Icon Sport

Paris dans la douleur

Paris dans la douleur
Par Rugbyrama

Le 22/01/2010 à 16:40Mis à jour

Malgré la défaite à Edimbourg (7-9), le Stade français termine à la première place de la poule 4 grâce au point de bonus défensif et arrache son billet pour les quarts. Les Parisiens ont souffert mais ils ont fait preuve de courage pour rejoindre Clermont, Biarritz et Toulouse en phases finales.

Chez des Ecossais déjà éliminés, le Stade français n’avait besoin que d’un point pour se qualifier. Autant dire que les Parisiens étaient en ballotage favorable en se présentant sur la pelouse de Murrayfield. Et au final, ils ont rempli leur contrat en empochant le bonus défensif. Mais ils ont fait le minimum…Battus dans le combat, très maladroits dans leur jeu au pied, ils ont terriblement subi dans cette rencontre.

Paradoxalement, c’étaient les Ecossais, qui n’avaient plus rien à espérer donc, qui faisaient le jeu, dès le début de la rencontre. Paterson concrétisait leur domination aussi bien territoriale que dans la possession de balle dès la 12e minute de jeu (3-0). Et si les Parisiens viraient en tête à la pause 7-6, ils le devaient seulement à un essai tout en force de Pascal Papé (28e). La deuxième période n’était pas meilleure… Toujours incapables de conserver le ballon, ils laissaient Edimbourg jouer et Paterson leur donner le tournis de sa botte si précise.

Une défense parisienne héroïque

Les Français faisaient preuve d’une belle solidarité en défense cependant sous les trombes d’eau qui baignaient le ciel écossais. C’est ce qui les a sauvés. Juste après l’heure de jeu notamment, quand les locaux faisaient le forcing plus de dix minutes durant près de l’en-but parisien, c’est l’abnégation et la puissance des avants stadistes qui a fait la différence. Et a permis de conserver ce point de bonus défensif si précieux.

Comme le confiait l’entraîneur Jacques Delmas durant la rencontre, Paris ne s’est pas "donné les moyens de ses ambitions" à Murrayfield ce samedi. Il a assuré l’essentiel toutefois, devenant le quatrième club français à se qualifier pour les quarts de finale. Et ce n’était pas si facile en jouant notamment avec une charnière plus expérimentale qu'expérimentée.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés