Icon Sport

Haouas convoqué au tribunal correctionnel

Haouas convoqué au tribunal correctionnel
Par Pierre-Laurent Gou via Midi Olympique

Le 25/10/2020 à 18:55Mis à jour Le 25/10/2020 à 19:08

FAITS DIVERS - Le pilier droit Mohamed Haouas, qui serait impliqué de manière directe ou indirecte dans un cambriolage datant de 2014, devra répondre aux questions des juges devant le tribunal correctionnel en début d’année 2021, à quelques jours seulement de l’ouverture du Tournoi des 6 nations.

La justice a l’habitude de prendre son temps. Celui de l’enquête, puis de l’instruction et ensuite du jugement. Il peut se passer des années entre un fait divers et le procès des protagonistes. Six ans c’est long. Trop long peut-être, c’est ce qu’a dû penser le pilier du MHR et du XV de France, Mohamed Haouas quand il a reçu en début de semaine sa convocation pour une audience le 29 janvier prochain devant le tribunal correctionnel, confirmant une information révélée par nos confrères de RMC. Les faits remontent à 2014, mais sont graves. Haouas est suspecté d’avoir été complice ou participant à un vol avec effraction. Des bêtises de gamins qui rejaillissent aujourd’hui sur sa vie d’homme et de joueur professionnel.

L’instruction a duré, le juge a mis du temps pour formuler son ordonnance de renvoi devant un tribunal. La date de l’audience aussi, est mal venue, le 29 janvier soit quelques jours avant en principe le premier match du Tournoi des 6 Nations. Et que dire de sa convocation ? Reçue en pleine semaine de préparation d’un match international. D’ailleurs, selon nos informations, Haouas aurait évoqué le sujet cette semaine au CNR avec certains de ses partenaires, leur aurait tout expliqué et aurait fondu en larmes à l’issue de son récit.

" Ce n’est plus le même homme"

Pour se défendre le Montpelliérain a fait appel à un spécialiste des affaires pénales, Marc Gallix, dont le fils a été en son temps capitaine de l’équipe Espoirs de Montpellier. D’ailleurs, le club fait corps avec son joueur dans cette affaire. "Momo a trouvé un équilibre personnel. Ce n’est plus le même homme. C’est une vieille affaire. Il paye surtout ses mauvaises relations de jeunesse", glissait ce vendredi un des membres du staff. Autant, en fin d’été après plusieurs retards et une altercation avec un partenaire, le club l’avait privé de sa prime d’éthique et l’avait averti oralement, autant dans ce dossier, le club semble soutenir le joueur. Dans l’entretien que nous a accordé le manager Raphaël Ibanez, il affirmait à son propos : "C’est un joueur attachant mais qui mérite une certaine attention." Il faudra aussi surveiller ce que la justice décidera pour celui qui reste l’incontestable choix numéro un sportif au poste de pilier droit.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés