Top 14 - Le baromètre de Lyon - Bayonne : Full-house pour Jackson, Bosch trop nerveux

Par Nicolas Zanardi
  • Paddy Jackson a réalisé une grande performance pour aider les siens à battre Bayonne.
    Paddy Jackson a réalisé une grande performance pour aider les siens à battre Bayonne. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Dans le sillage de son ouvreur irlandais auteur de 22 points et de la puissance des Taofifenua et autres Saghinadze, le Lou a pris le dessus sur des Bayonnais trop imprécis et nerveux, à l’image de leur talonneur Facundo Bosch.

LES TOPS

Paddy Jackson

Après une dernière sortie très réussie à Gerland malgré la défaite face au Stade français, le demi d’ouverture international irlandais a remis ça, avec 22 points inscrits. Mieux encore, Paddy Jackson s’est fendu pour l’occasion d’un rarissime full-house, en marquant de toutes les façons possible. Son drop de la 68e fut d’ailleurs probablement un des tournants de la rencontre, qui relégua les Bayonnais à deux marques (30-22) au moment où ces derniers se faisaient plus pressants que jamais, après avoir inscrit trois essais en six minutes. Autant dire que les Lyonnais peuvent remercier leur ouvreur et son sang-froid, lui qui fut d’ailleurs plutôt propre dans son animation.

Romain Taofifenua

Il avait pourtant débuté son match de manière tranquille, pour ne pas dire nonchalante, avec un ballon sans pression manqué d’entrée, quelques charges sans réelle conviction et plusieurs retards de soutien dans les ballons portés. Toutefois, le deuxième ligne international a eu le mérite de monter en gamme, bien « chauffé » par l’altercation entre Facundo Bosch et son frère Sébastien, au point de voir son intervention sanctionnée d’un carton jaune. Toutefois, cette sanction n’efface pas l’influence majeure que fut celle de « grand Tao » dans le succès lyonnais. De par son essai en force d’abord, lui dont la puissance physique a apporté un plus indéniable. Mais surtout de par ses deux ballons grattés en deuxième période (52e, 58e), qui ont fait un bien fou au Lou dans son long temps faible.

A lire aussi : Top 14 - Après trois défaites consécutives, Lyon renoue avec la victoire face à Bayonne

Thomas Ceyte

Au sein d’un pack qui a globalement manqué de puissance face aux gros porteurs lyonnais, l’ancien Neversois est probablement celui qui a le mieux rivalisé, pendant quarante minutes qui plus est. Si le coaching de Grégory Patat fut pour beaucoup dans la rébellion des Basques (entrées simultanées, de Cassiem, Huguet, Rouet et Buliruarua), Thomas Ceyte y a aussi contribué pour beaucoup, notamment en trouvant des solutions dans l’axe des regroupements. Il a également exercé une pression de tous les instants sur Baptiste Couilloud, contré par deux fois sur ses sorties de camp.

Après trois défaites consécutives, Lyon renoue avec la victoire face à Bayonne en se faisant peur.

Le résumé > https://t.co/oBNe7SOu15 pic.twitter.com/2BJtphSYPU

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 25, 2023

LES FLOPS

Tom Spring

Le numéro 15 de l’Aviron a eu le bon goût d’inscrire un essai en fin de match, qui aura le mérite de rehausser sa notation. Mais globalement, le joueur formé à Nafarroa n’a pas réalisé sa meilleure prestation, notamment en se montrant très fébrile en début de match. Son dégagement directement (et bêtement) contré par Couilloud en fut la meilleure preuve, ainsi que plusieurs atermoiements devant des rebonds sur cette pelouse synthétique qu’il eut du mal à maîtriser.

Facundo Bosch

Annoncé par erreur comme « un ancien joueur lyonnais » par le speaker du stade, Facundo Bosch s’est-il inventé des comptes à rendre face à ses virtuels ex-coéquipiers, ou fut-il tout simplement vexé d’être ainsi confondu ? On ne le saura jamais, mais le fait est que le talonneur de l’Aviron s’est montré d’une grande fébrilité. Impliqué dans la rixe avec les frères Taofifenua et logiquement sanctionné d’un carton jaune qui mit un terme à un temps fort bayonnais, l’Argentin fut même tout proche du rouge avec une faute grossière sur sa ligne qui aurait largement mérité un deuxième jaune… Logiquement sorti par son staff dans la foulée, il avait au moins entretemps inscrit un essai facile, exploitant une absence défensive lyonnaise dans un côté fermé après ballon porté.

Baptiste Couilloud

De nouveau doté des galons pour son retour en tant que titulaire, le demi de mêlée du XV de France avait pourtant bien entamé sa rencontre, en arrachant un ballon puis en s’illustrant par sa connaissance parfaite de la règle lorsqu’il contra Tom Spring pour le premier essai des siens. Sauf que sur la sortie de camp qui suivit, Baptiste Couilloud se fit contrer, illustrant mieux que personne l’inconstance lyonnaise, avant de se faire piéger une deuxième fois derrière un ruck en deuxième période. Coupable également sur l’essai de Bosch, Couilloud fut ainsi appelé à céder sa place à l’heure de jeu, ce qui n’est jamais bon signe pour un capitaine...

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
Gibox2 Il y a 3 mois Le 26/11/2023 à 14:00

Joli match avec des rebondissements et des essais, Bayonne méritait le point de bonus défensif.
Sur les cartons jaunes je n'ai pas compris pourquoi l'arbitre a donné la penalité au Lou alors qu'il avait fait le dernier mauvais geste (en plus il a changé d'avis). Quand il a mis la main à la poche
apres 3 fautes pres de l'enbut et qu'il a changé d'avis quand il a vu que c'etait Bosh et qu il avait déja un carton jaune

Mouguerre Il y a 3 mois Le 26/11/2023 à 11:37

À la mi-temps on aurait mérité le match nul...avec réalisme et sans erreur fatales. En deuxième...on aurait pu gagner ?...Il y a des progrès quand même à confirmer.

ruedos Il y a 3 mois Le 25/11/2023 à 23:09

La rixe entre les fréres Tao et F. Bosch ?????????? Carton jaune egalement pour Tao et son geste appuyé et deplacé à terre sur le joueur de l'Aviron. vous n'avez pas suivi le match ?