Icon Sport

Les Waratahs dos au mur

Les Waratahs dos au mur
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 07/08/2020 à 17:20Mis à jour Le 07/08/2020 à 17:28

SUPER RUGBY - À mi-chemin du championnat australien, les Waratahs pointent à l’avant-dernière place et n’en finissent plus de décevoir. Réaction attendue ce week-end contre les Reds.

On ne reconnaît plus les Waratahs. Cette équipe qui fut autrefois parmi les plus dominantes de l’ïle-continent est aujourd’hui reléguée dans le ventre mou du championnat australien. Après cinq journées (le Super Rugby AU en compte dix et se terminera le 29 août prochain), les Waratahs comptent trois défaites et une victoire. Un seul succès (acquis de haute lutte, en plus) face à la faiblarde Western Force (23-14, deuxième journée). Le problème, c’est qu’il semblerait que le problème soit profond. Avant la crise sanitaire mondiale, les joueurs de la Nouvelle-Galles du Sud ne comptaient qu’une victoire en six matchs. Alors ? C’est quoi le problème ?

Le problème, c’est l’inconsistance. Même si les résultats ne plaident pas en cette faveur, les Waratahs ont souvent donné l’impression d’être sur la bonne voie, de progresser semaine après semaine, comme l’expliquait cette semaine le deuxième ligne Ned Hanigan : « Au cours de la saison on a eu le sentiment de franchir certains caps, et puis il y a eu ce match contre les Rebels. Ce soir-là, on s’est vraiment déçus nous-mêmes, et cette lourde défaite à la maison nous a vraiment piqués dans notre orgueil. » Hanigan n’a pas tort : alors qu’ils avaient livré un match titanesque au Brumbies (leaders de la conférence) il y a deux semaines (23-24), les coéquipiers de Michael Hooper ont reçu une véritable leçon de rugby devant leur public, à Sydney (score final 10-29).

Un match décisif sur fond de derby

La situation est donc simple : à cinq journées de la fin (mais seulement quatre matchs, car ils seront exempts une journée), les Tahs sont avant-derniers avec seulement six points. Les troisièmes, les Rebels possèdent 10 points tandis que les Reds en comptent 11. La course à la qualification est donc serrée. Car oui, le Super Rugby AU aura une mini-phase finale : un match de barrage entre deuxième et troisième pour décider de qui affrontera le premier de la phase régulière automatiquement qualifié pour la finale qui aura lieu le 19 septembre. À la différence de son homologue néo-zélandaise, la compétition australienne promet davantage de suspens.

Waratahs

WaratahsIcon Sport

Lors de leur première confrontation face aux Tahs, les Reds l’avaient emporté à Canberra. Mais le match avait été âpre et disputé. Comme toute rencontre sportive opposant une équipe de la Nouvelle-Galles du Sud à une autre du Queensland… Normal, dans un pays où le State of Origin (série de trois matchs entre les sélections des meilleurs joueurs des deux régions) possède un engouement comparable à celui du Super Bowl aux États-Unis… « On trouve toujours plusieurs leviers de motivation pour jouer mais ce match opposant le Queensland à la Nouvelle-Galles du Sud, c’est encore autre chose. N’importe quel joueur veut le vivre, le jouer, le gagner. Il y a un trophée à la clé et une énorme rivalité derrière. Le fait que les Reds aient remporté la première manche ne fait que nous motiver encore plus », jurait Hanigan. Maintenant, il va falloir lier les actes à la parole.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés