Nationale - Info Midol. Hyères-Carqueiranne-La-Crau est en passe de trouver des repreneurs pour succéder à Patrice Teisseire

  • Devenu président en août dernier du RCHCC, Patrice Teisseire va laisser sa place.
    Devenu président en août dernier du RCHCC, Patrice Teisseire va laisser sa place. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

En proie à de gros soucis économiques, qui auraient pu mener au dépôt de bilan, le club varois va changer de main dans les prochaines semaines et ainsi se sortir d'une passe délicate. Patrice Teisseire, qui avait relevé le challenge en début de saison, va donner la main à un duo d'investisseurs. C’est un gros ouf de soulagement pour la bande à Grégory Le Corvec. 

Dans notre édition du 19 février dernier, nos colonnes vous informaient de la situation inquiétante connue par le Rugby Club Hyères-Carqueiranne-La-Crau, actuel 9e de la Nationale (55 points). Avec le départ soudain en début de saison du président mécène Alain Brenguier, les finances des pensionnaires d’André-Véran ont viré dans le rouge avec 300 000€ de trou à éponger.

Quelques jours plus tard, auprès de nos confrères de Var-Matin, Patrice Teisseire a confirmé nos informations. "Lors de l’assemblée générale, on m’avait parlé de 400 000€. Mais cela se creusait de jour en jour, jusqu’à 700 000€ début janvier. Aujourd’hui, nous en sommes à 300 000€ de trou à boucher pour boucler la saison." Depuis tout le monde au sein de la maison Vert et Jaune (staff, joueurs, bénévoles) a cherché des solutions pour éviter de rejoindre Blagnac au triste rayon des équipes ayant déposé le bilan.

 

Mathieu Vachon, capitaine et figure historique du club de Blagnac nous a exprimé sa profonde tristesse et son incompréhension face à la situation du club.

Ses propos > https://t.co/4gOtFdM2Eu pic.twitter.com/90Hzl3ojUH

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) February 1, 2024

Selon nos indiscrétions, des investisseurs ont répondu favorablement à cet appel dans le but de sauver le Rugby Club Hyères-Carqueiranne-La-Crau. Après des tractations avec les acteurs économiques du monde varois, et les institutions, un duo de trentenaires est en train de finaliser ce dossier.

Une assemblée générale doit se tenir d’ici un mois

Pour l'heure, contactés par Midi Olympique, ils ne souhaitent pas divulguer leur identité mais nous ont confirmé que le dossier "était en très bonne voie, et qu'il allait sûrement aboutir".

Ces deux hommes sont déjà engagés dans le monde ovale auprès du Rugby Club Draguignan, actuel leader de sa poule en Fédérale 3. Ils ne prévoient pas de lâcher cette identité, mais ils veulent gérer les deux structures en parallèle. "On veut se servir de ces clubs pour faire une pouponnière de la formation, a lâché l'un des deux hommes. On pense qu'il y a de la place à côté de Toulon, dans le Sud-Est, pour faire de belles choses et créer une dynamique." Un projet voulu gagnant-gagnant, et qui va surtout aider le RCHCC à se structurer sur plusieurs volets : administratif, partenariats... 

Toujours d’après nos informations, les deux hommes se présenteront ce lundi auprès du groupe dirigé par le trio Le Corvec – Bruno – Boutet. Un élément de plus qui atteste de leur prochaine venue. Ils n’arriveront pas en terre inconnue. En effet, ils ont assisté aux deux dernières rencontres à domicile du RCHCC, avec des succès prestigieux à la clef face à Bourgoin-Jallieu et Albi. Ils ont même eu l'honneur d'entrer dans le vestiaire des joueurs en fin de partie. Pour le futur, ils ambitionnent de maintenir la bande à César Damiani en Nationale, avec un budget qui sera revu légèrement à la hausse (il est de deux millions d’euros actuellement).

Pour entériner la passation de pouvoir, le RCHCC va devoir appeler à une nouvelle assemblée générale. Si tout se déroule pour le mieux, alors que l'affaire est entendue à 99%, elle doit se tenir d’ici trois à quatre semaines. De quoi redonner un boost pour l’équipe fanion, qui après avoir acquis son maintien, se met à rêver de phase finale.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
horsnorme Il y a 1 mois Le 03/03/2024 à 19:32

tant mieux pour ce club ,qui se bat pour se maintenir en nationale et qui ne lache rien , VERAN a du Là haut avec sa gouaille ,rameuter ses troupes qui ont du envoyer des ondes positives pour trouver des investisseurs !

Clide64 Il y a 1 mois Le 01/03/2024 à 00:17

Exactement et c'est loin d'être le cas quand on voit jusqu'en fédérale 3 le nombre d'étrangers !!!

Odilederaie Il y a 1 mois Le 29/02/2024 à 12:50

Déjà si les clubs faisaient davantage confiance aux jeunes français notamment espoirs et non à des mercenaires étrangers ou pré retraités du top 14 ou pro D 2, ils n'en seraient pas là ! La nationale devrait être une division de développement en faisant jouer quitte à devenir des filiales de clubs de top 14 ou D2