Icon Sport

Un Clermont de gala écrase les Harlequins

Un Clermont de gala écrase les Harlequins

Le 16/11/2019 à 20:28Mis à jour Le 16/11/2019 à 21:12

CHAMPIONS CUP - Au terme d'un match fou avec pas moins de 10 essais inscrits, les Clermontois se sont imposés avec la manière à Marcel-Michelin (53-21).

Le fameux « parfum de la coupe d’Europe » a donc réveillé les volcans d’Auvergne. Intermittant en Top 14 depuis le début de la saison, en difficulté il y a une semaine tout juste à Toulouse (34-8), Clermont s’est retrouvé ce samedi pour son entrée en lice en Champions Cup (53-21).

Les Harlequins, dixièmes de Premiership, en ont fait les frais avec sept essais encaissés dont deux doublés, d’Alivereti Raka (11e, 62e) et Peceli Yato (19e, 25e). L’opération est parfaite pour les Jaunards, qui prennent cinq points, font le plein de confiance et empêchent aussi leurs adversaires du soir de prendre un bonus offensif, qui chauffait en fin de partie.

En étant tatillon, on pourrait dire que les partenaires de Morgan Parra, au vu de leur écrasante supériorité du soir, auraient pu s’éviter le stress de lâcher un point aux Quins, tout près de leur ligne d’en-but dans les dernières secondes. Mais cela n’est pas arrivé et mis à part cela, tout ou presque est motif de satisfaction pour Franck Azéma dans cette rencontre. Son équipe a su afficher un jeu très complet, à la fois spectaculaire et vivant grâce à ses artistes, intelligent dans l’alternance grâce à un Camille Lopez qui s’est régalé à exécuter des passes au pied millimétrées pour éliminer le rideau anglais, et également fort sur les bases avec notamment une touche performante.

Champions Cup -  Alivereti RAKA (Clermont), face au Harlequins.

Champions Cup - Alivereti RAKA (Clermont), face au Harlequins.Icon Sport

Raka et Yato ont marché sur l’eau

Le talent de Peceli Yato n’est plus une découverte pour personne. Mais quand toutes les circonstances sont réunies, comme ce samedi soir, pour le mettre en valeur, il n’a que très peu d’égal dans le jeu offensif. Tranchant et malin dans ses courses, tonique, véloce, puissant, le flanker fidjien a martyrisé la défense des Harlequins. Son deuxième essai, où il regroupe toutes les qualités précédemment citées, en est l’illustration. Il aurait également pu être à la conclusion d’un des essais de la saison, si l’arbitre gallois M.Jones n’avait pas invalidé cette action collectivement brillante pour un léger en-avant de Toeava.

Logiquement élu homme du match, Yato a aussi trouvé en Alivereti Raka un partenaire de choix pour faire le show. En plus de marquer deux fois, l’ailier international français est aussi directement impliqué sur trois autres essais, dont les deux de Yato. Le deuxième essai de ce dernier, par exemple, a pour origine une charge monumentale de Raka, qui a mis son adversaire direct sur les fesses et son équipe dans l’avancée. Un duo mélanésien de feu, un Lopez en confiance et une conquête efficace : le cocktail détonant pour une belle rouste et un départ en fanfare en coupe d’Europe.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0