• Top 14 - Alexandre Roumat (Toulouse), face à Clermont.
    Top 14 - Alexandre Roumat (Toulouse), face à Clermont.

Le Stade Toulousain s'impose à Clermont et rompt la malédiction de Marcel-Michelin

Le | Mis à jour

TOP 14 -Le Stade Toulousain a infligé une véritable démonstration aux Clermontois sur leurs terres en s'imposant avec le bonus offensif (13-32). Supérieurs sur tous les registres, les hommes d'Ugo Mola inscrivent 4 essais après des mouvements d'envergure et confortent leur place de leader au détriment d'Auvergnats plus que jamais dans le doute après une prestation bien terne.

Les Clermontois devaient relever la tête après la déception majuscule d'un derby perdu dans d'interminables arrêts de jeu face à Brive la semaine dernière. Mais la mission face au Stade Toulousain n'était pas de tout repos. Et signer un exploit était un moindre mal pour s'affranchir de Haut-Garonnais venus sans complexe. Si les Auvergnats démarraient bien les débats par une possession active concrétisée par la pénalité de Plisson (3-0, 3 ème), les Toulousains répliquant dans la foulée ou presque avec un franchissement notable de Roumat, relayé par Dupont, et amenant Mallia dans l'en-but sur un mouvement limpide (3-5, 7 ème). Un trait de caractère qui en appellera d'autres tant les Stadistes se montraient habiles dans les transitions.

Si Plisson meublait le tableau d'affichage en maîtrisant le vent tourbillonnant sur une autre tentative (6-5, 13 ème), le contenu fut bien maigre dans le premier acte pour rivaliser avec les hommes d'Ugo Mola. Incisifs à chaque incursion, les visiteurs se montraient à leur avantage sur une séquence permettant à Guitoune de marquer le deuxième essai après un lancement d'école vers le large (6-12, 24 ème). De quoi tétaniser les Auvergnats, stériles offensivement et concédant un nombre de fautes élevées dans le jeu courant. Jaminet assurera les points au pied, et les Haut-Garonnais avec une avance confortable (6-18, 40 ème).

Des Toulousains appliqués

Fringants dès la reprise, les coéquipiers de Julien Marchand ont poursuivi leur travail de sape avec une aisance de taille dans les actions au large. Jaminet sera à la conclusion d'une séquence bien sentie et d'échanges de passes jouées à la perfection pour assommer tout un stade (6-25, 45 ème). Le coup de grâce interviendra quelques minutes plus tard, avec un service idéal de Barassi plein axe auprès de Graou. Le demi de mêlée fera apprécier ses crochets pour s'extirper de trois clermontois et aplatir le 4 ème essai de la soirée (6-32, 51 ème). Les Auvergnats ne répondaient plus et les supporters médusés par un tel écart au tableau d'affichage.

Si la réaction d'orgueil fut salutaire dans les ultimes minutes avec l'essai de Lavanini en force (13-32, 68 ème), les Stadistes n'auront jamais tremblé pour leur pécule malgré deux cartons jaunes consécutifs distribués à Elstadt et Retière. Une marque supplémentaire démontrant que les Haut-Garonnais étaient intouchables ce soir avant un prochain déplacement qui s'annonce épique face au Stade Rochelais. Pour Clermont, le coup est dur avec un échec lourd et trébuchant. Les hommes de Jono Gibbes se sont éloignés quasi définitivement de la lutte aux places européennes, et penseront déjà à la nouvelle réception de Perpignan le week-end prochain pour assurer aussi un écart suffisant pour ne pas regarder dans le rétroviseur.