• Super Rugby Pacific - Les Crusaders remportent le titre
    Super Rugby Pacific - Les Crusaders remportent le titre

Champion, meilleur joueur, surprise… Le bilan de la saison de Super Rugby Pacific

Le

SUPER RUGBY PACIFIC - La saison du plus important championnat de l’hémisphère sud s’est conclue le samedi 18 juin dernier, avec la victoire des Crusaders sur les Blues, à l'Eden Park d'Auckland. Champion, meilleur joueur, surprise, plus bel essai… On profite de l’été pour dresser le bilan de la compétition !

Le champion : les Crusaders, la force de l’habitude

Dans le rugby sudiste, il y a un tout un ensemble de choses qui ne changent pas. La toute-puissance des Crusaders en fait partie. Oubliez l’éphémère prise de pouvoir des Blues, titrés en Super Rugby Trans-Tasman l’an dernier et premiers de la phase régulière cette année, ce sont bien les athlètes de Christchurch qui se sont emparés de la couronne, lors du dernier Super Rugby Pacific.

Portés par un collectif souverain et par le talent de leur ouvreur all black, Richie Mo’unga, les Noir et Rouge ont bouclé la saison régulière à la deuxième place. Avant de survoler la phase finale.

Large vainqueurs des Reds en quarts (37-15), ils n’ont jamais été inquiétés sur leurs terres néo-zélandaises. Et quand bien même ils furent réduits à 14, leur victoire en demie contre les Chiefs n’a souffert d’aucune contestation. La finale s’annonçait un poil plus compliquée. Les Crusaders affrontaient un adversaire supposé plus fort sur l'ensemble de la saison, et évoluaient en plus en territoire ennemi, à l’Eden Park d’Auckland. Qu’importe.

Un sixième titre en six ans pour les Crusaders ! ?https://t.co/wd4fUm90Mf

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) June 18, 2022

Au cours d’une finale sans suspense, Sevu Reece et les siens ont roulé sur les hommes en bleu (21-7). Et comme le coach des Crusaders aime lorsqu’un plan se déroule sans accroc, il a régalé ses joueurs de la traditionnelle danse dont il a le secret, déclenchant le début des festivités.

L’ancien numéro 8 des All Blacks a de quoi fanfaronner : son équipe a été sacrée pour la sixième fois en six ans, après trois titres en Super Rugby (2017, 2018, 2019), et deux en Super Rugby Aotearoa (2020, 2021). Une véritable hégémonie, tout simplement. Alors, qui dit mieux ?

Le joueur : Barrett a surnagé

La star néo-zélandaise a bouclé la saison de Super Rugby Pacific sans titre. En finale du championnat, il a largement perdu son face-à-face 100 % all black contre Richie Mo’unga, scruté de près par les observateurs kiwis. Enfin, on se souvient que son début d’exercice avait été freiné par le Covid et une embêtante commotion cérébrale. Malgré tout ça, la dernière partition de Beauden Barrett en Super Rugby fut digne des plus grands artistes.

Chef d’orchestre génial, pourfendeur de lignes, technicien méticuleux, éclair du centre du terrain… Tous les adjectifs lui vont. Le natif de New Plymouth (31 ans, 103 sélections) a mené les Blues d’Auckland jusqu’en finale. Et avec classe. Malgré le talentueux Richie Mo’unga, Ian Foster aura du mal à se passer de Barrett au poste de demi d’ouverture. Lors des deux premiers tests estivaux contre l’Irlande, il a d’ailleurs été titularisé.

La surprise : Tuivasa-Sheck, un talent en or massif

Les suiveurs de rugby à XIII l’avaient sans aucun doute déjà remarqué. Débarqué à XV cette année, Roger Tuivasa-Sheck a réalisé une entrée fracassante. S’il avait déjà connu les catégories de jeunes dans la discipline, il n’avait évolué qu’au sein de clubs treizistes au cours de sa carrière professionnelle.

Meilleur joueur de NRL (National Rugby League) en 2018, ses premiers pas sous le maillot des Blues étaient attendus. Il a finalement surpassé les attentes. À 29 ans, Tuivasa-Sheck a explosé aux visages des quinzistes de l’hémisphère sud. Onze matchs lui ont suffi pour se mettre tout Auckland dans la poche.

Roger Tuivasa-Sheck was dazzling on debut ⚡️ #SuperRugbyPacific pic.twitter.com/vwHKcVIZQd

— RUGBYcomau (@rugbycomau) March 3, 2022

Alliée à des qualités athlétiques hors du commun, sa capacité à passer les bras dans n’importe quelle situation pour jouer derrière lui s’est révélée précieuse pour ses partenaires. Si précieuse, que le natif d’Apia (Samoa) est déjà passé à l’étage supérieur. Tuivasa-Sheck a été convoqué avec les All Blacks pour participer à la tournée de juillet. Fulgurant, on vous dit.

L’essai : et Kalaveti Ravouvou fila tout "Drua"...

Pour leur première saison en Super Rugby Pacific, les Fijian Drua n’ont pas brillé par leurs résultats, terminant à une triste - mais attendue - avant-dernière place au classement général. Toutefois, la magie du rugby fidjien a parfois bien opéré.

Même s’ils ont concédé 12 défaites (pour deux victoires seulement), les hommes de Mick Byrne ont marqué quelques essais que l’on retrouve volontiers dans les fameux highlights des fins de championnats.

Lors d’un match complètement dingue face aux Chiefs (perdu 34-35), le 28 mai dernier, ils ont selon nous marqué l’essai de la saison. L’action part d’une récupération de l’ailier Vinaya Habosi sur sa ligne d’en-but. L’ailier fidjien s’extirpe d’un premier plaquage, puis d’un deuxième… Avant d’effacer deux nouveaux défenseurs et de servir après contact son trois-quarts centre Kalaveti Ravouvou, le tout avec une facilité déconcertante. Le néo-international part de son camp et slalome entre les défenseurs kiwis, tel un skieur au Jeux d’hiver, filant entre les poteaux pour inscrire une merveille d’essai.

Ravouvou says let's go go! Was this the try of the season for @Fijian_Drua? ?#SuperRugbyPacific pic.twitter.com/b40aGTbVCj

— RUGBYcomau (@rugbycomau) May 30, 2022