Icon Sport

Chalureau dévastateur, Nakosi impuissant... Les notes de la finale

Chalureau dévastateur, Nakosi impuissant... Les notes de la finale

Le 24/06/2022 à 23:42Mis à jour Le 25/06/2022 à 00:00

TOP 14 - Les Montpelliérains ont soulevé pour la première fois de leur histoire le bouclier de Brennus et à l'avant comme à l'arrière les joueurs de Philippe Saint-André ont brillé. Chalureau n'a eu de cesse de mettre son équipe dans l'avancée quand Arthur Vincent faisait de chaque opportunité de l'or en barre ! Côté castrais, Nakosi fut complètement impuissant face à une défense infranchissable.

  • À Montpellier :

Bastien Chalureau 8,5/10

Comme à son habitude, il a apporté toute sa rage et sa puissance dès l’entame de match. On l’a aussi vu au relais dans le jeu dans le petit périmètre, et même signer une belle chistera qui amena l’essai de Verhaeghe ou encore une passe en pivot dans le mouvement qui mena l’essai de Bouthier. On l’a aussi vu stopper net son vis à vis Vanverberghe alors que ce dernier arrivait plein fer. Il a signé un sans-faute au plaquage, tout en étant l’un des Montpelliérains les plus actifs dans ce registre. Remplacé par Mickael Capelli à la 57eme, qui a apporté sa férocité sur les plaquages.

Arthur Vincent 8/10

L’international a vécu une soirée de rêve où tout lui a réussi : opportuniste sur le coup de pied à suivre de Zach Mercer (7e), il a régalé avec sa redoublée passe aveugle pour envoyer Anthony Bouthier dans l’en-but (12e). En défense, il a été valeureux pour repousser Filipo Nakosi. Il est aussi à créditer d’un grattage précieux sur Thomas Combezou dans ses 22 mètres (47e).

  • À Castres :

Filipo Nakosi : 3/10

Lui aussi est passé à côté de sa finale. Un en-avant grossier avant de garder le ballon au sol empêchant la libération du ballon (8e), une montée défensive au ralenti sur le troisième essai montpelliérain.

À 20-0, il a tenté de réveiller son équipe avec une charge dont il a le secret, mais a commis un en-avant en tentant de passer les bras (22e). Au total, deux ballons perdus en première période. Et deux défenseurs battus, sans aucune conséquence positive. Blessé, il a été remplacé par Arata à la 71e minute.

L'intégralité des notes sont à retrouver sur midi-olympique.fr

Contenus sponsorisés