Icon Sport

La Rochelle évite le piège du Racing 92

La Rochelle évite le piège du Racing 92

Le 01/10/2022 à 22:57Mis à jour Le 01/10/2022 à 23:21

TOP 14 - Le champion d'Europe s'est employé vigoureusement pour écarter les Franciliens de leur route. Menés notamment en première période, les Rochelais ont fini en trombe pour s'offrir le Racing 92 (24-19) qui n'aura jamais démérité. Les troupes de Laurent Travers cèdent dans les ultimes minutes face à la réaction des locaux bien plus entreprenants en seconde période.

Grâce à ce succès dans leur antre du Stade Marcel-Deflandre pour le compte de la 5 ème journée du Top 14 ce samedi, les Rochelais prennent provisoirement la tête du championnat au détriment de Franciliens englués en milieu de classement. Pourtant, sous la houlette d'un Finn Russell au diapason de ses avants, les troupes de Laurent Travers compilaient les points. (0-9) dans l'escarcelle après 20 minutes de jeu, la concrétisation d'actions d'envergure et d'incursions de qualité. Pas suffisant pour écarter la réplique du champion d'Europe, vexé de sa prestation.

Ulupano Seutini inscrira l'essai de la révolte après une charge puissante de son capitaine Grégory Alldritt. Mais le Racing 92 n'abdiquait pas, suite à un jeu au pied précis d'Henry Chavancy dans le dos de la défense locale, Teddy Thomas cafouillait le ballon et Francis Saili jaillissait pour marquer l'essai juste avant la pause (7-16). De quoi doucher le public de Marcel-Deflandre.

Le Racing 92 aura longtemps rivalisé

Le retour des vestiaires changera diamétralement la donne. Portés par des avants conquérants, plus productifs balle en main , les Maritimes ont tissé leur toile au fur et à mesure des minutes, assiégeant littéralement la ligne d'essai des visiteurs. Patients dans la conservation, puissants sur les duels, les locaux seront récompensés de leurs initiatives par un essai en bout de ligne de Teddy Thomas venu récompenser une longue séquence au près (17-16). Une première au tableau d'affichage pour les Maritimes et dans les esprits avec les conséquences induites pour la suite.

Et Marcel-Deflandre chavirait...

Portés par leurs supporters qui avaient encore rempli leur rôle avec ce guichet fermé de circonstance, les hommes du capitaine Grégory Alldritt déployaient leurs dernières forces. Pierre Boudehent déchirait la défense des Franciliens pour s'imposer derrière les poteaux et sonner le glas d'un duel épique (24-16). Le Racing 92 ira jusqu'au bout pour récupérer un bonus défensif à la faveur d'une pénalité lointaine de Finn Russell concluant une partie disputée sous une pluie incessante.

Le champion d'Europe signe un quatrième succès cette saison avec 17 points au compteur, avant un périlleux déplacement du côté de l'Aviron Bayonnais la semaine prochaine, en s'octroyant la place de leader avant la rencontre Montpellier-Toulouse disputée demain soir. Le Racing 92 ne parvient toujours pas à s'exporter, mais trouvera des motifs de satisfaction afin de grandir pour la suite avec la prochaine réception de la Section Paloise.

Contenus sponsorisés