• XV de France - Gaël Fickou
    XV de France - Gaël Fickou
  • XV de France - Sekou Macalou
    XV de France - Sekou Macalou

Fickou : "Nous avons des certitudes et nous savons garder notre sang-froid"

Le

XV DE FRANCE – Le trois-quarts centre tricolore, Gaël Fickou, revient sur la victoire des Bleus sur les champions du monde sud-africains. Le Racingman est fier du collectif qui n'a jamais semblé douter... Le fruit du travail effectué durant la semaine.

Quel est le sentiment ce soir après avoir battu les champions du monde ?

Il y a beaucoup de fierté. Il y a eu beaucoup de combat, ce n'était pas forcément le plus beau match à voir, mais on s'y attendait. Face à une équipe comme ça, c'est dur de développer du jeu. Le plus important, c'est la victoire.

Il y a eu beaucoup de casse... Comment l'avez-vous vécu ?

Ça a tapé très fort ce soir, on s'y attendait. On savait qu'ils allaient mettre beaucoup d'agressivité, beaucoup de combat. Je pense qu'on a, dans l'ensemble, répondu présent. C'est positif.

Sekou Macalou, habituel troisième ligne, est entré très tôt. Qu'avez-vous pensé de sa prestation ?

Sekou a du talent, on le sait. Ce soir, il l'a mis au service de l'équipe. Il a cette capacité à s'adapter très vite, il répond toujours présent dans les grands matchs. Il a prouvé qu'il était au niveau, qu'il pouvait aussi bien jouer ailier que troisième ligne aile. C'est un joueur qui a une super mentalité, qui est discret, qui apporte du positif. Il fait du bien au groupe.

Comment l'avez-vous aidé au sein de la ligne de trois-quarts ?

On a beaucoup communiqué. Après, il bosse beaucoup à l'aile la semaine. On travaille beaucoup les scénarios durant les entraînements, donc nous sommes habitués à ça. Sekou savait qu'il pouvait rentrer à tout moment à l'aile, il s'y prépare. Il a les qualités physiques mais aussi mentales puisque c'est un combattant. Il a un vrai talent, tout le monde le sait, ce n'est pas nouveau.

XV de France - Sekou Macalou
XV de France - Sekou Macalou

Vous venez de battre toutes les plus grosses nations du rugby mondial...

C'est hyper positif ! Il ne faut pas oublier d'où l'on vient. On sort d'un grand chelem, on enchaîne deux gros matchs contre l'Australie et l'Afrique du Sud. Nous sommes très satisfaits forcément ! Après au niveau du jeu, ce n'est pas le match où nous avons le plus produit. Ce n'est pas la victoire la plus flamboyante, mais la victoire est là et c'est l'essentiel !

On a l'impression que vous ne doutez jamais sur le terrain...

Ce n'est pas qu'on ne doute pas, mais nous sommes habitués à ces situations. Nous avons des certitudes, nous savons garder notre sang-froid. Ça marche plutôt bien, il faut garder ça.

À titre personnel, évoluer au Vélodrome, ça doit faire forcément quelque chose ?

Ça fait toujours plaisir. C'est le stade de mes rêves ! Quand j'y joue, je suis toujours très content. Surtout qu'il y avait une ambiance énorme, les supporters ont répondu présent. On les a sentis pousser derrière nous. J'espère qu'on aura l'occasion de rejouer ici.

Danty touché, Du Toit décomposé, Dupont réconforté, Moefana libéré.. Quatre clichés et un match ancré à jamais ????? #FRAAFS #XVdeFrance
? © Patrick Derewiany pic.twitter.com/hy2dXdIa78

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 13, 2022