Challenge Cup - Le baromètre de Castres - Scarlets : Abraham Papali’i dominant, Vilimoni Botitu facile, Johnny Williams méprisant

Par Simon Valzer
  • Vilimoni Botitu s'est montré à son avantage face aux Scarlets.
    Vilimoni Botitu s'est montré à son avantage face aux Scarlets. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Les Castrais ont parfaitement lancé leur campagne de Challenge Cup en remportant une victoire bonifiée contre les Scarlets. Pour ce faire, ils se sont appuyés sur de grands Abraham Papali’i et Julien Dumora, tandis que le centre gallois Johnny Williams s’est couvert de ridicule…

Les Tops

Abraham Papali’i

Arrivé à l’intersaison de Brive, la recrue néo-zélandaise continue ses bons débuts avec sa nouvelle équipe. Et pour cause, il fut élu homme du match de cette rencontre, même s’il faut reconnaître que le choix a été serré avec l’éternel Julien Dumora. Fidèle à son profil, le Kiwi a avancé sur ses prises de balles et a maintenu la cadence malgré son immense gabarit (1,96m ; 126 kg). Souvent visé par les Gallois sur les coups d’envoi, il s’est aussi montré rassurant dans ce domaine, et a même inscrit un essai en s’appuyant sur sa puissance naturelle pour faire sauter le verrou gallois à quelques mètres de la ligne. Mention spéciale à ses jeunes coéquipiers de la troisième ligne, Baptiste Cope et Romain Macurdy, très en vue samedi soir même si le deuxième cité s’est blessé à l’épaule en début de deuxième mi-temps.

Julien Dumora

Jusqu’où ira Julien Dumora ? Quand on lui posa la question en conférence de presse, l’emblématique arrière du CO se contenta de lever les bras et de répondre : "Point d’interrogation !" dans un grand sourire. À 35 ans, l’ex-Palois ne semble pas touché par le poids des années et des saisons qu’il empile à plus de 2000 minutes de jeu. Samedi soir, il fut encore l’un des meilleurs Castrais sur la pelouse, et surtout sous la pluie battante qui tomba sur Pierre-Fabre : "Je me sens bien, je prends du plaisir et mes coéquipiers me le rendent bien en me mettant dans les meilleures dispositions", déclarait l’intéressé, qui fut à la fois tranchant et inspiré sur ses relances de jeu. Tout le monde y gagne, en définitive.

Vilimoni Botitu

Le Fidjien a encore brillé grâce à son impressionnante aisance technique balle en main. Avec un ballon pourtant rendu très glissant, l’international mélanésien s’est encore joué de ses adversaires directs, et ce même si ces derniers étaient des internationaux gallois chevronnés. Facile en attaque, percutant en défense, Botitu a dansé sous la pluie.

A lire aussi : Castres - Scarlets : revivez le match de la première journée de Challlenge Cup

Les Flops

Louis Le Brun

Sans passer totalement à côté de son match, le jeune ouvreur castrais a toutefois été mis sous pression à plusieurs reprises par les Gallois. On l’a vu se faire contrer en première et en deuxième mi-temps. La deuxième fois, c’est parce qu’il hésita trop longtemps à taper au pied et se fit secouer par le centre Johnny Williams. Le jeune castrais s’est néanmoins accroché, et fut à la conclusion d’un superbe essai peu après l’heure de jeu. À son débit, un carton jaune en toute fin de rencontre.

Johnny Williams

L’international gallois n’a pas été à la hauteur de son statut d’international, et a souffert de la comparaison face à son adversaire direct Vilimoni Botitu. Surtout, il aurait dû se concentrer davantage sur son match plutôt que sur les adversaires : on le vit notamment copieusement chambrer Louis le Brun après son plaquage qui amena à l’essai de son ouvreur Ioan Lloyd. Mais vous savez ce qui arrive quand on célèbre trop vite ou trop fort ! Trois minutes plus tard, il se faisait lamentablement arracher le ballon au contact et offrait au CO l’occasion d’ajouter trois points au tableau d’affichage. La faute de trop, puisque son manager décida de le faire sortir dans la foulée… Son partenaire au centre, la légende vivante du rugby gallois Jonathan Davies, ne fut pas beaucoup plus en vue.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?