Icon Sport

Une frustration immense pour les Bleus

Une frustration immense pour les Bleus

Le 17/03/2018 à 19:48Mis à jour Le 17/03/2018 à 20:40

Les Bleus s’inclinent d’un petit point au Principality Stadium face au Pays de Galles (14-13) dans ce match de clôture du Tournoi des VI Nations. Et le sentiment qui domine, c’est bien sur la frustration car le XV de France a eu les opportunités pour mieux faire et s’imposer..

Un petit point de bonus défensif et c’est tout, alors qu’il y avait peut-être quelque chose de grand à ramener de Cardiff et sur lequel capitaliser pour les mois à venir. Dans le but de confirmer le succès face à l’Angleterre, la France se devait de battre le Pays de Galles sur ses terres mais il a manqué ce petit plus pour faire basculer le score à l’avantage des joueurs de Jacques Brunel. Il a notamment manqué la précision à François Trinh-Duc sur une pénalité à la 68ème minute, quasiment dans l’axe des poteaux et qui est passée trop à gauche. Un signe.

Maxime Machenaud (France) vs Pays de Galles

Maxime Machenaud (France) vs Pays de GallesIcon Sport

Le score était déjà celui qui figurera au tableau d’affichage au coup de sifflet final, et cette pénalité aurait permis aux Français de confirmer une nette domination durant l’essentiel de la seconde période. Une domination caractérisée aussi par l’inversion de la physionomie dans le secteur de la mêlée, au moment même de l’entrée de Rabah Slimani. Comme un symbole après les critiques. Mais cet échec de Trinh-Duc peu après la sortie du buteur Machenaud accentue la déception. D’autant que l’ouvreur semblait en difficulté après avoir manqué un coup de pied en touche (53e) et après avoir concédé un en-avant sur une passe anodine (65e).

Une défense de fer, François Trinh-Duc à la peine

Loin de là l’envie de jeter la pierre sur Trinh-Duc, car c’est lui qui a ouvert le score d’un drop judicieux et faisant d’entrée preuve de pragmatisme pour conclure le premier temps fort de la rencontre (3e). Mais c’est encore lui qui s’est fait tromper par un rebond vicieux sur l’essai de Liam Williams sur le renvoi, après un coup de pied à suivre, dans une défense tricolore à l’arrêt (4e). Pourtant, cette même défense a été héroïque tout le reste du match, toujours là pour mettre la pression sur l’adversaire et venir gratter des ballons à l’image d’un Mathieu Bastareaud digne de son capitanat. Dans ce domaine, au moins, les Bleus ont bien confirmé.

Wenceslas Lauret et Marco Tauleigne (France) plaquant Dan Biggar (Pays de Galles)

Wenceslas Lauret et Marco Tauleigne (France) plaquant Dan Biggar (Pays de Galles)Icon Sport

Cela n’a cependant pas suffi pour ramener un succès et c’est sur un contre en touche que la soirée s’est terminée, alors que l’alignement français avait jusqu’ici rendu une copie très propre. Là encore un signe. Seulement 3 points ont été inscrits au retour des vestiaires là faute à un manque d’expérience - certainement - pour finir les actions. Le XV de France termine ainsi au quatrième rang de cette édition 2018 avec un bilan de deux victoires (Italie et Angleterre) pour trois défaites (Irlande, Ecosse et Pays de Galles). Les regrets sont là.

Contenus sponsorisés
0
0