Faits divers - Accusé d'une série de délits sexuels, le Fidjien Ratuniyarawa plaide coupable pour une partie d'entre eux

Par Rugbyrama
  • Api Ratuniyarawa avec le maillot des Fidji.
    Api Ratuniyarawa avec le maillot des Fidji. SUSA / Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Ce lundi, Api Ratuniyarawa, international fidjien de 37 ans passé par Bayonne avant la Coupe du monde, a plaidé coupable de deux chefs d'accusation au tribunal de Cardiff. Il est accusé d'une série de délits sexuels commis du 31 octobre au 2 novembre, soit avant le match Barbarians-Galles auquel il aurait dû participer.

Api Ratuniyarawa est accusé d'agression sexuelle à l'encontre de trois femmes au pays de Galles. S'il était passé une première fois devant le tribunal correctionnel le 4 novembre dernier, l'international fidjien de 37 ans a plaidé coupable de deux chefs d'accusation, lors de sa comparution devant un tribunal de Cardiff (Galles) ce lundi : agression par pénétration et agression sexuelle.

L'ancien joueur d'Agen et Northampton fut joker Coupe du monde à Bayonne en août dernier. Les London Irish, où il évoluait, avaient été placés auparavant en liquidation judiciaire. En octobre, son contrat avait été rompu en raison de sa participation au Mondial à la suite du forfait de Mayanavanua. Dans la foulée de la Coupe du monde, il devait participer au match entre les Barbarians britanniques et le pays de Galles, le 4 novembre dernier à Cardiff. Les infractions ont été commises entre le 31 octobre et le 2 novembre.

Toutefois, Ratuniyarawa a plaidé non coupable de deux autres chefs d'accusation d'agression sexuelle sur l'une des trois femmes et l'accusation l'a accepté.

L'infraction "découlait principalement de sa consommation d'alcool", a tenté de justifier son avocate Ruth Smith. Cela n'a pas empêché cet homme marié et père de quatre enfants d'être libéré sous caution. Mais, en attendant la sentance le 9 janvier, il a été inscrit par le juge sur le registre des délinquants sexuels.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
impolitis Il y a 2 mois Le 06/12/2023 à 08:50

Eh les mecs, mettez votre énergie sur le terrain plutôt que dans votre saucisse. On va finir par ne plus croire que les rugbymen sont des gentlemen.