Coupe du monde de rugby 2023 - Peato Mauvaka avant France - Afrique du Sud : "Ils disent partout qu'ils dominent tout le monde…"

Par Jérémy FADAT
  • Peato Mauvaka avant France - Afrique du Sud
    Peato Mauvaka avant France - Afrique du Sud Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le Mis à jour
Partager :

Serein et déterminé, le talonneur du XV de France Peato Mauvaka se dit prêt à relever l'immense défi qui se présente ce dimanche, en quart de finale de Coupe du monde, face aux Springboks et à leur terrifiant paquet d'avants. 

Vous étiez déjà au Japon pour la Coupe du monde 2019. Quel souvenir en gardez-vous ?

J’avais eu la chance de jouer la fin de saison avec le Stade toulousain en 2019, après la blessure de Julien Marchand. J’ai eu du temps de jeu, j’ai pu enchaîner et j’ai intégré le groupe de l’équipe de France pour la Coupe du monde. J’avais fait toute la préparation et je devais jouer lors du match contre les Tonga mais je me suis blessé lors de la mise en place. Je me suis dit que c’était écrit, que ce n’était pas mon moment.

Mais vous êtes encore bien présent, en 2023, et vous jouez un rôle majeur...

Oui, j’ai travaillé dur pour essayer de porter encore ce maillot bleu. Depuis quatre ans, avec Julien (Marchand), Gaëtan (Barlot) et Pierre (Bourgarit), on tourne beaucoup. Là, forcément, je ne savais pas que Julien allait se blesser sur le premier contre la Nouvelle-Zélande, mais je me suis préparé pour être prêt à répondre présent à n’importe quel instant.

Le paquet d’avants sud-africain est, à juste titre, présenté comme la référence mondiale en son domaine. Se prépare-t-on différemment quand on s’apprête à le défier ?

Avant chaque rendez-vous, que ce soit durant la préparation ou en poule, on se préparait déjà comme pour un match phase finale. On sait évidemment l’attention que les Sud-Africains portent à la conquête. C’est leur principal point fort. Ils disent partout qu’ils dominent tout le monde devant... J’ai donc hâte d’être à dimanche.

Ils aiment marquer leurs adversaires en mêlée fermée notamment...

Oui, je parlais de la touche mais aussi et surtout de la mêlée. On sait qu’ils jouent beaucoup sur ce secteur, ils comptent dessus. Mais quand on les a affrontés à Marseille (en novembre 2022, NDLR), cela s’était bien passé pour nous en mêlée. Avec William (Servat), on a beaucoup travaillé, notamment sur les liaisons. Comme je l’ai dit, j’ai vraiment hâte d’être à dimanche pour voir ce qu’ils nous proposent.

Vous semblez très calmes depuis le début de semaine, malgré l’immense défi qui vous attend. Est-ce bien le cas ?

Oui, nous sommes sereins parce qu’Antoine Dupont est revenu (rires).  

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (7)
ALEX92 Il y a 4 mois Le 15/10/2023 à 13:38

Ce mec est incroyable !

Pseudo.es Il y a 4 mois Le 14/10/2023 à 18:40

Mauvaka...en voila un joueur fantastique ! Ami Toulousains, c'est vraiment une chance d'avoir 2 joueurs de ce calibre au talon...De la chance ou plutôt du bon travail de formation. Bravo et merci au staff toulousain de nous regaler de tels talents.

Lothlorien Il y a 4 mois Le 14/10/2023 à 15:41

Je crois que c'est le bon moment de les affronter, 4 ans de travail et de ne pas gâcher cette opportunité. Encore 3 gros matchs, à terminer le travail pour ramener cette belle Coupe chez nous.
Allez les Bleus, les Français sont derrière vous.