Eurosport

Les "Croisés", un nom désormais dur à porter pour l'équipe de rugby de Christchurch

Les "Croisés", un nom désormais dur à porter pour l'équipe de rugby de Christchurch
Par AFP

Le 22/03/2019 à 12:12

SUPER RUGBY - L'équipe de rugby des Canterbury Crusaders ("Les Croisés du Canterbury") a annoncé qu'elle consulterait les représentants de la communauté musulmane sur un possible changement de nom, après le carnage commis vendredi dernier dans deux mosquées de leur ville, Christchurch.

Ce n'est pas la première fois que le nom des double tenants du titre de Super Rugby pose question. Mais les interrogations n'ont pas manqué d'être relancées avec le massacre de 50 fidèles dans des édifices musulmans de la grande ville de l'Île du Sud. La tuerie a été justifiée par l'extrémiste australien Brenton Tarrant dans un manifeste de 74 pages truffées de commentaires racistes et islamophobes.

Les armes utilisées lors du massacre étaient couvertes de références aux Croisades, les sanglantes campagnes menées au Moyen-Age par des armées chrétiennes d'Europe pour prendre aux musulmans le contrôle de la Terre Sainte. "En ce qui concerne le nom des Crusaders, nous comprenons les préoccupations qui ont été soulevées", a déclaré dans un communiqué le directeur général des Canterbury Crusaders Colin Mansbridge.

"Histoire d'un génocide"

"De notre point de vue, c'est une conversation que nous devrions avoir et nous prenons note de tous les retours que nous avons", a-t-il ajouté. "Cependant, nous pensons aussi que ce n'est pas précisément maintenant le moment de le faire.""Au moment opportun, nous examinerons avec attention les questions qui ont été soulevées et nous y répondrons. Cela impliquera des discussions avec de nombreuses personnes, y compris au sein de la communauté musulmane." Le Canterbury est la grande plaine côtière autour de Christchurch, et les Crusaders sont l'équipe la plus titrée en Super Rugby, compétition rassemblant aussi des équipes d'Australie, d'Afrique du Sud, du Japon et d'Argentine.

Le choix de leur nom remonte à 1996. "Il y avait aussi les Plainsmen ("Hommes des plaines") mais on estima que le nom de Crusaders reflèterait l'esprit de croisade du rugby de Canterbury", explique le site internet de la franchise, qui définit cet esprit comme "la recherche impitoyable de l'excellence". "Notre image est unique dans le monde du sport, avec les épées, les chevaux, les châteaux et la meilleure équipe de rugby au monde." Le thème musical de la franchise n'est autre que "Conquest of Paradise", le morceau de Vangelis qui faisait partie de la bande originale du film de Ridley Scott "1492 : Christophe Colomb", une autre référence historique contestable.

Pour l'historien Peter Lineham, qui enseigne à la Massey University, le terme de "Crusaders" n'aurait jamais dû être choisi en ce qu'il renvoit à "l'histoire d'un génocide".

Spectacles de chevaliers

"Les récits horribles des incursions sanglantes des Croisés, en particulier à Jérusalem où ils sont arrivés en 1099, ont laissé une trace inoubliable sur l'histoire mondiale", a expliqué l'historien sur Radio New Zealand. Le logo des Canterbury Crusaders comprend un chevalier brandissant son épée. Et lorsque la franchise joue à domicile, des spectacles sont souvent organisés lors de l'avant-match, mettant en scène des cavaliers en tenue de croisés chargeant en faisant tournoyer leurs épées.

"Toute invocation de l'imagerie des Croisés implique toujours l'idée d'une incursion pour dominer et soumettre un autre peuple, dénonce Peter Lineham. La violence de cela n'a rien à voir avec ce qu'est le rugby." L'un des plus célèbres joueurs à avoir porté la tenue rouge et noire des Crusaders fut Sonny Bill Williams qui s'était auparavant converti à l'islam en 2009. Il est à ce jour le seul musulman ayant joué pour les All-Black. Seul 1% de la population néo-zélandaise est musulmane. L'ex-joueur de cricket néo-zélandais Mark Richardson a concédé de son côté qu'il avait initialement pensé que demander aux Crusaders de changer de nom était une façon de sur-réagir. Mais il a changé d'avis.

"Quand j'en ai entendu parler la première fois, je me suis dit: "Pour l'amour de Dieu", a-t-il concédé à la chaîne néo-zélandaise Three TV. Puis je me suis dit qu'aucune réaction ne pouvait être démesurée quand on essaie de faire amende honorable et de se montrer compréhensif."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0