6 Nations 2024 - Pays de Galles : "Nous pouvons gagner ce tournoi", pense Warren Gatland

  • Warren Gatland a également évoqué le cas de Louis Rees-Zammit, lors de la conférence de presse de présentation du Tournoi.
    Warren Gatland a également évoqué le cas de Louis Rees-Zammit, lors de la conférence de presse de présentation du Tournoi. - PA Images / Icon Sport
Publié le
Partager :

Cinquième des deux dernières éditions, le pays de Galles veut croire en ses chances de bousculer la hiérarchie, lors du prochain Tournoi des 6 Nations, qui débute dans une dizaine de jours.

Warren Gatland, le patron du rugby gallois, connaît bien le Tournoi des 6 Nations. Il a fait ses premiers pas dans la compétition en 1998 (il entraînait alors l’Irlande) et, depuis, l’ancien talonneur a participé à 17 éditions, pour quatre victoires. Il a réalisé trois Grands Chelems avec le XV du Poireau (2008, 2012, 2019) et si le pays de Galles, vainqueur en 2021 (sous Wayne Pivac), était encore en haut de l’affiche il y a peu, les Diables rouges ont déçu lors des deux dernières éditions, puisqu’ils ont terminé 5e en 2022 et 2023.
Pour autant, Gatland veut croire en des jours meilleurs pour son équipe, qui sort d’un mondial en demi-teinte, avec une élimination en quart de finale. “Nous avons vu par le passé que ce tournoi est avant tout une affaire de dynamique, a-t-il rappelé lundi, lors de la journée de présentation du Tournoi des 6 Nations, qui s’est déroulée à Dublin. Si nous prenons un bon départ, nous pourrons aller à Twickenham sans trop de crainte. Nous pouvons absolument gagner ce tournoi.”

Vent de jeunesse

Le pays de Galles démarre sa compétition par une réception de l’Écosse, avant un voyage en Angleterre, le week-end suivant. Dans cette édition 2024, les Gallois ont l’avantage de recevoir trois fois, mais c’est avec un groupe plutôt jeune que le XV du Poireau se présentera sur la ligne de départ. "Nous avons cinq nouveaux sélectionnés et huit joueurs qui n'ont pas connu le Six Nations, mais je considère cette période comme une véritable opportunité pour l'ensemble du rugby gallois, de se remettre à neuf”, a affirmé Gatland.
D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si le sélectionneur a confié le brassard au deuxième ligne des Chiefs, Dafydd Jenkins, qui, à 21 ans, deviendra le plus jeune capitaine gallois depuis Gareth Edwards en 1968. En revanche, Jac Morgan et Dewi Lake (24 ans), qui incarnent le renouveau du rugby au pays de Galles et qui étaient co-capitaines de la sélection pendant le mondial, récemment blessés, manqueront ce tournoi.

Gatland s’est exprimé sur le cas Rees-Zammit

Morgan et Lake ne seront pas les seuls grands absents de cette édition 2024, puisqu’en début de semaine dernière, on a appris que l’ailier Louis Rees-Zammit (22 ans, 31 sélections), un des plus grands espoirs du rugby gallois au poste, avait décidé d’arrêter sa carrière de rugbyman professionnel, pour se lancer dans le football américain et rejoindre la prestigieuse ligue américaine.
Il est fan de la NFL depuis longtemps, il a 22 ans, il veut saisir cette opportunité et poursuivre un rêve, je lui souhaite bonne chance, a déclaré Gatland, interrogé à ce sujet, lundi. En tant que jeune, peu importe que ce soit dans le sport ou dans la vie, vous devez suivre vos rêves et si cela ne marche pas, peut-être que quelque chose d'autre se présentera ou que la voie sera différente.”
Au passage, le technicien de 60 ans a laissé entendre qu’une porte lui serait toujours ouverte au sein de la sélection nationale, si son aventure aux États-Unis ne débouchait pas sur un franc succès…

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
MerciGuy Il y a 1 mois Le 26/01/2024 à 10:44

S'il avait été élu entraîneur de l équipe de France par Laporte ,avec cette génération il aurait été champion du monde car lui c est un "winner" un vrai avec un palmarès  

envoituresimone Il y a 1 mois Le 25/01/2024 à 15:55

Son équipe est sauvée par les arbitres contre les Fidji et le Portugal.

Kilukru Il y a 1 mois Le 25/01/2024 à 13:23

ho put... celle la est est bonne, il a pas décuvé des fêtes de fin d'annee ou quoi ?
Déja a la CDM avec un arbitrage digne ce nom, ils sortent pas des poules lol