Icon Sport

Tupou, le phénomène des Reds

Tupou, le phénomène des Reds

Le 05/04/2018 à 17:35

A 21 ans, le néo-Wallaby Taniela Tupou s'impose à droite de la mêlée des Reds. Le joueur youtube est devenu une valeur sûre.

Parce que George Smith, 37 ans a croisé plus d'un joueur dans une carrière professionnelle inaugurée en 2000 et qu'il ne se laisse pas impressionner facilement, il faut l'écouter quand il présente un espoir de 21 ans comme "un phénomène". La sensation en question, il n'est pas le premier à l'évoquer : Taniela Tupou, pilier droit né en mai 1996, 1,75m pour 128kg et une place parmi les joueurs les plus explosifs de Reds comme en témoignent ses performances sur 10 mètres arrêté.

Sur internet, ses highlights tournent en boucle depuis 2014. Cette année là, Tupou né aux Tonga porte le maillot du lycée néo-zélandais Sacred Heart College. Il s'y gagne une réputation locale, un surnom "Tongan Thor". Mais quand Sky sport diffuse une rencontre entre son lycée et la Kelston Boys’ High School, c'est aux yeux de la planète rugby que le pilier droit se révèle. Celui qui vient de fêter ses 18 ans, claque un triplé mais en marquant des essais d'ailier. Absolument inarrêtable.

La presse néo-zélandaise s'esclaffe : avec une telle relève, les All Blacks ne sont pas près de rendre à l'Australie, la Bledisloe Cup qu'ils détiennent depuis 2002.

Elle rigole moins quand le pilier qui a reçu des offres de six clubs français, de franchises néo-zélandaises du Super Rugby (Blues et Chiefs) et de formations treizistes met, en septembre 2014, le cap vers l'Australie où vit son frère Criff et signe un contrat de deux ans avec les Queensland Reds.

Le joueur youtube confirme les frissons et son talent : il s'entraîne avec les Reds, fait ses gammes avec Brothers dans le championnat régional Queensland Premier Rugby puis goûte avec Queensland Country au National Rugby Championship et se voit proposer une première prolongation. Suite logique, le Super Rugby en 2016 : le 1er juillet, c'est sa première contre les Brumbies. Il finira le championnat majeur avec trois apparitions : déjà assez pour que Michael Cheika qui l'a inscrit sur les listes "Wallabies développement" l'embarque en novembre pour la tournée en Europe. Tupou n'est pas sélectionnable mais il est déjà temps de le préparer à passer au niveau supérieur. 2017 sera la saison de la confirmation : premières titularisations (4) pour finir à 14 apparitions en Super Rugby et un rappel en novembre chez les Wallabies. Cette fois il est sélectionnable : le 25 novembre contre l'équipe d'Écosse à Murrayfield, "Tongan Thor" devient Wallaby numéro 917. Juste une étape.

Depuis, chez les Reds, il s'affirme encore davantage. Cinq matches de Super Rugby pour son équipe, cinq titularisations pour lui. Et surtout des performances qui forcent le respect. Brad Thorn qui en vu d'autres est épaté. "Il a reçu un don. Et dire qu'il n'a que 21 ans et sera vraiment au top dans dix ans..." En attendant, Tupou vient de signer une prolongation de contrat jusqu'en 2020.

Ce samedi contre les Brumbies, son premier adversaire à ce niveau, il disputera à 21 ans son 23e match de Super Rugby. En avance, sur les temps de passage de George Smith… "Un phénomène".

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0