XV de France - Amélie Oudéa-Castéra charge Bernard Laporte : "C’est sous sa présidence que la présence française a reculé dans les instances"

Par la rédaction
  • La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a évoqué la situation de Bernard Laporte
    La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a évoqué la situation de Bernard Laporte Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Invitée de l'émission "Bartoli Time" sur RMC, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a évoqué la situation de Bernard Laporte, actuel Directeur du Rugby de Montpellier. Si elle le défend sur certains points, elle répond à plusieurs critiques formulées par l'ancien président de la FFR, notamment sur le sujet de la Coupe du monde.

Son retour en Top 14 était une surprise mais il est bien une réalité. Voilà plusieurs semaines que Bernard Laporte est le Direcetur du Rugby du club de Montpellier. Ancien président de la FFR, déchu par la fameuse affaire de corruption qui le liait à Mohed Altrad, l'ancien manager de Toulon a donc finalement rejoint le club du milliardaire syrien pour ouvrir un nouveau chapitre de sa vie. Invitée de l'émission "Bartoli Time" sur RMC, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra est revenue sur les nouvelles fonctions de Laporte : "Depuis le premier jour, je dis que Bernard Laporte a droit à la présomption d'innocence. Il a été l’objet d’un certain nombre de condamnations mais en première instance. Il a le droit de se défendre. Le jugement en première instance ne lui interdit pas d’occuper des fonctions de directeur sportif dans un club.

Je considère que Bernard Laporte est un grand amoureux de sport, de rugby et il excelle dans ses fonctions. Cette dimension du personnage, elle m’est sympathique. Il a envie d’essayer d’aider Montpellier. Est-ce que c’était le meilleur des choix? Je n’en suis pas sûre, dans la mesure où, dans ses liens avec Mohed Altrad, des éléments ont été mis en avant par le juge avec des faits de corruption. Est-ce que c’est le meilleur signal sur le plan de l’éthique? Ça les regarde et ça regarde le juge." 

"Il laisse entendre que les matchs de rugby se gagnent et se décident avant dans les commissions"

Tout en témoignant un certain respect à Laporte, Oudéa-Castéra était donc aussi sceptique sur les nouvelles missions de l'ancien président de la FFR. Ce dernier avait aussi récemment critiqué les personnes en charge de la Fédération Française de Rugby lors de la Coupe du monde en affirmant : "On aurait dû être champions du monde, mais certaines personnes ont tout cassé". Des propos que ne tolère pas la Ministre : "Il laisse entendre que les matches de rugby se gagnent et se décident avant dans les commissions. Ce n'est pas ma conception du sport"

Et Oudéa-Castéra d'ajouter en défendant la nouvelle présidence de la FFR : "Je pense qu’il aurait pu avoir le même fair-play pour reconnaître que cette Coupe du monde avait été bien organisée et pour féliciter les équipes. Il est capital d’avoir une influence au cœur des instances mondiales, européennes. S’il veut aller sur ce terrain là, c’est sous sa présidence que la présence française a reculé. On a été très largement absent dans les premiers temps du dossier Nations Cup alors qu'il fallait veiller aux problèmes des doublons avec le Top 14. On aurait pu peser ou influer sur le cours des choses. Florian Grill (le nouveau président de la FFR) s'est énormément mobilisé pour reconstruire des tas de liens de confiance qui avaient été écornés pendant ces mois de 2022."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (47)
M12du47 Il y a 1 mois Le 09/01/2024 à 17:38

Merci madame la ministre de votre stupéfiante clairvoyance rugbystique pour avoir chamboulé le monde du rugby et celui de son E.D.F juste 3 mois avant le début de la C.D.M, avec la réussite que l'on sait.
Merci madame la ministre pour avoir évincé le numéro 2 de world rugby juste 3 mois avant le début de la C.D.M, avec la réussite que l'on sait.
Heureusement le rugby reste les ministres passent...

Celte29 Il y a 1 mois Le 09/01/2024 à 17:34

Ceux qui disent que le rugby véhicule des valeurs sont-ils aveugle ?
Depuis des décennies l'arbitrage pose question et surtout pendant les coupes du monde . Regardez les décisions de World rugby ce n'est que du copinage et des luttes d'influence.
Et partout s'est le cas j'ai regardé le match Bath - Gloucester des avants non sifflés des hors jeu, des débrayages sur le côté tout va bien.
Chut il ne faut pas dire la vérité.

grimin777 Il y a 1 mois Le 09/01/2024 à 12:36

Il faut surtout comprendre que c'est à la suite des interprétations fallacieuses émises contre BL que vous avez chargé la mulle. Alors que son affaire n'était pas jugée, puisqu'ils ont fait appel (et BL et MA), dans une affaire ou BL n'a tiré aucun profit personnel, que la présence française douloureusement construite s'est délitée. On va bien voir si les personnages falots qui ont pris sa place réussissent à reconstruire quelque chose de solide. Là, j'attends, je vous regarde faire.

Pour vous Madame le Ministre

c'est déjà une manière déloyale en tout cas dysfonctionnelle de vous comporter. Quand on est ministre on ne doit pas utiliser sa position pour disqualifier BL ni même MA passant outre leur présomption d'innocence. De plus, quand on appartient à un gouvernement qui a copieusement menti au peuple sur presque tous les dossiers on devrait faire preuve de réserve.