Icon Sport

Résumé 10e journée Top 14 - Oyonnax reprend de l'oxygène, Castres en apnée

Oyonnax reprend de l'oxygène, Castres en apnée
Par Rugbyrama

Le 01/11/2014 à 23:14Mis à jour Le 02/11/2014 à 15:36

La sensation de cette 10e journée est venue d'Oyonnax, vainqueur au Racing. Castres, lui, a perdu le match de la peur et demeure dernier. Ce qu'il faut retenir.

Les résultats

  • Toulouse s'offre un premier succès à l'extérieur cette saison en championnat en s'imposant à Lyon (17-41), invaincu pendant un an et demi sur ses terres avant la rencontre. Le Stade toulousain, qui 'avait toujours pas empoché le moindre point en quatre déplacements, a même fait coup double en décrochant le bonus offensif (cinq essais à deux). Avec cinq victoires consécutives, les Toulousains redeviennent de sérieux prétendants aux phases finales.
  • Après deux grandes performances à plus de cinquante points marqués, l'UBB est tombée sur un os face au Stade français (39-22). Les Parisiens s'offrent même le bonus offensif à la dernière seconde grâce à un essai de Zurani Zhvania, alors que les Girondins pensaient les avoir privés des cinq points en marquant eux aussi en fin de partie.
  • Quelle sensation ! Dernier du championnat avant la rencontre, Oyonnax est allé s'imposer sur la pelouse du Racing-Métro (17-21). Les Franciliens, trop fébriles, indisciplinés et maladroits, se sont fait punir par la botte de Benjamin Urdapilleta. Un authentique exploit pour les Oyomen, qui restaient sur quatre défaites consécutives.
  • Que ce fut dur pour Brive, qui a tout de même réussi à venir à bout de Castres (21-15). Cela s'est joué à peu entre deux formations du bas de tableau mais le CAB, grâce à un essai tardif de Mafi et la maladresse de Rory Kockott face aux perches, sort de la zone rouge, dans laquelle s'enfonce...Castres.
  • Dans sa course au maintien, le Stade rochelais peut se targuer d'avoir fait le nécessaire contre Montpellier (21-15). Un essai décisif de Lekso Kaulashvili, remplaçant de Uini Atonio, a fait la différence en seconde mi-temps. Décidemment, rien ne va plus à Montpellier depuis la blessure de François Trinh-Duc!
  • Leader du Top 14, Clermont avait décidé de faire tournée pour son déplacement à Bayonne. Mal lui en a pris puisque l'Aviron a montré un coeur énorme pour s'imposer, malgré le manque de précision au pied de Bustos Moyano (24-13). Un succès précieux pour les Basques dans la quête du maintien.
  • En conclusion de la 10e journée, Toulon, sous un soleil radieu, a ravi son public de Mayol en passant pas moins de neuf essais à Grenoble, qui a tenu une heure avant de totalement craquer (61-28).

Le classement

L'info, c'est qu'après dix journées de championnat, Castres est lanterne rouge. Oui, le CO, le champion 2013 et finaliste 2014. A peine croyable. Une zone rouge où ne figure plus Brive. La Rochelle et Bayonne, en dominant Montpellier et Clermont, ont eux quelque peu pris leurs distances. Pour Toulouse, plus la peine de regarder dans les rétroviseurs: désormais, l'équipe de Guy Novès a dans le viseur les places qualificatives, n'étant plus qu'à deux longueurs. Le Stade français est revenu à hauteur de Clermont dans les hauteurs du classement. Le choc entre les deux formations la semaine prochaine s'annonce explosif. Enfin, la place de leader est désormais occupée par Toulon, après son succès bonifié contre Grenoble.

Les joueurs

A peine est-il revenu qu'il semble déjà indispensable. Très à son avantage face à Lyon, le numéro huit toulousain Louis Picamoles a gratté des ballons au sol, a fait avancer son équipe et a marqué. Que demander de plus ? Autre Haut-Garonnais à s'être distingué, Timoci Matanavou était tout simplement intenable sur son aile. Auteur également d'un essai venu récompenser un match plein de sa part. Sa vitesse et ses crochets ont fait très mal aux Lyonnais. Le centre parisien Nayacalevu Vuidravuwalu a grandement contribué à la victoire bonifiée du Stade français sur l'UBB en inscrivant un doublé. Si Oyonnax a réalisé le gros coup de cette journée en allant s'imposer au Racing, l'USO le doit notamment à son ouvreur argentin Benjamin Urdapilleta, auteur des 21 points de son équipe au pied (100%, six pénalités, un drop). A Bayonne, l'ensemble du pack a été performant mais mention spéciale pour Mark Chisholm, énorme dans les rucks. Malgré la piètre prestations des siens, Camille Gérondeau a été le seul à surnager au Racing. Au sein du festival offensif de Toulon, D. Armitage a inscrit un doublé et le piliers Menini et Chilachava ont été à la fête. Grosse performance aussi du Grenoblois Alexandre.

Les résumés des matchs

Les bonus

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0