Icon Sport

Champions Cup - Laurent Labit (Racing 92) : "On assume ensemble la décision prise par Rémi Talès"

Labit : "On assume ensemble la décision prise par Rémi Talès"

Le 13/05/2018 à 11:00Mis à jour Le 13/05/2018 à 11:48

En conférence de presse, le co-entraîneur du Racing 92 Laurent Labit est revenu sur les raisons de l'échec francilien, sur la dernière marche européenne.

Rugbyrama : Comment analysez-vous cette défaite ?

Laurent Labit : On voulait faire partie des grandes équipes en Europe et nous n'en faisons pas encore partie, voilà tout... Comme on l'avait déjà dit il y a deux ans après la défaite face aux Saracens à ce stade de la compétition (21-9), on apprend tout le temps. Soyons francs: on n'était pas invités il y a deux ans mais cette fois-ci, nous avons été dans le match jusqu'au bout. Nous allons donc travailler encore plus pour y revenir et gagner cette compétition.

Est-ce dur ?

L.L. : Oui. On voulait cette étoile pour tous les gens du Racing, tous les éducateurs qui donnent beaucoup au quotidien, pour Yannick Nyanga qui a probablement disputé son dernier match de coupe d'Europe... C'est dur, oui...

Vidéo - Clap de fin pour Nyanga

00:32

Où ce match s'est-il perdu ?

L.L. : Tout un tas de petits détails nous ont coûté cher : une dernière mauvaise sortie de camp, une mauvaise défense... Dans ce genre de match, et vu les condition de jeu, on savait que cela se jouerait sur un détail.

Quoi d'autre ?

L.L. : A Bilbao, nous n'avons jamais été capables de faire un mini break. Ce match fut une course poursuite de quatre-vingt minutes. [...] On se doutait que ce match se jouerait à peu de choses. Et ça s'est joué contre nous.

La blessure de Dan Carter, survenue avant la rencontre, a-t-elle été difficile à supporter pour votre équipe ?

L.L. : Dan s'est blessé, à l'entraînement la veille du match et sur la première situation de jeu de cette finale, on a vu les qualités de Pat Lambie qui a franchi le rideau adverse. Lui s'est aussi blessé sur cette action et c'est dommage. Mais on ne va pas se cacher derrière des excuses. Comme l'a dit Leo Cullen (l'entraîneur du Leinster) avant la finale, on a une équipe de riches et un bon effectif. Lui ? Il a juste en mains l'équipe d'Irlande... On est donc tombé sur une équipe de pauvres...

Qu'avez-vous pensé du match de Teddy Iribaren, qui remplaçait au pied levé votre capitaine Maxime Machenaud ?

L.L. : Je suis très satisfait de son match. Avant la rencontre, Teddy se posait des questions, se demandait s'il était légitime. A la fin de ce match, je lui ai donc dit qu'il n'avait plus de question à se poser. Il a les qualités pour être performant au plus haut niveau.

En fin de match, alors que vous êtiez à égalité avec le Leinster, Teddy Thomas récupère un ballon dans votre propre camp et tente de relancer. Qu'avez-vous pensé de cette action ?

L.L. : Dans des situations en bord de touche, sur un premier temps de jeu, il ne faut surtout pas aller en touche, qui plus est sur un ballon volé à l'alignement adverse. C'est une mauvaise décision, voilà tout. Teddy a d'énormes qualités mais reste un jeune joueur. Il a encore des choses à apprendre.

Vidéo - Le drop manqué de Talès qui laisse exploser la joie des irlandais

00:30

Quid du drop manqué par Rémi Talès ?

L.L. : Si le drop était passé, on serait encore sur le terrain à faire des prolongations... Bon... Les joueurs ont pris leurs responsabilités. On assume ensemble cette décision prise par Teddy Iribaren et Rémi Talès.

Quel est l'état de vos blessés ?

L.L. : Dan Carter souffre d'une élongation. On verra l'étendue de sa blessure dès lundi. Pour Pat Lambie, c'est plus compliqué car c'est une blessure au genou. Il lui sera donc difficile d'être sur pieds dans les deux ou trois semaines qui arrivent...

Contenus sponsorisés
0
0