France - Angleterre. Le fait du match : Thomas Ramos sauve le Tournoi des Bleus

  • Le XV de France s'est imposé face à l'Angleterre grâce à une pénalité de cinquante mètres de Thomas Ramos
    Le XV de France s'est imposé face à l'Angleterre grâce à une pénalité de cinquante mètres de Thomas Ramos Icon Sport - Hugo Pfeiffer
Publié le Mis à jour
Partager :

Le XV de France s'est imposé face à l'Angleterre grâce à une pénalité de cinquante mètres de Thomas Ramos. Un coup de pied salvateur bouclant un Tournoi moyen sur une bonne note.

Et soudain, le Groupama Stadium de Lyon rugit. Alors que l'Angleterre menait d'un point à la 79ème minute, Thomas Ramos s'est avancé avec son tee sur la ligne médiane pour donner la victoire aux Bleus. Avec seulement un échec en huit tentatives, le numéro 10 du XV de France a finalement tiré un dernier coup de canon sous le nez des Anglais. À 33-31, les Bleus ont ensuite formé des petits tas pour conserver ce précieux résultat. Après cinq matchs, plus durs les uns que les autres, le XV de France et le public devrait garder cette ultime flèche lancée par Ramos dans les mémoires.

Car ce dernier coup de pied est salvateur à plus d'un titre. Thomas Ramos a en effet évité un Tournoi sans la moindre victoire à domicile, ce qui n'est jamais arrivé depuis l'arrivée de l'Italie dans la compétition en 2000. Une défaite contre le rival anglais aurait en effet pu s'ajouter à la claque reçue par l'Irlande à Marseille et l'insipide match nul concédé face à l'Italie, plus tôt dans la compétition.

Un "tacle" décisif

Ensuite, la pénalité du Toulousain a permis au XV de France d'éviter une moribonde quatrième place, à égalité avec l'Italie qui elle, a signé sa meilleure performance dans le Tournoi. Enfin, et surtout, les Bleus se sont imposés face à l'Angleterre, un match éminemment spécial pour les acteurs de la rencontre et ses spectateurs. Battre le XV de la Rose a une saveur différente que de battre ses voisins du Royaume, ou la si dominante Irlande. Pour toutes ces raisons, et même s'il n'a pas livré la meilleure rencontre de sa carrière, notamment sur le plan offensif, Thomas Ramos a une nouvelle fois prouvé qu'il était un "match-winner" et un monstre de sang-froid dans les instants qui comptent.

Car avant sa pénalité, le demi d'ouverture français avait "taclé" un ballon cafouillé, adressant malgré lui, une passe au pied décisive à l'origine de l'essai de Gaël Fickou à l'heure de jeu. Damian Penaud a en effet repris de volée un coup de pied totalement dévissé de Ramos, mais qui a finalement permis à l'ailier bordelais de déchirer la défense anglaise avant d'envoyer le Racingman en terre promise. Par ses deux coups d'éclat, Thomas Ramos a sauvé le Tournoi des Bleus, ni plus ni moins. À l'issue de la partie, Fabien Galthié se montrait d'ailleurs lucide sur les cinq copies délivrées par ses hommes au cours de l'édition 2024. "À nous de faire mieux, on peut faire mieux. C'est dur on peut nous reprocher des choses, mais l'équipe se bat jusque dans les dernières minutes c'est beau. Il n'y a pas de reconstruction puisque rien n'est détruit ! Il y a eu des passages difficiles mais cela fait partie du cycle d'une équipe, on était dans une période de résilience mentale, on n'a pas eu un seul match facile dans ce Tournoi !" justifiait le sélectionneur des Bleus, sourire aux lèvres après ce succès épique. Mais les Bleus ne seront pas toujours sauvés par un tacle et un coup de canon de cinquante mètres.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (6)
aetius Il y a 2 mois Le 19/03/2024 à 12:29

Une position de second heureuse ne doit pas faire oublier que depuis le quart l'équipe et ses entraîneurs jouent comme un canard sans tête ...Le mal d'ordre mental pour les joueurs et professionnel pour l'encadrement est profond.Les anglais et les irlandais sauront nous le rappeler.

LoupVert Il y a 2 mois Le 17/03/2024 à 12:26

"à l'heure de jeu. Damian Penaud a en effet repris de volée un coup de pied totalement dévissé de Ramos"... Il n'est absolument pas dévissé regardez la vidéo c'est un extérieur du pied absolument volontaire !!!

diego63 Il y a 2 mois Le 17/03/2024 à 14:50

L'amour rend aveugle, c'est bien connu

guilhot Il y a 2 mois Le 17/03/2024 à 10:11

Je veux bien reconnaître que mes critiques à l'encontre de Fickou étaient sévères à condition que Galthié reconnaisse que son obsession de "dépossession" était une ânerie. Si Fickou a été moins transparent ou plus utile sur ce match c'est qu'il a joué dans un vrai système d'attaque, il a fait au moins 2 passes et ne s'est pas contenté de "péter" et plaquer; les consignes n'étaient plus de rendre le ballon à l'adversaire.