Icon Sport

Urios : "Je nous ai trouvés un peu faciles"

Urios : "Je nous ai trouvés un peu faciles"
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 23/10/2021 à 18:48Mis à jour Le 24/10/2021 à 16:42

TOP 14 - Les Bordelais ont aisément surclassé des Perpignanais très limités. Mais le manager de l'UBB estimait que cette partie n'était pas très significative pour les prochaines échéances.

Comment analysez vous ce match ? Êtes-vous satisfait ?

Oui, on voulait gagner en marquant des essais. Objectif atteint, après je nous ai trouvés un peu faciles. Je ne suis pas sûr que ce genre de match nous fasse progresser

Est-ce la victoire de la vitesse ?

Oui, mais je nous ai trouvés maladroits. La fin de la première mi-temps n'était pas très bonne. On ne se distribue pas bien sur le terrain. On a connu des rucks longs. On n'a pas eu de très bons mauls, on a joué constamment devant la défense. Après, vous me parlez de vitesse... Oui probablement. Vous allez dire que je suis négatif. Je vous dis ce que je ressens.

Si vous gagnez 39-13 sans être brillant, c'est rassurant, non ?

Oui, c'est vrai. On va presque pouvoir partir en vacances (rires). Mais je crois que la machine clermontoise arrive bientôt.

Après cette victoire face à Perpignan, vous vous retrouvez premiers, ce n'est pas rien, non ?

Même si je fais la fine bouche, je trouve qu'il y a encore une forme de régularité dans ce qu'on a fait. On s'était trompés sur le premier match face à une équipe qui en voulait plus que nous (Biarritz, NDLR), mais depuis, on est constants dans la performance. Même sans avoir fait de grands matchs, même s'ils ont été suffisamment costauds, mais avec des moments de vitesse, c'est vrai, ou d'éclat qu'on arrive pas toujours à reproduire à l'intérieur d'un même match. Alors, oui, nous sommes premiers, peut-être pour quelques heures seulement. Mais c'est vrai, j'ai fait une capture d'écran.

A quoi attribuez vous cette facilité que vous déplorez ? Humilité ou concentration ?

Plutôt concentration. L'enchaînement fait que ce n'est pas facile de se mobiliser en permanence. En fin de première mi-temps, on s'est laissé griser, on est parti de loin, le public s'est enflammé et nous aussi. Mais je ne nous ai pas trouvés brillants sur les mauls, forts sur l'axe frontal. Je ne nous ai pas trouvés durs. Et il faudra qu'on le soit la semaine prochaine car Clermont sera très agressif. Il faudra monter le curseur.

Qu'avez-vous pensé du match de Yann Lesgourgues, auteur de deux essais et d'une percée monumentale ?

Oui, oui, il a fait un bon match. C'est un match qui lui correspondait avec un peu d'espace. Il a mis de la vitesse.

Au-delà de ses qualités traditionnelles, a-t-il progressé ?

Oui, je le trouve plus précis sur le plan technique. Sur le jeu au pied notamment. Il est devenu plus régulier. Sur la stratégie, ce n'est pas sa qualité première,mais il se comporte bien avec nos ouvreurs. Aujourd'hui, il avait une carte importante à jouer, il a su prendre sa chance dans un match un peu débridé, c'est bien pour sa confiance.

Vous lui avez vous mis la pression pour qu'il s'améliore ?

Est ce que je lui ai mis la pression ? Disons que je lui dis ce qu'il doit améliorer. Si c'est ça mettre la pression, oui je lui mets la pression. Mais je la mets à tout le monde, même à mon staff, même à ma femme je fais mon boulot. Mais je trouve qu'il a bien progressé avec Heidi Adams dans le jeu au pied. Sa passe était déjà bonne, on aimerait aussi qu'il colle plus au ballon. Je le sens bien pour la période des tests internationaux. Ma seule inquiétude, c'est qu'il a eu des crampes. Je lui ai dit : la semaine prochaine, c'est 80.

Contenus sponsorisés