Champions Cup – Unique survivant français, Toulouse veut préserver le drapeau tricolore dans le dernier carré

Par Pablo Guillen
  • Le Stade Toulousain est le dernier espoir français dans cette Champions Cup
    Le Stade Toulousain est le dernier espoir français dans cette Champions Cup Icon Sport - Anthony Dibon
Publié le Mis à jour
Partager :

Si Toulouse venait à s’imposer ce dimanche face à Exeter, la France ne compterait qu’un seul représentant dans le dernier carré, une première depuis 2019. En cas de défaite, ce serait une série bien plus longue qui prendrait fin.

Après les défaites successives de l’Union Bordeaux Bègles face aux Harlequins et du champion en titre rochelais face au Leinster hier, au terme d’un samedi noir, le rugby français est sous la menace d’une triste première depuis quelque temps. En cas de victoire face à Exeter ce dimanche, le Stade Toulousain serait le seul représentant français dans le dernier carré de la Champions Cup, une première depuis 2019. En 2020 (Racing 92 et Stade Toulousain), 2021 (La Rochelle, Stade Toulousain et UBB), 2022 (La Rochelle et Stade Toulousain) et 2023 (La Rochelle et Stade Toulousain), il y avait toujours eu au moins deux clubs tricolores engagés à ce stade de la compétition.

Durant l’édition 2019, le seul club français qui avait atteint les demi-finales était le Stade Toulousain. Les Rouge et Noir, emmenés par Antoine Dupont ou encore Cheslin Kolbe, qui retrouvaient le haut niveau et le dernier carré de la compétition depuis la saison 2010-2011, s’étaient alors inclinés à l’Aviva Stadium face au Leinster, 30-12. Quelques semaines plus tard, les Saracens avaient décroché leur troisième Champions Cup en s’imposant face au club irlandais en finale.

Au moins un club français dans le dernier carré depuis 2009

Si Romain Ntamack et ses coéquipiers s’inclinaient à domicile face à Exeter ce dimanche, c’est une autre série qui viendrait à s’arrêter. Il n’y aurait aucun club tricolore en demi-finales de Champions Cup, une première depuis 15 ans. Il faut remonter à 2009 pour voir un cas de ce type, une éternité. Toulouse, dernier club français alors engagé, s’était incliné face à Cardiff en quarts de finale, sur le court score de 9-6.

Cette année-là, c’est le Leinster qui avait remporté, pour la première fois de son histoire, la compétition, en s’imposant face à Northampton en finale. Les Toulousains sont donc face à leur destin et savent ce qu’ils ont à faire. Parvenir jusqu’en finale et empêcher le club irlandais de revenir à leur hauteur au nombre de Champions Cup remportées. Le Stade Toulousain, dernier club en lice, a donc une lourde responsabilité sur ses épaules.

 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (6)
horsnorme Il y a 1 mois Le 14/04/2024 à 15:19

Surement une victoire large pour le stade contre cette équipe d'EXETER , qui avait gagné à MAYOL à LA DENIERE MINUTE EN DEBUT DE SAISON ,sur un coup du sort ,mais qui ne m'avait pas laissé un souvenir inoubliable , en comparaison de ce que j'ai vu hier , avec le LEINSTER ,NORTHAMPTON OU les HARLEQUINS ! La suite pour le stade ,sera bien plus copieuse ?

Quatrevingt9 Il y a 1 mois Le 14/04/2024 à 13:20

Méfia te

bouducon31 Il y a 1 mois Le 14/04/2024 à 12:43

il me semble que bcp vendent la peau de l'ours avant de l'avoir tué .. ce fut la même chose hier avec bordeaux et pourtant .. il y a toujours un phénomène aléatoire de forme, de nervosité aussi parfois (même si le stade semble moins sensible à ça que les autres clubs, il n'en est pas exsangue ) et autre petite choses imprévues, dérangement gastrique par exemple comme c'est déjà arrivé, etc, etc .. alors si vous le voulez bien, nous compterons les bouses à la fin de la foire .. Aller le Stade !!