Icon Sport

Challenge Cup - Bons baisers de Roumanie pour Clermont !

Bons baisers de Roumanie pour Clermont !

Le 06/12/2018 à 13:56

CHALLENGE CUP - Pour le compte de la 3e journée de Challenge-Cup, l’ASM-Clermont va découvrir un nouvel horizon avec un déplacement en Roumanie chez les Timisoara-Saracens. Nets vainqueurs au match aller (70-12), les Auvergnats s’avancent avec envie vers un pélerinage inédit, qui se fera sans les internationaux, en vacances cette semaine mais avec les supporters puisque 400 seront présents.

C’est un des charmes de la "petite coupe d’Europe". La possibilité de découvrir de nouvelles contrées et une culture rugbystique différente. Pourtant, à l’occasion de ce déplacement en Roumanie, les Clermontois n’auront pas vraiment le temps de faire du tourisme. Pour les Jaunards, le départ est prévu ce vendredi et le retour se fera dès la fin du match. A peine 25 heures sur place, pour une mission commando, avec la victoire bonifiée en ligne de mire.

Clermont sans ses 7 joueurs internationaux

Pour se rendre en Roumanie, Franck Azéma prévoit une large revue des effectifs : "Comme nous l’avons fait pour les deux premières journées, cette compétition est l’occasion d’impliquer tout notre effectif. C’est important pour nous de pouvoir donner du temps de jeu à tout le monde, pour entretenir le bon état d’esprit de l’équipe. On espère avoir une continuité, tant en termes de résultat que de jeu, à l’occasion de ces deux week-end européens. Nous avions déjà effectué des changements au match aller et cette fois nous avons donné une semaine de vacances à nos internationaux."

Pas de Morgan Parra, Camille Lopez, Sébastien Vahaamahina, Rabah Slimani, Damian Penaud mais aussi Peceli Yato et Greig Laidlaw, eux aussi concernés par la période internationale avec les Fidji et l’Ecosse. Pour Franck Azéma la Challenge Cup est aussi l’opportunité de préparer les prochaines périodes internationales et gérer les temps de jeu de ses joueurs.

Des places à prendre pour la suite de la saison ?

Parmi les joueurs qui profitent de ce déplacement pour retrouver une place de titulaire, le talonneur Yohan Beheregaray est conscient que ce voyage en Europe de l’est est une occasion de se monter aux yeux de son coach : "C’est à moi de saisir cette opportunité pour monter que j’ai le niveau et que je peux prétendre à jouer d’autres matchs. Quand on est compétiteur on veut toujours jouer le plus possible mais si le coach ne me fait pas jouer, c’est que je dois encore progresser. Je travaille dans ce sens et j’espère donner des idées au staff pour la suite de la saison."

Entraînement - Arthur Iturria, Yohan Beheregaray et Charlie Cassang (Clermont) - 20 avril 2017

Entraînement - Arthur Iturria, Yohan Beheregaray et Charlie Cassang (Clermont) - 20 avril 2017AFP

Déjà titulaire lors du match aller, Mickaël Simutoga profite des week-end européens pour pointer le bout du nez dans l’effectif. Le jeune pilier est dans le même état d’esprit, conquérant : "Jouer le match aller était une de mes premières vraies opportunités de montrer ma valeur. Découvrir le niveau européen est utile dans ma progression de joueur. Je ressens un peu la pression bien sûr car je dois montrer mes capacités à travers cette rencontre. Mais jouer un match européen est avant tout un plaisir que je souhaite savourer."

A la découverte d’une nouvelle culture

Dans un stade bien plus petit que son antre de Michelin et devant un petit millier de spectateurs annoncés, Clermont va découvrir un nouveau pays et une nouvelle culture rugbystique. Parmi les cadres choisis pour accompagner les jeunes pousses clermontoises, le ¾ centre ou ailier Peter Betham se languit de découvrir la Roumanie : "On a souvent l’occasion de jouer dans les îles britanniques en compétition européenne, mais ce sera une grande première pour moi en Roumanie. Nous avions découvert cette équipe au match-aller et ils nous avaient donner du fil à retordre pendant une mi-temps. A nous de réaliser un match sérieux pour prendre un maximum de points et nous ouvrir la route des quarts de finale. On ne va pas en Roumanie pour faire du tourisme mais pour découvrir un autre rugby et ramener la victoire !"

Top 14 - Peter Betham (Clermont)

Top 14 - Peter Betham (Clermont)Icon Sport

Pour triompher, Franck Azéma va présenter une équipe expérimentale. Une équipe qui pourrait être renforcée par le retour de Rémi Grosso, qui postule lui aussi pour ce déplacement. Ce sera en revanche trop juste pour Alexandre Lapandry, Rémi Lamerat et Setariki Tuicuvu. Avec un aller-retour express, les Auvergnats rentreront dès samedi soir sur Clermont et retrouveront un effectif au complet à partir de la semaine prochaine, pour préparer la venue de Newport au Parc des sports Marcel-Michelin.

Contenus sponsorisés
0
0