• Les Bordelais d'Alban Roussel ont été largement dominés par les Sharks.
    Les Bordelais d'Alban Roussel ont été largement dominés par les Sharks. Icon Sport

Champions Cup - Sans pitié, les Sharks écrasent l’Union Bordeaux Bègles

Le | Mis à jour

Champions Cup - Pour cette troisième journée de la coupe d’Europe, l’Union Bordeaux Bègles, déjà battue lors des deux premiers matchs de la compétition, se rendait en Afrique du Sud défier la redoutable équipe des Cell C Sharks de Durban. Dominés dans tous les secteurs du jeu et menés à la pause (22-0), les Bordelais se sont inclinés au Kings Park Stadium, 32-03. Malgré trois défaites en autant de matchs, les Bordelais ont encore un mince espoir de se qualifier pour les phases finales. Tout se jouera dans sept jours, à Chaban, contre Gloucester.

Pour le premier voyage de son histoire européenne en Afrique-du-Sud, l’UBB avait décidé de laisser certains cadres au repos. Ainsi, c’est sans son maître à jouer (Matthieu Jalibert), ses gauchers titulaires (Lekso Kaulashvili, Jefferson Poirot), son meilleur talonneur (Maxime Lamothe) ou son capitaine habituel (Mahamadou Diaby) que les Girondins venaient défier une équipe de Sharks, elle, au complet, avec tous ses Boks (Nché, Mbonambi, Etzebeth, Kolisi, Hendrikse, Mapimpi, Am…), dont six champions du monde 2019. Sans grande surprise, la logique a été respectée et les Sud-africains, plus forts, l’ont emporté avec le bonus offensif, 32-03.

Il n’y a pas eu match, samedi après-midi, au Kings Park Stadium de Durban et ça s’est vu dès les premières minutes de la rencontre. Sous le soleil d’Afrique du Sud, les Bordelais ont été rapidement mis à mal par une équipe des Sharks efficace, plus tranchante à l’impact et nettement plus en forme physiquement. En posant vite la main sur le ballon, les coéquipiers de Siya Kolisi ont imposé leur loi et ont contraint l’UBB à défendre pendant toute la première période, ou presque.

Bien mis en route par une pénalité de Lionel Cronjé (3-0, 6e), les locaux ont ensuite trouvé une première faille dans la défense bordelaise lorsque Jaden Hendrikse a joué vite un bras cassé pour finir dans l’en-but de l’UBB (8-0, 13e). Dix minutes plus tard, le numéro neuf des Sharks s’est offert un doublé, petit côté, après un bon ballon porté de son pack (15-0, 23e), puis Gerbrandt Grobler, à la demi-heure de jeu, a alourdi un peu plus la note (22-0, 33e).

Christopher Vaotoa a vécu un match compliqué en mêlée. Il a reçu un carton jaune à la 30e minute.
Christopher Vaotoa a vécu un match compliqué en mêlée. Il a reçu un carton jaune à la 30e minute. Icon Sport

L’UBB privée de ballons

Bordeaux, dans tout ça ? Malmenés en mêlée fermée, indisciplinés (8 pénalités concédées à la pause, plus deux cartons jaunes pour Vaotoa à la 30e et Maynadier à la 34e), les Girondins ont semblé sans solution face à la densité physique des Sharks. À la demi-heure de jeu, par exemple, ils n’avaient parcouru que 17 mètres avec ballon, là où les Sud-africains en totalisaient déjà 201. Avec un jeu au pied pas toujours très précis, ils se sont débarrassés des rares ballons qu’ils ont eus et à la pause, les joueurs entraînés par le duo Laïrle-Charrier comptaient logiquement 22 points de retard (22-0).

L'Union Bordeaux-Bègles surclassée par les Sharks de Durban !

Le film du match > https://t.co/J83SI3StBl#SHAvUBB pic.twitter.com/WEPl9uk8fP

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) January 14, 2023

À la reprise, Maxime Lucu, après avoir manqué deux tentatives lointaines (9e, 40+3e), a réglé la mire et le capitaine de l’UBB a débloqué le compteur des siens. S’il a raté une autre tentative dans la foulée (49e), les siens ont réussi à un peu plus tenir le ballon, sans pour autant créer du danger dans la défense des Sharks. Et à force de tenter, les Bordelais ont fini par s’épuiser et, passé l’orage, les Sharks ont, peu à peu, repris le dessus.

4 cartons pour Bordeaux

Mateo Garcia, coupable d’une charge en l’air sur Boeta Chamberlain a reçu un carton jaune (52e), le troisième déjà pour son équipe. Un instant plus tard, son compère Cyril Cazeaux a aussi dû se reposer dix minutes après une faute en touche (58e). Et à treize contre quinze, l’UBB a encaissé un quatrième essai, inscrit cette fois par Marnus Potgieter à la conclusion de son capitaine Siya Kolisi (27-3, 59e).

Ce même Marnus Potgieter, quatre minutes plus tard, s’est offert un doublé en bout de ligne, suite à une énième offensive de ses partenaires (32-3, 63e). Les partenaires de Maxime Lucu, un peu mieux en mêlée fermée sur la fin de match, ont ensuite tenté de sauver l’honneur en marquant un essai lors du dernier quart d’heure. En vain. Un voyage à oublier.