• Champions Cup - Eben Etzebeth (Sharks) plaque Caleb Timu (UBB)
    Champions Cup - Eben Etzebeth (Sharks) plaque Caleb Timu (UBB) Icon Sport - Icon Sport

Eben Etzebeth et Siya Kolisi intenables, Matéo Garcia acculé : le baromètre de Sharks - UBB

Le | Mis à jour

Au terme d'un match à sens unique, l'Union Bordeaux-Bègles a été surclassé par les Sharks de Durban (22-0). Les Sud-Africains ont profité du talent d'Eben Etzbeth, de Siya Kolisi et de Makazole Mapimpi pour dominer les Girondins. Les jeunes Mateo Garcia et Christpher Vaotoa ont souffert, alors que Lucu a subi. 

Les tops 

Eben Etzbeth

Le deuxième ligne des Sharks est bien différent de celui qui a évolué à Toulon pendant trois ans. Surpuissant, le Sprinbok a marché sur la défense bordelaise à plusieurs reprises, mettant sur les fesses plusieurs de ses adversaires. C'est simple, il a avancé sur chaque contact. Largement utilisé par ses coéquipiers, il a fixé de nombreux défenseurs et a permis aux siens de jouer sur les extérieurs en exploitant le nurnombre créé. Le colosse est évidemment un des grands artisans de ce large succès des Sharks. Terrifiant.

Siya Kolisi

Les qualités de Siya Kolisi ne sont plus à présenter, mais quel joueur... Le troisième ligne et capitaine des Springobks a brillé par son activité, qu'elle soit offensive (surtout) ou défensive. Tellement complet, qu'il est capable de sonner une charge surpuissante avant de passer son ballon après-contact de manière acrobatique. Il a même montré ses qualités de vitesse en allant chercher un jeu au pied rasant de son ouvreur en cours de match. Sur l'essai de Potgieter, il réalisait une très belle passé décisive après une course incisive... Une machine. 

Mkazole Mapimpi

Avec les nombreux espaces laissés dans la défense girondine, ainsi que les plusieurs ballons de relance qu'il a eus à se mettre sous la dent, Makazole Mapimpi s'est régalé. Dans son style caractéristique, il a usé de ses appuis étonnants pour franchir à plusieurs reprises la défense bordelaise. Par sa vitesse, il n'a eu de casse de mettre la pression sur l'arrière-garde bordelaise. C'est lui qui amène la mêlée à cinq mètres avant le premier essai de son équipe. En plus, il se permettait même de réaliser de grosses percussions, à l'image de celle sur Maxime Lucu. Injouable.

L'Union Bordeaux-Bègles surclassée par les Sharks de Durban !

Le film du match > https://t.co/J83SI3StBl#SHAvUBB pic.twitter.com/WEPl9uk8fP

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 14, 2023

Les flops 

Mateo Garcia

Acculé, Matéo Garcia a suffoqué. Le jeune ouvreur bordelais n'a pas eu la tâche facile face aux Sharks. Avec la grosse longueur de jeu au pied de Lionel Cronje, il a souvent dû dégager son camp en catastrophe, ce qui a failli coûter cher à plusieurs reprises. Ses jeux au pied n'ont, pour sa part, pas été assez puissants et ont été trop faciles à lire pour les Sharks. Ces derniers en ont profité pour relancer des vagues offensives incessantes. Lorsque l'UBB eut (enfin) une munition dans les 22 mètres adverses, Garcia a manqué son jeu au pied de pression et n'a pas créé le danger, alors que le jeu semblait d'écarter la gonfle (47e). Constamment chassé, il a subi tout le match. Enfin, il écopait d'un carton jaune à la suite d'une faute grossière (52e). Une rencontre à oublier.

Champions Cup - Matéo Garcia (UBB) a été en difficulté face aux Sharks
Champions Cup - Matéo Garcia (UBB) a été en difficulté face aux Sharks Icon Sport - Icon Sport

Christpher Vaotoa

Ce n'était pas un cadeau pour lui, de se retrouver face à Thomas Du Toit pour sa première titularisation sous le maillot bordelais. Mais Christopher Vaotoa n'a pas su s'adapter en mêlée fermée et a été sanctionné à de nombreuses reprises. En fin de première mi-temps, il était même sanctionné d'un carton jaune par M. Pearce. Dans le jeu courant, il aura, à l'image de l'ensemble de ses coéquipiers, subi et a passé la quasi-entièreté de son temps à défendre son camp. 

Maxime Lucu

C'est plutôt un habitué de la catégorie des tops, mais Maxime Lucu n'a cette fois pas brillé. Le capitaine bordelais a été mis en grande difficulté par la puissance des Sharks, alors que les Bordelais étaient acculés dans leur camp. Mis plusieurs fois sur les fesses, il aura mis l'envie, mais pas la précision. D'ailleurs, un de ses plaquages manqué amène le deuxième essai de Potgieter. Au niveau des tirs au but, il n'a pas non plus été impérial et en tant que capitaine, on peut s'interroger sur sa décision de choisir les perches à plusieurs reprises alors que l'UBB était largement mené. Capitaine d'une équipe en dérive. 

Profitez de la nouvelle application Rugbyrama !

• Vous êtes IPHONE ou IPAD ? Téléchargez l'appli IOS

• ANDROID ? Téléchargez l'appli Android