Amateur - "Suite aux propos extrêmement durs qu'il y a eus, on a des jeunes arbitres en formation qui ont arrêté" : Florian Grill ne veut pas que le rugby bascule du "côté sombre"

Par Paul Arnould
  • Florian Grill ne veut pas que le rugby bascule "du côté sombre" au sujet de l'arbitrage.
    Florian Grill ne veut pas que le rugby bascule "du côté sombre" au sujet de l'arbitrage. Icon Sport - Sandra Ruhaut
Publié le Mis à jour
Partager :

Florian Grill a fait de l'arbitrage un dossier prioritaire après une Coupe du monde marquée par de nombreuses polémiques. Le président de la FFR ne veut pas que le rugby bascule du mauvais côté avec des dérives parfois violentes sur les réseaux sociaux et sur le terrain.

La Coupe du monde est derrière nous, mais le sujet de l'arbitrage reste brûlant. Il aura pollué une grande partie de la plus grande compétition planétaire avec de multiples polémiques, mais les dérives sur les réseaux sociaux avec des insultes et des menaces adressées aux arbitres centraux sont un sujet à prendre très au sérieux. Le président de la Fédératon française de rugby ne veut pas prendre le dossier à la légère, et a longuement fait le point dans une interview au micro de RMC Sport. "J'ai voulu siffler la fin de la récréation. On a 2700 arbitres en France. Il en faudrait 3300 pour couvrir les rencontres. Suite aux propos qu'il y a eus sur les réseaux sociaux, extrêmement durs vis-à-vis des arbitres, on a des jeunes arbitres en formation qui ont arrêté. Un match pas arbitré, ce sont des licenciés qui sont perdus."

On a envie que notre sport reste un sport où le respect est institué comme une valeur première

Alors, à qui la faute ? Aux acteurs du jeu, qui ont parfois regretté des décisions, à l'image du capitaine Antoine Dupont frustré à l'issue de la défaite des Bleus en quart de finale ? "Il faut comprendre l'amertume et puis la tension. Après quatre années de travail, dans le contexte particulier d'Antoine (Dupont) qui a été blessé, qui s'est battu pour être présent. Je comprends tout ça", défend le boss de la FFR, avant d'ajouter avoir apprécié la réaction de Fabien Galthié : "Fabien a eu la bonne attitude en recentrant un peu les choses. Et puis regardez les déclarations des entraîneurs de l'équipe de France, mais aussi celle d'Ugo Mola récemment. Il n'y en a pas un qui a incriminé l'arbitrage."

Antoine Dupont en conférence de presse après la défaite face à l'Afrique du Sud en quart de finale du Mondial.
Antoine Dupont en conférence de presse après la défaite face à l'Afrique du Sud en quart de finale du Mondial.

Aux journalistes qui relayent, et s'interrogent sur des règles parfois trop complexes, mais qui alimentent d'une certaine façon la polémique ? "Je déteste par exemple les vidéos où on enchaîne uniquement les décisions arbitrales qui peuvent ou pas poser question, affirme Grill. Il y a beaucoup de gens qui ont parlé sans forcément maîtriser la totalité de la règle. Un match se regarde dans sa globalité." Ou tout simplement une conséquence des dérives des réseaux sociaux ou la violence verbale dépasse les frontières de l'acceptable ? "On ne peut pas se permettre au rugby d’avoir des comportements qui dérapent, on n’a absolument pas envie de basculer du côté sombre."

Grill promeut l'application iArbitres pour protéger les arbitres

C'est ainsi que le président de la FFR a fait la promotion d'une application nommée iArbitres et déjà en service en région Ile-de-France. Le principe est simple, il permet aux arbitres d'évaluer sur le terrain les comportements des joueurs, des bancs de touche et des tribunes. En cas de dérapages, la Fédération est directement informée, ce qui offre un contrôle plus tracé et plus précis pour ensuite permettre un suivi plus individualisé des différents clubs. L'application permet aussi aux équipes d'évaluer l'arbitre pour potentiellement "envoyer des coachs de manière ciblée sur les arbitres qui ont régulièrement des évaluations qui peuvent ne pas correspondre", détaille Florian Grill. "Concrètement, l'objectif c'est que d'ici la fin de saison, on ait déployé cette application sur l'ensemble de nos ligues régionales", prévoit le président de la FFR.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (33)
whinerey Il y a 3 mois Le 09/11/2023 à 07:51

Dans la société d'aujourd'hui, comment ramener le respect à une place qu'il n'aurait jamais dû quitter? Est-ce que cette aplli "IArbitre" suffira?

KclaireHenneth Il y a 3 mois Le 09/11/2023 à 11:52

C'est le "grand débat" d'aujourd'hui : juste un écran de fumée pour camoufler la forêt d'interets perso qui carbonise l'Ovalie.

MrGuil Il y a 3 mois Le 09/11/2023 à 03:07

Les mecs doivent adorer se faire enfler pour être dans le déni comme ça

Y aurait eu des défaites de 40 points, personne en parlerait
La, ce sont des victoires de 1 points qu'un arbitrage correct aurait pu changer

Si les règles sont reloues, changez les mais venez pas nous dire qu'il faut se taire

Anhuro Il y a 3 mois Le 08/11/2023 à 07:01

Certains souvenirs sont toujours présents, combien de fois ai-je entendu le genre de conneries venant des tribunes ?
Eh l'arbitre tu te prends pour.?........ l'arbitre du match télévisé du tournoi le samedi !.
Personnellement les samedis du tournoi je prenais un très grand plaisir à arbitrer les jeunes qui étaient comme leurs dirigeants contents d'avoir un "officiel" !
D'ailleurs j'assistais avec les équipes à la rediffusion du dit match !.
Velomo