XV de France - Peato Mauvaka, de remplaçant de luxe à titulaire en puissance

Par François Maleysson
  • Peato Mauvaka devrait être titularisé face à l'Irlande.
    Peato Mauvaka devrait être titularisé face à l'Irlande. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Très longtemps considéré comme un remplaçant de luxe, Peato Mauvaka semble être monté d'un cran dans la hiérarchie des Bleus. Son impressionnante Coupe du monde et son début de saison avec le Stade toulousain tout aussi abouti, ont visiblement plaidé en sa faveur.

Après avoir longtemps patienté, Peato Mauvaka semble enfin avoir troqué la chasuble de "finisseur" contre celle du titulaire et devrait démarrer avec le numéro 2 dans le dos face à l'Irlande. Rien n'est inscrit dans le marbre et la "flèche du temps" de Fabien Galthié peut encore connaître quelques turbulences. Mais Mauvaka a pour l'instant les cartes en main.

Le Mondial pour se lancer

Le Wallisien d'origine avait déjà connu des très grands moments dans la peau d'un titulaire. Contre la Nouvelle-Zélande en 2021, son doublé et plus largement sa prestation XXL avait déjà marqué les esprits. Déjà, à l'époque, la question de son statut s'était posée chez les suiveurs du XV de France, mais Fabien Galthié avait tout de suite tranché et redonné les clefs du camion à Julien Marchand dès l'ouverture du Tournoi des 6 Nations 2022.

Un an plus tard, rien n'avait réellement changé, Marchand était toujours titulaire et Mauvaka son remplaçant de luxe. Face à la Nouvelle-Zélande, pour le match d'ouverture de la Coupe du monde 2023, le premier, blessé, n'a tenu que 12 minutes, et encore une fois, c'est son coéquipier en club qui l'a brillamment remplacé. Percutant dans le jeu, bon en touche, Mauvaka avait marqué les esprits. Même si personne n'en doutait réellement tout le monde s'était, alors, accordé à dire que la France n'avait rien à craindre jusqu'au retour de Marchand. Problème ! Il n'est jamais revenu et sa blessure, qui au début ne devait pas durer, l'a finalement privée du reste de la Coupe du monde.

Sur la lancée de son premier match, celui qui enfilait jusqu'alors le rôle de remplaçant a troqué ce costume contre celui de super-héros. Deux essais en phase de poule puis un face à l'Afrique du Sud, dans un match où malgré l'élimination, il avait surnagé, Peato a fait connaître Mauvaka aux yeux du monde.

Peato Mauvaka après son essai contre l'Afrique du Sud.
Peato Mauvaka après son essai contre l'Afrique du Sud. Icon Sport

Toulouse pour confirmer

Marqué par la défaite contre les Springboks, le Toulousain avait été un des premiers mondialistes à reprendre avec son club. Alors que Julien Marchand continuait de soigner sa blessure, Mauvaka a pu enchaîner comme titulaire avec son club et a continué d'impressionner (six essais en dix matchs). Revenu aux affaires, Marchand n'a pas retrouvé une place de titulaire pour les matchs importants des Rouge et Noir en Investec Champions Cup. Interrogé sur le nouveau rôle de son talonneur, Virgile Lacombe, l'entraîneur des avants du Stade toulousain, avait préféré rester vague : "Julien Marchand a été absent et ensuite, on fait notre choix en fonction des performances. Ce sont des joueurs différents sur leur style de jeu, mais on essaye de raisonner au mieux pour l'équipe. Maintenant, Julien va retrouver de plus en plus de rythme. Avant de poursuivre, ils vont pouvoir continuer à être en émulation pendant les matchs de l'équipe de France. On a de la chance d'avoir deux joueurs de niveau international qui se tirent l'un et l'autre vers le haut."

Le talonneur de l'équipe de France était de retour sur le terrain avec le Stade toulousain.

Au micro de Canal +, Peato Mauvaka est revenu sur son choix de vite reprendre la compétition après la déception du Mondial.

L'article : https://t.co/6D3ZbGFvqc pic.twitter.com/3yKwZXheMT

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 30, 2023

Aujourd'hui, l'équipe de France est là et que ce soit à Ernest-Wallon ou à Marcoussis, l'éternel remplaçant semble véritablement "être allé chercher le maillot". Entre les deux, la concurrence a toujours été saine, et même si leur rôle a désormais changé, il n'y a pas de raison que cela change pour une histoire de chasuble.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (12)
ForciaST Il y a 1 mois Le 31/01/2024 à 13:45

Je lis par-ci par-là que mon Mauvaka devrait changer de club??
mais voulez-vous qu'il aille? Il joue dans un club
qui se fait de mieux en Europe
la rotation avec marchand ne l'empêche pas de faire des sélections, ni de jouer avec son club et de plus avoir du temps de repos pouvoir récupérer, que souhaiter de mieux en cette période de doublon où tout le monde râle.

oligui17 Il y a 1 mois Le 31/01/2024 à 09:59

C'est un titulaire indiscutable, il est le meilleur N°2 actuellement, à Toulouse et en EDF !!

mikele64 Il y a 1 mois Le 31/01/2024 à 08:51

Il devrait aller dans un autre club. Pour être titulaire en permanence et capitaine de son équipe