Champions Cup - Contre Exeter, Bayonne gagne son premier match et sera en phase finale de Challenge Cup

Par Mathias Merlo
  • L'Aviron bayonnais s'est imposé à domicile face à Exeter
    L'Aviron bayonnais s'est imposé à domicile face à Exeter - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Après une grande première période marquée par quatre essais bayonnais, l'Aviron s'est imposé 40-17 pour sa quatrième journée de Champions Cup, à Jean-Dauger, face à Exeter. Ils remportent la première victoire de leur histoire en Champions Cup. Avec ce succès bonifié, les Basques sont reversé en Challenge Cup et affronteront donc Edimbourg en Écosse en huitièmes de finale.

Un air frais a déferlé sur la Champions Cup. Dans son antre de Jean-Dauger, l'Aviron a montré qu'il avait retenu les leçons passées de ce début d'aventure dans la plus belle des compétitions en venant à bout d'Exeter (40-17). Rouet a donné le tempo à son paquet d'avants, qui a su prendre la mesure des Chiefs. 

Dans le groupe 3, Bayonne termine à la 5e place (8 points). Les Bleu et Blanc vivront un printemps en Challenge Cup avec un déplacement à Édimbourg. Pour les Chiefs (2e, 13 points), ce sera la réception de Bath. 

L'Aviron a asphyxié les Chiefs

Défaits honteusement à Northampton (61-14), les Basques avaient promis un sursaut d'orgueil en avant-match. Ils ont tenu promesse en matraquant Exeter grâce notamment à une stratégie bien précise. La bande à Patat avait coché une faille sur les petits côtés anglais. Immédiatement, sur une inversion de sens, Maqala a résisté à deux adversaires avant de passer les bras pour Tom Spring (7-0, 2e).  

Si la formation anglaise a rendu la monnaie à la suite d'une combinaison en touche dans la zone des cinq mètres avec le duo Cairns - Frost (7-7, 13e), la furia bayonnaise a déferlée comme l'Atlantique. À la suite d'un ballon récupéré et poussé au pied par Bruni, Maqala, encore lui, a été repris à cinq mètres de l'en-but. En force, Konstantin Mikautadze a rugi (12-7, 20e). Dépassés, les Chiefs ont été réduits à 14 joueurs à la suite d'une faute volontaire de Devoto en zone de marque (23e). 

Bayonne a régalé et s'impose largement face à Exeter !

Le film du match > https://t.co/KODewUl2Sp pic.twitter.com/eZCdOsJzUo

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 21, 2024

Les ailiers ont alors décidé de se signaler. Sur une montée désordonnée de la défense adverse, Dolhagaray a pris un trou et a servi ses soutiens à l'extérieur. Spring a offert sur un plateau un essai à Aurélien Callandret (19-7, 32e). Sur le renvoi qui a suivi, à la réception, les avants ont formé un maul dévastateur. Rouet a encore trouvé une solution sur le côté fermé avec Héguy. Le troisième ligne, arrêté dans les 22 mètres adverses, a assuré la continuité. Dans le renversement, les partenaires de Tagi ont fait parler les mains avec quatre passes après contact. En bout d'aile, Victor Hannoun a imité Callandret pour offrir le bonus offensif aux siens (26-7, 35e).  

Mori s'est offert un doublé 

Réduit à 14 joueurs en fin de première période pour une faute volontaire de Dolhagaray (37e), l'Aviron a été pris à la gorge au retour des vestiaires. Sur deux actions d'envergure, la deuxième ligne a sonné la révolte avec des essais en force de Jenkins (26-12, 42e) et de Tuima (26-17, 44e). Et à vrai dire, à la suite du carton jaune de Callandret pour un en-avant volonaire, les Bayonnais ont été au bord du précipice. 

Pour redonner de l'énergie à son équipe, Patat a décidé de réaliser des rotations assez tôt dans ce second acte. Parmi ses finisseurs, Federico Mori a crevé l'écran. Grâce à des courses tranchantes dans la défense adverse, le centre s'est offert un doublé (66e et 70e, 40-17). 

Dans cette fin de partie, les Chiefs, qui ont terminé en infériorité numérique à la suite du carton rouge reçu par Hawkins, ont sûrement fait un choix : avec un essai en plus, ils prenaient le bonus offensif qui leur aurait obligé de recevoir La Rochelle. Sans lui, ce sera une réception, à priori plus aisée, face à Bath. Un calcul savant qui pousse les Maritimes à se déplacer en Afrique du Sud pour défier les Stormers. 

Avant de réfléchir au futur lointain, l'Aviron va quant à lui se concentrer sur le présent. La semaine prochaine, dans l'optique du maintien, ce sera un match capital face à Oyonnax. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
33_Pierre Il y a 1 mois Le 21/01/2024 à 21:11

bayonne pas qualifié avec 1 nul 1 victoire
Racing qualifié avec 3 défaites 1 seule victoire.

PierreRobes Il y a 1 mois Le 22/01/2024 à 10:16

Voilà qui démontre l'absurdité de cette compétition (qui, de ce point de vue, ne le cède en rien à d'autres).

Zaintza Il y a 1 mois Le 21/01/2024 à 20:26

Magnifique match de l'aviron qui a montré qu'ils avaient leur place dans cette compétition malgré la grosse déconvenue de la semaine dernière. On sort la tête haute de cette champions cup ! Bon rétablissement aux joueurs blessés...merci Bayonne !