Icon Sport

Où est passée la Challenge Cup ?

Où est passée la Challenge Cup ?
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 19/08/2021 à 16:19Mis à jour Le 19/08/2021 à 16:30

CHALLENGE CUP - Il y a un peu plus d’un mois, les dirigeants de l’EPCR dévoilaient les deux poules de Champions Cup. Mais où est passée la Challenge cup, au juste ?

Début juillet, l’EPCR, sainte mère des compétitions européennes, annonçait la composition des deux poules de la Champions Cup pour la saison à venir. Et la Challenge Cup, alors ? Rien, nada, walou… Cette compétition ayant du mal à trouver son public (une politesse signifiant que les clubs et les supporters se cognent royalement de la Challenge Cup avant les demi-finales du tournoi en question), nul ne s’est ému, depuis, de ne rien voir arriver. Vous nous rétorquerez probablement qu’il reste encore quelques mois (au moins trois) avant que ne soit donné le coup d’envoi des compétitions européennes. Mais afin de préparer leur saison et de réfléchir à la construction de leur budget, les clubs concernés par cette compétition aimeraient savoir quels seront leurs adversaires continentaux. Les dirigeants biarrots, par exemple, souhaiteraient délocaliser à Lille leur plus gros match de Challenge Cup mais, avant de déclencher l’opération auprès de la grande métropole du Nord, ils attendent évidemment de savoir s’ils peuvent ou non bénéficier d’une ou deux affiches alléchantes…

Qui va prendre la tête de l’EPCR ?

Mais alors, pourquoi les délais sont-ils aussi longs ? Déjà, l’EPCR est en ce moment bouleversée en interne et, quelques semaines après l’annonce du départ du directeur général de l’instance Vincent Gaillard (il quittera ses fonctions à l’automne), c’est le président Simon Halliday qui hésite à la suite à donner à sa carrière. En place depuis 2015, l’ancien trois-quarts centre de Bath a depuis réalisé deux mandats, le dernier en date arrivant à terme aujourd’hui, si l’on en croit les statuts de l’EPCR. Selon une de nos sources à l’EPCR, il a néanmoins été demandé à Halliday de prolonger son contrat de quelques mois afin de laisser le temps aux caciques de la Coupe d’Europe de lui trouver un successeur. Acceptera-t-il ? Dans l’optique de remplacer Halliday et Gaillard, un cabinet de chasseurs de têtes a quoi qu’il en soit été mandaté par les trois ligues professionnelles (Top 14, Premiership et Ligue celte).

Enfin, les dirigeants européens ne savent toujours pas combien de franchises sud-africaines (zéro, deux ou quatre ?) seront intégrées à la Challenge Cup, ce qui retarde considérablement la publication des calendriers. Avouez néanmoins qu’un Biarritz-Stormers au stade Pierre-Mauroy aurait indéniablement de la gueule…

Contenus sponsorisés