Champions Cup - Le baromètre de Bath - Racing 92 : Ollie Lawrence percutant, Thomas Laclayat souffre...

  • Thomas Laclayat n'a pas livré sa meilleure partie en Ciel et Blanc.
    Thomas Laclayat n'a pas livré sa meilleure partie en Ciel et Blanc. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

À Bath, le numéro 8 Alfie Barbeary et le numéro 10 Finn Russell furent très précieux pour arracher la victoire sur le gong. Le Racingman Thomas Laclayat, lui, fut trop sanctionné en mêlée fermée…

Les Tops

Alfie Barbeary

Dimanche après-midi, Alfie Barbeary a certes écopé de deux cartons jaunes (et donc d’un rouge…) face aux Franciliens. Malgré tout, le numéro 8 de Bath fut à n’en pas douter le meilleur joueur de l’équipe anglaise, avançant systématiquement balle en mains et sonnant la révolte de fort belle manière, au moment où le Racing avait pris le score (22-8 à l’heure de jeu).

Ollie Lawrence

Si son début de match n’avait pas été franchement emballant, le trois-quarts centre de Bath et du XV de la Rose Ollie Lawrence s’est bien rattrapé par la suite, déchirant le rideau défensif du Racing à plusieurs reprises et offrant même en fin de match une passe décisive à son ailier Will Muir.

Finn Russell

L’ancien Racingman était pour le moins remonté, au moment de retrouver son ancien club. Au Recreation Ground de Bath, Finn Russell distribua donc quelques bons caramels en défense et, balle en mains, anima la ligne d’attaque avec la vitalité qu’on lui connaît. Du bon, du beau Russell !

Le Racing 92 s'incline à Bath en fin de rencontre et se complique la tâche pour une qualification.#BATvR92

Le film du match > https://t.co/JZoaUFhYdL pic.twitter.com/T5vLawCN1a

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 14, 2024

Les flops

Thomas Laclayat

L’ancien pilier d’Oyonnax, élu meilleur joueur du dernier championnat de Pro D2, est très actif balle en mains et plutôt précieux, lorsqu’il est question de combattre au sol. Malgré tout, Thomas Laclayat fut à Bath sanctionné à trois reprises en première période par l’arbitre de la rencontre, l’Italien Piardi, pour avoir délibérément tourné des mêlées…

Will Rowlands

Même si sa densité physique (2m et 125 kg) est précieuse au paquet d’avants du Racing 92 dans le combat collectif, l’international gallois Will Rowlands fut dimanche après-midi moins bon que lors de ses précédentes sorties sous le maillot francilien. Il fut d’ailleurs logiquement sanctionné d’un carton jaune en première période, pour un déblayage illicite.

Henry Chavancy

Bien que précieux dans la prise de la ligne d’avantage, Henry Chavancy eut parfois du mal à maîtriser son vis à vis Ollie Lawrence, le trois-quarts centre de Bath et du XV de la Rose. Il fut remplacé en fin de match par Francis Saili, qui n’eut de son côté que peu d’impact sur le money time.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
Reubon69 Il y a 1 mois Le 14/01/2024 à 19:04

Fickou est franchement mauvais depuis cet été...J'espère qu'il ne sera pas en EdF, il y a plein de nouveaux à tester !

Lechim Il y a 1 mois Le 14/01/2024 à 17:07

Laclayat est bon joueur....de prod2.....mais n'a pas le niveau pour l'édf, point!
Le Garrec aurait mérité d'être dans les tops!

Rafale5415 Il y a 1 mois Le 14/01/2024 à 16:28

N'importe quoi ces évaluations. Mettre en top un mec qui prend 2 jaunes pour des agressions. Mettre Chavancy en flop alors que c'est le seul trois quart à avoir pris l'avancée pendant que la défense foireuse de Fickou nous coûte encore des essais. Mais bon aucune surprise avec Rugbyrama et ses évaluations "j'ai pas regardé le match"