volontaires en réunion avec arme" qui auraient eu lieu la même année. Selon les informations de L'Equipe, c'est lors de la soirée du nouvel an que des violences auraient éclaté et lors desquelles le pilier aurait blessé une personne avec une barre de fer.

Mohamed Haouas est donc attendu ce vendredi 13 janvier à 9 heures au tribunal correctionnel de Montpellier. 

Haouas ne se présentera pas au tribunal 

À l'aube du déplacement de Montpellier sur la pelouse des Ospreys pour la 3e journée de Champions Cup, Mohamed Haouas se trouve dans l'incapacité de se rendre au tribunal. Dans les colonnes de L'Equipe, l'avocat du pilier s'est exprimé : "Mohamed Haouas ne pourra pas se présenter devant le tribunal correctionnel de Montpellier, vendredi matin à 9 heures, car il doit jouer avec son club le lendemain au pays de Galles", explique Marc Gallix avant d'ajouter : "Le départ en avion avec l'équipe est prévu vendredi en début d'après-midi et un entraînement collectif en prévision de la rencontre aura lieu le même jour à partir de 9 heures.". 

Par la même occasion l'avocat assure que Mohamed Haouas "n'a jamais eu l'intention de se soustraire à ses obligations et plus précisément celles de s'expliquer devant la justice". 

Son président Mohed Altrad est récemment revenu sur le parcours tortueux de son joueur, qui quittera son club formateur à l’issue de la saison pour rejoindre les rangs de Clermont : "Mohamed a un grand talent. C’est un enfant du club, qui nous a beaucoup apporté. Il a eu une jeunesse turbulente, a fait des bêtises à Montpellier. C’est peut-être bien, pour lui, de partir."