Icon Sport

PRO D2 - Perpignan jouera les phases finales

Perpignan jouera les phases finales

Le 08/03/2018 à 21:32Mis à jour Le 09/03/2018 à 18:24

Au terme d'un match d'ouverture de la 26ème journée de Pro D2 à sens unique, Perpignan a écrasé Biarritz (56-3). Une victoire bonifiée qui assure la première place aux Catalans mais surtout la qualification pour les phases finales.

Bien que bousculés pendant une demi-heure par de solides biarrots, les Catalans ont vite mis le pied sur l'accélérateur dans le premier acte. Trois essais à zéro signés Bousquet (5e), Ecochard (31e) et Vivalda (40e), le bonus offensif était déjà en poche pour les Catalans à la pause (27-3). La deuxième période a confirmé la nette domination perpignanaise ce jeudi soir avec quatre nouveaux essais signés Cocagi (49e), Carbou (53e), Labouteley (59e) et Deghmache (66e). Sept essais à zéro, un festival et une large victoire bonifiée (56-3) qui assure la qualification de Perpignan pour les phases finales.

Décidément, Aimé-Giral est une enceinte très hostile aux équipes basques cette saison. En août dernier, Bayonne encaissait dix essais et un cinglant 66-6. Ce jeudi soir, le voisin biarrot a au moins le mérite d’avoir fait (un peu) mieux. Pourtant, les joueurs basques avaient bien démarré la partie mais n'ont pas concrétisé sur leurs temps forts avant de sombrer face à la puissance catalane. Les valises pleines, il y a plus grave pour Biarritz qui déplore aussi des blessés avec notamment l'évacuation sur civière puis à l'hôpital du pilier droit, Mathieu Giudicelli, qui ne s'est pas relevé après une mêlée écroulée. Un déplacement à oublier pour le BO.

Perpignan assume son rôle de leader

Difficile de résumer une telle démonstration, le score parle tout seul. On s'attendait évidemment à une réaction catalane après la déconvenue à Nevers (34-9) et on a carrément eu le droit à un récital catalan. Les premières trente minutes ont laissé planer un vent d'indécision à Aimé-Giral mais la bourrasque a vite tourné dans le bon sens pour l'Usap qui a tout simplement assumé son rôle de leader. Une défense et une conquête intraitables (sauf sur les dernières mêlées) mais surtout une puissance ballon en main qui a fait plier l'édifice biarrot. Les Catalans sont encore allés très vite, très fort et se sont offert le premier ticket pour les phases finales à quatre journées de la fin de la phase régulière, logique.

Les Catalans entament parfaitement cette deuxième moitié du bloc et sont assurés de rester leaders du Pro D2 à la fin de la 26e journée. Avec désormais huit points d'avance sur leur dauphin montois, ils sont même en très bonne position pour une accession directe en demi-finale. Pour le savoir, il faudra être encore patient. De son côté, le Biarritz Olympique rentre les poches vides sur la côte basque et va devoir se battre jusqu'au bout pour rester dans le top 6.

Contenus sponsorisés
0
0