• Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92)
    Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92)
  • Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92)
    Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92)

Le baromètre de Toulon-Racing 92 : Gibert dans un fauteuil, la touche varoise au tapis

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

TOP 14 - Dans une rencontre qui ne restera pas dans les annales du rugby, peu de joueurs sont repartis de Mayol avec des bons points. Antoine Gibert a tout de même marquer la rencontre de son empreinte, alors que la touche toulonnaise a largement failli.

Les tops

Antoine Gibert

Au milieu de cette rencontre bien trop terne entre deux équipes habituellement spectaculaires, Antoine Gibert fut l'homme du match. Dans le jeu d'occupation d'abord, le Racingman s'est montré précieux, sans commettre de fautes majeurses. Face aux perches ensuite, Antoine Gibert s'est montré presque parfait en inscrivant tous les points franciliens en première période, et avec seulement un échec. Dans le deuxième acte, il fut à l'origine de l'essai d'Iribaren avec une belle passe au pied qui faillit envoyer Dupichot à l'essai. À l'heure de jeu, c'est encore lui qui dose un coup de pied parfait pour envoyer Olivier Klemenczak à l'essai.

Facundo Isa

Dans un registre diamétralement opposé, le numéro 8 toulonnais a également tenu son rang. Le Puma fut en réalité la principale satisfaction de la première période toulonnaise avec vingt-neuf mètres gagnés en quarante minutes. Dans le second acte, Facundo Isa a percé la défense francilienne sur vingt mètres pour permettre à Gigashvili de marquer un nouvel essai, après une première réalisation sur la pelouse du Stade français.

Teddy Iribaren

Pour sa première titularisation depuis le 24 septembre dernier, le demi de mêlée francilien s'est montré glaçant d'efficacité. Auteur de dix points à Mayol, dont un essai typique de numéro 9, Teddy Iribaren a surtout marqué la pénalité du chaos à la 71ème minute à plus de quarante mètres, scellant l'issue de la rencontre. Capitaine d'une équipe du Racing très remaniée, Iribaren a largement tenu son rang.

Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92)
Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92)

Les flops

La touche toulonnaise

Face à son ancien club, Teddy Baubigny a souffert au lancer. À cause des sauteurs, de la lecture de Baptiste Chouzenoux, ou des lancers de l'ancien francilien, l'alignement toulonnais a largement sous-performé avec huit lancers égarés. Impossible, dans les conditions de ce piètre Toulon-Racing 92, de lancer le jeu et de se créer des occasions d'essai.

Mathieu Smaïli

Pour l'habituel centre, ce fut un baptême du feu raté à l'ouverture. Auteur de coups de pied trop aléatoires pour déstabiliser le Racing 92, Mathieu Smaïli n'a pas non plus accélérer le jeu varois. Pour sa preemière titularisation à l'ouverture depuis son arrivée à Toulon à l'été 2021, l'ancien montois devrait vite rebasculer au centre lorsque Dan Biggar sera remis sur pied.

Dany Priso

Le pilier gauche international a souffert face à Biyi Alo. En mêlée fermée, Dany Priso s'est fait pénalisé à deux reprises face à son opposant direct qui disputait son premier match de Top 14. Peu présent dans le jeu courant, l'ancien rochelais n'a pas marqué des points. Franck Azéma et Pierre Mignoni ont d'ailleurs décidé de sortir Priso à la 45ème minute.