6 Nations 2024 - "Il y a eu une réelle amélioration", estime Nicolas Jeanjean, directeur de la performance du XV de France

  • Nicolas Jeanjean est le directeur de la performance du XV de France.
    Nicolas Jeanjean est le directeur de la performance du XV de France. Icon Sport
Publié le
Partager :

Le préparateur physique Nicolas Jeanjean juge que l’état de fraîcheur de l’équipe de France s’est amélioré en Ecosse après le trou d’air vécu contre l’Irlande. Il attend encore une amélioration.

Quel bilan faites-vous de l’état physique des joueurs après les deux premières rencontres du tournoi ?

Nous n’avons pas su répondre à l’intensité physique de l'lrlande sur le premier match. C’était la première fois depuis quatre ans qu’on ne répondait pas au niveau de l’adversaire. Je me suis questionné sur les raisons de cette incapacité. C’est vraiment ce qui nous a empêchés de trouver des solutions défensives et offensives. Les raisons sont multifactorielles.

Lesquelles sont-elles ?

C’est la première fois que l’on joue un Tournoi des 6 Nations après une Coupe du monde avec un effectif assez stable. Il y a aussi l’enchaînement des matchs. Certains se sont arrêtés une quinzaine de jours avant la préparation au Mondial, il y a eu la Coupe du monde, la sortie de la compétition, et la reprise des championnats.

A lire aussi : 6 Nations 2024 - Matthis Lebel, Marko Gazzotti... Les 6 joueurs relâchés par le staff du XV de France et qui pourront jouer ce week-end

Les joueurs ont eu des traitements différents, entre ceux qui ont enchaîné directement, ceux qui ont pris quelques semaines de vacances, et d’autres quelques mois. On le savait, mais malgré tout, on a été surpris par le cap proposé par l’Irlande, et on n’a pas su y répondre.

Pourquoi ?

L’équipe d’Irlande fonctionne différemment. Trois mois après la Coupe du monde, ils ont eu une période de trois semaines sans match. Il y avait une différence de trois semaines par rapport à nos joueurs, qu’ils ont utilisée pour travailler ou se régénérer. C’est juste un constat. Ce qui est certain, c’est qu’on s’est mis au travail. On a essayé d’organiser le meilleur travail possible de régénération, car les joueurs viennent de loin, tout en les exposant à l'intensité qu’ils vont vivre lors des matchs internationaux.

L'entraîneur adjoint William Servat, auprès du deuxième ligne Posolo Tuilagi.
L'entraîneur adjoint William Servat, auprès du deuxième ligne Posolo Tuilagi. Icon Sport

C’est tout le challenge qui était le nôtre. On a beaucoup échangé avec les clubs. Je crois que nous avons répondu de la meilleure des manières sur le déplacement en Ecosse. Il y a eu plus d’énergie, on a rivalisé avec l’intensité physique proposée par les Ecossais, ce qui nous a permis de tenir le match et de le remporter. Donc c’est une réelle amélioration.

Comment imaginez-vous l’évolution de l’état physique de l’équipe de France sur la fin du Tournoi ?

Nous avons une stratégie sur les semaines non jouées, lors desquelles nous essayons d’accumuler du travail physique et de la régénération, pour essayer d’avoir le maximum d’énergie pour la fin du Tournoi. C’était déjà mieux contre l’Ecosse.

A lire aussi : 6 Nations 2024 - Numéro 8 du XV de France ? "Ce poste me convient, je n’ai aucune inquiétude", confie François Cros

Le but, c’est de rivaliser avec les autres, et pourquoi pas à mesure de la compétition, de mettre en difficulté nos adversaires sur ce plan physique.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (15)
Mich2a Il y a 1 mois Le 22/02/2024 à 11:24

Oui l'Irlande a marché sur l'équipe de France. Mais la pauvreté de jeu, les erreurs de lancements en touche les fautes ne viennent pas que de la préparation physique. En Écosse LBB sauve la maison bleue et l'arbitre invalide un essai écossais que tout le monde voyait bon. L'Italie sera sûrement une sorte de répétition générale et revue d'effectif avant le choc contre des anglais revanchards. Là nous verront bien où en est l'équipe de France.

SCECO31 Il y a 1 mois Le 22/02/2024 à 11:21

Ok, c'était mieux en Ecosse...mais c'est aussi car l'Ecosse ce n'est pas tout à fait l'Irlande. A la décharge des bleus, convenons que les irlandais sont très largement au dessus des autres Nations du tournoi et auraient dû être champions du monde dans un monde parfait...On n'est pas loin, mais pour rivaliser il faut être à 100%, et on n'était pas à 100% il y a trois semaines. Ca ne vaut pas dire qu'on est tout à coup devenus des pipes...

BOUNTY07 Il y a 1 mois Le 22/02/2024 à 10:55

on sait que la prépa physique de l'Irlande est bien meilleure car l'Irlande c'est le Leinster donc après coupe du monde régénération et repos. en décembre debut de hcup permettant de remonter en puissance. la ligue celte n'est pour les internationaux qu'un marche pied après les blessures ou pour s'entretenir. ajoutons y une coupure de trois semaines avant le tournoi et forcement le 02/02/24 leur niveau d'endurance et de fraicheur etait bien supérieur au notre. faites rejouer ce match le 16 mars avec notre équipe au complet (Meafou Flament Jelonch etun Danty en pleine forme)et je doute fort que nous en prenions 38, je pense que nous pourrions même etre très proche de la victoire