Top 14. La Rochelle - Boboul : "On n’a pas pris d’essai, c’est un point très positif"

Par Romain Asselin
  • Sébastien Boboul, responsable de l'attaque rochelaise, est satisfait du bonus offensif empoché face à Perpignan.
    Sébastien Boboul, responsable de l'attaque rochelaise, est satisfait du bonus offensif empoché face à Perpignan. Icon Sport
Publié le
Partager :

Responsable de l’attaque du Stade rochelais, Sébastien Boboul ne boude pas son plaisir après le bonus offensif récolté par le double champion d’Europe en titre face à Perpignan (35-6), samedi soir. À une semaine de retrouver le Leinster pour le choc au sommet de la première journée de Champions Cup, le technicien maritime fonde beaucoup d’espoirs en cette seconde période à sens unique (28-0) où le banc XXL a tout changé.

Cette victoire bonifiée, la première de La Rochelle cette saison, fait forcément un bien fou, non ?

Je ne vais pas dire que c’était l’objectif mais j’avais parlé de marquer un maximum de points sur ce match-là pour, déjà, avoir un capital confiance supérieur et, surtout, remonter au classement. C’était vraiment important.

Quelle était votre analyse à la pause, avec cet unique point d’avance au tableau d’affichage (7-6) ?

On est tombés sur une défense en place. Avec un bon rideau défensif, ils nous ont agressés et mis à mal. On a essayé de multiplier les temps de jeu sans forcément être efficace et avancer. Le doute en ce moment dans notre jeu et dans nos résultats fait que tout n’a pas fonctionné. On ne s’est pas affolés mais il a fallu mettre plus d'intensité dans cette deuxième mi-temps pour renverser la vapeur et les rapports de force.

\ud83d\udea8 Bayonne reste invaincu à domicile et enfonce un peu plus Montpellier ! Dans les autres rencontres, l'UBB s'impose dans les dernières secondes à Oyonnax, La Rochelle se bonifie et le CO reste solide à domicile.

Toutes les infos sont sur votre site/application ! pic.twitter.com/NQOu4ewLLl

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 2, 2023

Était-il prévu, avant le match, au regard de la gestion des temps de jeu de certains cadres avant le début de la Champions Cup, de procéder à six changements à la pause ?

Je ne pense pas… Je ne pense pas que c’était prévu (sourire) mais on savait qu’on avait un banc avec pas mal d’expérience et vu la physionomie de cette première mi-temps, c’est important de les faire entrer en jeu.

L’apport du banc est-il, à vos yeux aussi, le déclic ce soir ?

On a essayé de mettre à mal Perpignan sur nos mauls sur la première mi-temps, sans être trop efficace. On a insisté dessus en seconde période et les joueurs entrés au retour des vestiaires ont apporté beaucoup d’énergie. C’est ce qu’on avait demandé. On s’est retrouvé sur notre jeu, nos mauls portés et notre défense. On n’a pas pris d’essai, c’est un point très positif […] Cette deuxième mi-temps nous donne beaucoup de satisfactions. Ce qui a fait notre force ces dernières années, c’est notre défense. Perpignan a certes a encaissé beaucoup de points à l’extérieur cette saison mais elle en a également inscrit beaucoup.

Quand Jonathan Danty est à ce niveau-là offensivement comme défensivement, c’est aussi plus facile pour ses partenaires, non ?

C’est ce qu’on attend d’un joueur de cette classe-là. On connaît les qualités de « Jo ». Quand il porte le ballon, qu’il nous fait avancer, qu’il s’emploie comme ça en défense… Il reste l’un des meilleurs joueurs du monde à ce poste-là. On sent les joueurs monter en puissance, avoir plus de temps de jeu et de rythme et ça va se ressentir sur les matchs qui vont arriver.

Se profile justement la réception du Leinster, dans une semaine, en Champions Cup…

Quoi de mieux pour débuter ! Un match chez nous, face au Leinster… Personnellement, la bascule va être facile. Pour les joueurs aussi, je crois.

Êtes-vous satisfait de la prestation de Will Skelton, pour son match de reprise ?

Oui. Will, il fait énormément de bien au sein du groupe quand il est là. Pendant la semaine avec sa bonne humeur et, sur le terrain, il met tout le monde dans l’avancée. C’est un leader naturel même s’il ne parle pas beaucoup sur le terrain, il y a énormément de sérénité autour de lui quand il est là. C’est la même chose quand on a Uini (Atonio). On est content de son match, il a tenu, il n’a pas eu de blessure donc c’est un point très positif.

Face à une équipe du Leinster qui a beaucoup d’automatismes, arrivez-vous à un niveau "correct" en termes de repères pour affronter cette équipe ?

La deuxième mi-temps fait du bien. La préparation va être différente. On a des joueurs d’expérience, de haut niveau, ils vont savoir se préparer. Même si notre jeu n’est pas encore rodé, on va mettre une stratégie en place et je n’ai pas forcément de doute par rapport à la préparation et l’engagement que l’on va mettre sur le terrain. On est au mois de décembre, il y a eu la Coupe du monde, les internationaux nous ont rejoints il y a seulement quelques semaines donc ça reste un début de saison pour nous. On va monter en puissance.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
oligui17 Il y a 2 mois Le 03/12/2023 à 09:28

Si Boboul se gargarise en voyant ce que l'on a vu en 1ère mi temps !! Il se contente de peu !! Car la stratégie et les consignes de début de match, ne correspondait pas avec un pack pourtant densifié, et en ne fixant pas les catalans et en jouant a la baballe, forcément on se met en danger et l'adversaire prend confiance !! Heureusement réaction et changement de stratégie et d'hommes en 2ème m-itemps !! Les Bourgarit, Wardi, Kerrbarlow, et Danty, ont remis de l'ordre !!!