Icon Sport

Pro D2 - Béziers - Retour vers le (proche) passé

Retour vers le (proche) passé
Par Rugbyrama

Le 29/08/2018 à 15:03Mis à jour Le 30/08/2018 à 11:59

PRO D2 - Battus en barrage à Mont-de-Marsan l’an passé (31-23), les Biterrois retournent à Guy Boniface dimanche (14h15) dans la peau du leader du championnat. Invaincus après deux journées (succès contre Angoulême et Massy), ils veulent se tester lors de leur premier déplacement de la saison.

Quatre mois après, la déception s’est atténuée mais les regrets demeurent. Le 21 avril dernier, Béziers retrouvait les phases finales de ProD2 au terme d’une attente longue de onze ans. A Mont-de-Marsan, l’ASBH avait beaucoup d’atouts dans sa manche pour faire de ce barrage, un moment historique : une série impressionnante de huit matchs sans défaite (sept victoires, trois bonifiées et un nul), une confiance renforcée par sept succès glanés en déplacement et un stade chauffé à blanc par des supporters Rouge et Bleu survoltés.

Et pourtant, c’est l’expérience montoise qui a fait la différence le jour-J. Les Biterrois n’ont jamais été décrochés et ont même eu leurs opportunités pour faire basculer le scénario du match… En vain. Si près, si loin. " Le meilleur a gagné, il n’y avait pas photo ", note Eloi Massot. " Nous avons été surpris par le contexte. Il y avait énormément de supporters de Béziers et même si on connaît leur ferveur, on ne s’attendait pas à ce que cela soit autant suivi. Et avec le recul, je pense que nous avons un peu été dépassés par l’évènement.

" Le numéro dix Thibauld Suchier confirme : " Quand on y repense, on s’était fait avoir sur des points clés : les jeux au pied haut où on s’était fait “manger” sur la tête à plusieurs reprises, des réceptions de renvois et des coups de pied du neuf mal négociés. Mais c’est vrai que sur l’ensemble de la rencontre, on n’avait pas été aussi impactant que sur les dernières oppositions. C’est probablement notre moins bon match des douze ou treize précédents. C’est dommage lors d’un tel évènement… Et si on parvient à revivre un barrage cette saison, ce qui serait déjà très beau, j’espère qu’on aura appris. "

Une revanche ? Pas totalement…

Une projection dorée avant un retour vers le passé dimanche à Guy Boniface. Une revanche pour les Biterrois ? " On n’y pense pas vraiment. Il y a eu une petite piqure de rappel en début de semaine comme quoi le groupe avait une revanche à prendre, mais honnêtement, si l’on se rappelle à chaque fois du match d’avant, on n’avance pas trop. Il n’y a donc pas plus que ça de revanche “perso” et collective à prendre. L’équipe veut juste confirmer après ses deux succès à la maison en réalisant un bon match et en continuant de faire évoluer sa proposition de contenu de jeu ", ajoute l’ouvreur.

La page est tournée. Dimanche, l’ASBH défiera Mont-de-Marsan (3e) sur ses terres dans la peau du leader de ProD2 (à égalité de points à Montauban). " Pour nous, cette place de leader est anecdotique Ce championnat est tellement long, dur… Il est encore trop tôt pour tirer des enseignements du classement. Mais c’est sûr que quand on regarde le classement, cela fait toujours plaisir. En fait, nous sommes plus soulagés d’avoir réussi notre début de saison que concentrés sur cette première place, car on avait pas mal de pression jusqu’alors et elle est un peu retombée.

" Vainqueurs d’Angoulême (25-21) et de Massy (37 à 26) à la Méditerranée, les Biterrois ont affiché de nombreux progrès face aux Franciliens, notamment sur le plan offensif. Mais ils restent encore trop faibles sur les renvois adverses et indisciplinés en défense pour gagner en assurance. Ce test tombe donc à point nommé pour eux, pour se jauger dans l’adversité et tester ainsi leur capacité à élever leur niveau de jeu : " C’est à l’extérieur qu’on voit le caractère d’une équipe. On va donc savoir si nous sommes justement capables de rivaliser avec un gros du championnat comme Mont-de-Marsan chez lui.

Dimanche, si nous parvenons à les accrocher et à les faire douter tout le match, ce sera déjà une victoire. Cette année, il faudra que l’équipe décroche plus de bonus défensifs que l’an dernier, car cela lui avait été défavorable à la fin dans la course au barrage à domicile. Notre objectif cette saison est donc d’essayer d’aller chercher au moins un point à chaque déplacement ", conclut Thibauld Suchier.

Julien LOUIS

Contenus sponsorisés
0
0