• Top 14 - Abraham PAPALII (Brive), face à Lyon.
    Top 14 - Abraham PAPALII (Brive), face à Lyon.
  • Top 14 - Enzo Hervé (Brive)
    Top 14 - Enzo Hervé (Brive)

Brive l’emporte à Lyon pour la première de Collazo comme manager

Le | Mis à jour

TOP 14 - Brive a retrouvé le chemin de la victoire à l’extérieur en s’imposant sur la pelouse du Matmut-Stadium de Gerland face à Lyon (27-30). Une victoire comme cadeau de bienvenu pour son nouveau manager Patrice Collazo, qui relance totalement les zèbres dans la lutte pour le maintien. En face, Lyon concède sa deuxième défaite à domicile de la saison.

Fort de sa nouvelle dynamique, Brive est entré dans la rencontre avec ambition. Une première pénalité jouée en touche, sans réussite. Une percée de Muller pour déchirer la défense adverse, sans plus de succès. Et c’est finalement sur une pénalité rapidement jouée à la main que les Coujoux ouvraient logiquement le score sur côté-fermé (0-5, 11e minute). Mais sur l’action suivante, Laranjeira commettait une faute grossière dans un ruck, permettant à Berdeu de sortir la tête de l’eau en inscrivant les premiers points du LOU d’une pénalité. Pas de quoi perturber la bonne entame des visiteurs, qui dans le sillage de leur mêlée faisaient gonfler un peu plus le score peu avant la 20e minute (3-8).

Joueurs, les zèbres provoquaient des fautes et Sanchez en profitait pour ajouter une nouvelle pénalité de plus de 50 mètres, pour un premier break dans le match, amplement mérité pour la lanterne-rouge du championnat. Un break en forme d’électrochoc, puisque sur l’action suivante Lyon trouvait enfin de la profondeur dans son attaque. En bout de ligne, Ethan Dumortier réussissait un petit exploit personnel, pour ramener son équipe à un point (10-11, 30e minute).

Pragmatique, le CAB a alors repris sa marche en avant, et a concrétisé par un drop et une pénalité supplémentaire de son ouvreur argentin, pour confirmer sa belle impression du premier acte (10-17).

Lyon victime de son indiscipline et du nouvel état d’esprit des Brivistes

Sous pression sur l’ultime action de la première-période, Brive a concédé un carton jaune sur un en-avant volontaire de Ferthé. Avec l’envie de faire son retard et fort de cet avantage numérique, Lyon est revenu fort dans la rencontre, avec une première pénalité de Berdeu pour réduire l’écart au score. En ouvrant largement son banc, Xavier Garbajosa a aussi tenté de donner un second souffle à son équipe. Mais Brive se montrait serein et profitait de l’entrée décisive d’Enzo Hervé pour refaire le break. Sur une pénalité rapidement jouée à la main dans les 22 mètres, le jeune ouvreur prenait un espace pour le second essai des siens (13-24, 56e minute). Lyon se révoltait enfin, et sur une combinaison consécutive à une pénaltouche, Marchand servait idéalement Tchaptchet pour l’essai de l’espoir et synonyme d’une fin de match à suspens (20-24, 63e minute).

Trop pénalisés dans cette rencontre, les Lyonnais concédaient une nouvelle pénalité par Taufua, qui redonnait 7 points d’avance aux Coujoux à 15 minutes de la fin de la rencontre. Mais ni les blessures de Sanchez et Laranjeira, ni la réaction lyonnaise en fin de rencontre n’ont pu empêcher Brive, habité par un nouvel état d’esprit incarné par le retour de blessure depuis trois matchs de son capitaine Saïd Hirèche, de mener son match parfait à l’extérieur.

A l’image d’un nouveau drop, réussi cette fois par Hervé pour sceller définitivement l’exploit des Coujoux. Malgré un carton jaune pour Hirèche et un doublé de Tchaptchet en fin de rencontre, Brive se montrait héroïque pour résister jusqu’au bout. Au terme de cette rencontre, le LOU Rugby s’incline donc pour la deuxième fois de la saison à domicile et décroche un peu plus encore au classement malgré le bonus défensif (9e avec 30 points), avant la dernière rencontre du week-end. Les Lyonnais vont maintenant devoir tenter un coup à l’extérieur avec un déplacement jamais simple la semaine prochaine à Pau.

Top 14 - Enzo Hervé (Brive)
Top 14 - Enzo Hervé (Brive)

Pour Brive en revanche, c’est peut-être le début d’une nouvelle ère, avec cette première victoire sous le mandat de Patrice Collazo, qui replace les Corréziens dans une position un peu moins inconfortable (13e avec 21 points). Pour tenter de confirmer une série positive naissante, le CAB accueillera Toulon, l’ancien club de son tout nouveau manager, le week-end prochain à l’occasion de la 15e journée.