• Top 14 - Toulon - Gabin Villière
    Top 14 - Toulon - Gabin Villière

Villière : "Face à Paris, je me suis aussi fracturé la main gauche mais je n’ai pas voulu en parler"

Le

TOP 14 - Embêté par des blessures depuis le mois de mai dernier, Gabin Villière (27 ans) a effectué un court retour sur les terrains à la fin du mois de novembre. Malheureusement, l’ailier international français de Toulon s’est de nouveau blessé. Victime d’une fracture du péroné, le Normand a également été touché à la main gauche. L’ancien Rouennais s’est livré dans les colonnes du Midi Olympique.

Les blessures font partie du sport, c’est Gabin Villière qui le dit. Et quand on analyse le parcours de Toulonnais depuis le mois de mai, on a du mal à le contredire. Touché à la cheville lors de la finale de Challenge Cup perdue face à Lyon, l’international français (12 sélections) est resté six mois à l’infirmerie.

Après trois opérations et plusieurs infiltrations, le Varois a pu reprendre la compétition le 26 novembre dernier, sur la pelouse du Stade français. La fin d’une période difficile à vivre pour l’ancien septiste : "Il est vrai que j’ai vécu des moments très compliqués, je ne vais pas le cacher, a-t-il confié au Midi Olympique. J’avais l’impression de ne pas m’en sortir. J’ai été opéré trois fois, subi des infiltrations… J’ai été privé des terrains six mois alors que je n’aurais dû l’être que pour une durée de trois."

Le plus dur, c’est au niveau psychologique : "Quand vous ne vous y êtes pas préparé dans la tête et que vous passez des dizaines de semaines en salle, loin du terrain, c’est très compliqué. Cette mauvaise expérience m’a fait grandir et me permet aujourd’hui de positiver plus facilement."

Un retour face au Stade français… et à l’infirmerie

Il y a un mois, les supporters toulonnais avaient le sourire. Au moment de l’annonce de la composition du RCT pour aller défier le Stade français, un nom retenait plus particulièrement l’attention : celui de Gabin Villière. Aligné d’entrée avec le numéro 11 dans le dos, le joueur de 27 ans a participé au succès varois dans la capitale.

Malheureusement, il n’a pas fini la rencontre. Quelques minutes avant la coup de sifflet final, Villière s’est de nouveau gravement blessé. Victime d’une fracture du péroné, le voilà de retour à l’infirmerie pour au minimum huit semaines. Pour résumer, un retour sur les pelouses est prévu pour la fin du mois de janvier.

Mais la poisse ne s’est pas arrêtée là. Sur la même rencontre, le natif de Vire en Normandie s’est blessé à une main : "Je me suis aussi fracturé la main gauche. Je n’ai pas voulu en parler publiquement car c’était mon match de reprise et c’était assez dur de se dire que je m’étais blessé deux fois lors de la même rencontre. Mais ça va, il n’y a pas eu d’opération, cela ne devrait pas m’empêcher de reprendre courant janvier."

Une ambition toujours intacte

Gabin Villière a vécu une année 2022 mouvementée. Avant tous ces déboires, il a tout de même réussi à remporter le Tournoi des 6 Nations avec le XV de France. Et que tous ses plus grands fans se rassurent, l’ambition du Toulonnais pour l’année qui arrive n’a pas été revue à la baisse, loin de là.

Toujours dans les colonnes du Midi Olympique, le Varois s’est exprimé sur 2023, avec forcément la Coupe du monde dans le viseur. À la question de ce qu’on peut lui souhaiter dans les prochains mois, la réponse a été claire, et avec le sourire : "Tout gagner ! La Coupe du monde, le Tournoi des 6 Nations, le Top 14 et la Challenge Cup. Je pense que j’ai fait le tour, ce n’est pas trop mal." Des titres, et comme diraient les plus anciens : la santé surtout !

Retrouvez l'entretien en intégralité sur Midi-Olympique.fr !